Gaia J-10 : installation sur l’adaptateur lanceur

Après le remplissage des réservoirs, le satellite Gaia entre dans la Phase des Opérations Combinées : le « POC ». Cela correspond aux différentes étapes qui vont mener le satellite sur la lanceur, puis le lanceur sur le pas de tir, et le tir à J0.

Toutes les activités sur le satellite sont désormais réalisées selon un planning établi par Arianespace, qui gère ainsi tous les acteurs de cette phase combinée : ASTRIUM en tant que maître d’oeuvre satellite, ROSCOSMOS pour la partie lanceur russe, RUAG pour l’adaptateur charge utile et la sangle vol, ARIANESPACE ou ses sous-contractants pour les essais électriques lanceur, le CNES pour la mise en oeuvre des moyens sols et salles blanches, ….

La première étape de ce POC est l’installation de Gaia sur l’adaptateur lanceur, pièce d’interface entre le satellite et le dernier étage lanceur FREGAT, qui s’est déroulée le vendredi 6 décembre, à J-10 du tir.

Cette phase est elle-même découpée en plusieurs étapes :

  • Installation de Gaia sur l’adaptateur lanceur :
Gaia avec son moyen de levage, et l'adaptateur lanceur à droite

Gaia avec son moyen de levage, et l’adaptateur lanceur à droite

manutention de Gaia au pont depuis le chariot de remplissage

manutention de Gaia au pont depuis le chariot de remplissage

approche de Gaia : vue sur l'antenne de transmission des données à la Terre. Les panneaux solaires sont encore protégés des chocs et de la contamination

approche de Gaia : vue sur l’antenne de transmission des données à la Terre. Les panneaux solaires sont encore protégés des chocs et de la contamination

  • Mise en place de la sangle vol qui lie mécaniquement le satellite au lanceur, par RUAG.

Lors de la séparation lanceur du satellite en phase finale du lancement, c’est cette sangle qui précontrainte au sol, est détendue par un tir pyrotechnique, et libère ainsi le satellite du dernier étage lanceur.

Pose de la sangle vol, seule liaison mécanique entre le satellite et le lanceur

Pose de la sangle vol, seule liaison mécanique entre le satellite et le lanceur

  • Connexions des prises ombilicales satellite avec celles de l’adaptateur.

Désormais, les liaisons électriques au sol avec le satellite ne se font plus que par ces 2 connecteurs et les câbles électriques qui y sont reliés.

  • Tests électriques et première mise ON du satellite après remplissage

On teste quelques paramètres de « bonne santé » du satellite et on vérifie que les connexions ombilicales sont correctement réalisées.

Gaia et l'adaptateur lanceur ne font plus qu'un

Gaia et l’adaptateur lanceur ne font plus qu’un

Cette phase terminée, la phase suivante peut commencer : le couplage à l’étage FREGAT.

Fregat a été préalablement assemblé, testé et rempli de son carburant au bâtiment S3 par les équipes russes.

Il faut donc transférer l’ensemble satellite/adaptateur du batiment S5 au batiment S3.

Comme pour le transfert au batiment S5, le satellite va être transporté dans le conteneur adapté CCU3. Pour cela, l’ensemble satellite/adaptateur est installé sur l’embase du conteneur :

Gaia est prêt à être transporté vers le S3

Gaia est prêt à être transporté vers le S3

Pour la petite histoire, cette journée a été particulièrement longue pour les équipes. L’activité globale mentionnée dans cet article a été réalisée en une seule journée de 6h du matin à 2h le samedi matin, depuis la préparation de la manutention, jusqu’au colisage des moyens sols nécessaires à la sortie du satellite du CCU3. 2 équipes se sont relayées et malgré quelques aléas, l’objectif final a été réalisé.

Dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 décembre, s’est déroulé le transport entre le bâtiment S5 où a eu lieu le remplissage et ce couplage, et le bâtiment S3, où sera fait le couplage avec l’étage lanceur Fregat .

Bonus

photographe

le photographe et le cameraman du CSG en plein travail !

Les photos prises par le CSG sont diffusées notamment sur www.csgpreparationlancement.com

[Photos réalisées par moi-même, diffusées avec l’aimable autorisation  des chefs de mission Gaia d’Astrium, de l’ESA et d’Arianespace]

3 réflexions sur “Gaia J-10 : installation sur l’adaptateur lanceur

  1. Pour les scientifiques qui travaillent sur Gaia (éventuellement depuis pas loin de 20 ans …), c’est fantastique (et émouvant …) de lire vos reportages détaillés et d’admirer vos photos. Un grand merci de nous faire partager cela :))) CT

    • Je ne travaille sur GAIA que depuis 3 ans et demi mais comme c’est un vrai bijou de technologie, je suis fière de mettre ma pierre à l’édifice et de faire partager sa construction vue de l’intérieur, même si c’est une vision partielle et partiale

  2. Pingback: Gaia news flash #11 | ... in the world of Gaia ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *