Fin des ATV : les chiffres, et ensuite ? ORION

Ce 14 février à 14h42 heure française, l’ATV 5 « Georges Lemaître » a quitté l’ISS comme prévu au terme de près de 200 jours dans l’espace [article annonçant l’événement : Désamarrage de l’ATV 5 ce 14 février : la fin d’une époque].

Le direct du CNES (début du direct à 4:50) : 

Le direct sur NASA TV : 

Toutes les opérations nécessaires à un départ de l’ATV dans des conditions de sécurité maximum pour l’ISS ont été menées avec brio par le Centre de Contrôle de l’ATV au CNES à Toulouse.

Désamarrage de l'ATV5. 14 février 2015. Crédits : CNES/ E.Grimault

Désamarrage de l’ATV5. 14 février 2015. Crédits : CNES/ E.Grimault

L’équipe reste mobilisée jusqu’à la rentrée dans l’atmosphère attendue ce dimanche vers 19h12 heure française

Malheureusement, peu de photos disponibles du départ de l’ATV-5 depuis l’ISS car la Station se trouvait à ce moment là dans la nuit. Samantha Cristoforetti a toutefois pris cette photo :

Mais Butch Wilmore a pris cette vidéo depuis le segment russe

L’opération de désamarrage avait commencé le 13 février par la fermeture du sas de l’ATV : 

vidéo de NASA TV avec commentaires en anglais

vidéo des images reçues au Centre de Contrôle de l’ATV au CNES à Toulouse (sans son) : 

L’ATV, c’était la plus grande part de la contribution de l’Europe à la Station Spatiale Internationale.

  • l’ATV-5 a amené la plus grande quantité d’eau potable à l’ISS (843 kg)
  • Les ATV-2, 3, 4 et 5 ont apporté la plus grande quantité de gaz à la Station (100 kg chacun),  comparé aux autres cargos
  • Les 5 ATV ont livré la plus grande quantité de combustible russe à l’ISS (860 kg par ATV), comparé aux autres cargos
  • Les moteurs principaux de l’ATV 2 ont établi le record de la plus longue manœuvre de « reboost » de l’histoire de l’ISS, en rehaussant l’orbite de la Station de 40 km. Les ATV ont réalisé 40 manœuvres de ce type au total.
  • L’ATV-5 a été le véhicule le plus lourd jamais lancé par une fusée Ariane 5 (20245 kg) : 

« L’ATV-5 marque la fin d’une fabuleuse histoire débutée en 2008, celle du véhicule spatial le plus complexe jamais développé et construit en Europe. Cette technologie ne disparaîtra pas avec la désintégration de l’ATV ‘Georges Lemaître’, elle ouvre au contraire la voie à une multitude de nouveaux projets spatiaux », a déclaré François Auque, Directeur général d’Airbus Defence and Space / Space Systems.

L’après ATV : ORION

C’est avec la participation de l’ESA au programme ORION de la NASA que l’on verra une déclinaison des technologies utilisées sur les ATV. En effet, le 17 Novembre, l’ESA a signé un contrat avec Airbus Defence and Space pour développer et construire le module de service ESM, European Service Module. La prochaine étape importante est la revue critique de conception, prévue pour la fin de 2015.

Situé directement sous le module d’équipage Orion, le module de service ESM apportera la capacité de propulsion pour le transfert orbital, le contrôle d’attitude et d’altitude. Il servira également à produire l’électricité grâce à ses panneaux solaires, à fournir le contrôle thermique, l’eau, l’oxygène et l’azote pour les astronautes jusqu’à leur retour sur Terre, jusqu’au moment où il se séparera du module de l’équipage.

L'ESA fournira le Module de Service européen derrière la capsule de l'équipage pour la mission d'exploration Orion. Pendant le lancement, le module est encapsulé par trois carénages, tandis que la capsule de l'équipage est couverte par le système "d'abandon lancement" (Launch Abort System). (source ESA/NASA)

L’ESA fournira le Module de Service européen derrière la capsule de l’équipage pour la mission d’exploration Orion. Pendant le lancement, le module est encapsulé par trois carénages, tandis que la capsule de l’équipage est couverte par le système « d’abandon lancement » (Launch Abort System). (source ESA/NASA)

L’ESM  est un module cylindrique d’un diamètre de 4,5 mètres et d’une longueur totale – moteur principal exclus – de 2,7 mètres. Il est équipé de quatre « ailes » solaires avec une envergure de 18,8 mètres. Sa masse sèche est de 3,5 tonnes et peut transporter 8,6 tonnes d’ergols. (sources : site ESA ou blog ESA)

Le début d’une grande amitié est à venir :

Pour compléter :

Infographie sur l'ATV (©Airbus DS) (original : http://www.space-airbusds.com/media/document/atv_infographic_fr.pdf)

Infographie sur l’ATV (©Airbus DS) (original : http://www.space-airbusds.com/media/document/atv_infographic_fr.pdf)

Une réflexion sur “Fin des ATV : les chiffres, et ensuite ? ORION

  1. Pingback: L’infographie, outil de communication efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *