L’éclipse totale du Soleil du 2 juillet depuis l’espace

Ce 2 juillet, une éclipse solaire totale a été observée depuis l’Amérique du Sud par des millions de personnes, la zone de totalité (là où le Soleil est complètement masqué par la Lune) se trouvant au-dessus du Chili et de l’Argentine.

Vous trouvez sur le web de nombreuses photos d’amateurs ou d’astronomes de cette éclipse.

L’éclipse solaire totale du 2 juillet 2019 à l’observatoire de La Silla au Chili (credit ESO)

Mais les images les plus impressionnantes, de mon point de vue, viennent des satellites.

L’éclipse depuis l’orbite GTO

Images de l’éclipse solaire du 2 juillet 2019 prises par le satellite GOES 17 alors que celle-ci va d’ouest en est (Credit NOAA)

Le GOES 17 est un satellite météo géostationnaire de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration, l’agence américaine d’observation océanique et atmosphérique) lancé le 1er mars 2018.

L’éclipse depuis l’orbite lunaire

Image légèrement traitée de l’éclipse solaire du 2 juillet 2019 prise par le satellite chinois DSLWP-B et téléchargée par les radiotélescopes de Dwingeloo et Pékin

Le 20 mai 2018, 3 satellites chinois décollent pour la Lune : Queqiao et Longjiang-1 et -2 (ou DSLWP-A & B). Alors que Queqiao se met en orbite au deuxième point Lagrange Terre-Lune, afin de servir de relais de communication entre la Terre et la mission Chang’e 4 sur la face cachée de la Lune, le contact a été rapidement perdu avec Longjiang-1.

Longjiang-2 (龙江 二号, rivière dragon) ou DSLWP-B (Discovering the Sky at Longest Wavelengths Pathfinder) a été mis sur orbite lunaire elliptique. Longjiang-2 avait photographié la Terre et la Lune le 4 février dernier dévoilant la face cachée de la Lune, grâce à une caméra embarquée construite par des étudiants de l’Institut de technologie de Harbin. Les images sont récupérées sur Terre grâce à un émetteur/récepteur radio amateur VHF/UHF et des radio-amateurs sur Terre [détails dans La face cachée de la Lune et la Terre depuis un satellite chinois]

Les images brutes sont disponibles ici

A venir, des images des copains

Quelques heureux Français que je connais ont même eu la chance de la voir depuis l’observatoire de La Silla de l’ESO au Chili ou depuis l’Argentine.

1 commentaire sur “L’éclipse totale du Soleil du 2 juillet depuis l’espace”

  1. Comme c’était dimanche dernier, 30 juin, la journée mondiale des astéroïdes, à noter que parmi les fondateurs de l’Asteroid Institute (B612), le 15 juin 2017, il y avait notamment deux ex-astronautes, Russell L. « Rusty » Schweickart et Edward T. « Ed » Lu. Ce dernier en est le directeur exécutif.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.