L’actualité spatiale de Février en bref

Bon ça me manquait de vous faire un résumé de l’actualité spatiale, car je pense important de vous faire voir tout (ou presque) ce qu’il se passe. Donc je rattrape le retard et voici mon actualité spatiale de février en bref.

Et évidemment Mars a été au-rendez-vous mais pas seulement !

1er février, premier échec de l’année

Le premier échec de 2021 revient à l’entreprise privée chinois I-Space et son lanceur Hyperbola-1. Le lanceur léger à trois étages à carburant solide et avec un quatrième étage à propergol liquide, n’a pas réussi lors de son second vol orbital à mettre sur orbite sa charge utile inconnue.

Décollage du 1er février d’Hyperbola-1 (phtoo via @iBd6S77Ivw72xPk)

Des images publiées sur les médias sociaux chinois peu de temps après le décollage ont suggéré que le lanceur avait rapidement dévié de sa trajectoire. On apprenait début mars par un communiqué de presse officiel de I-Space que la perte du lanceur provenait d’un morceau d’isolation en mousse, destiné à tomber, qui a heurté et gêné l’une des quatre ailettes à la base du premier étage. La mousse isolante s’est ensuite détachée, entraînant un changement d’angle de l’ailette de la grille, puis un changement rapide d’attitude et une rupture de la structure lanceur. 


Plusieurs sorties spatiales en février

Le 1er février, Victor Glover et Mike Hopkins ont effectué une seconde sortie spatiale ensemble. Cette fois-ci ils ont ajouté une caméra haute définition à l’extérieur de la Station Spatiale Internationale sur le module Destiny et ont connecté une nouvelle batterie Li-Ion. Il s’agissait de la dernière batterie pour moderniser le système d’alimentation de l’ISS, une tache entamée il y a 4 ans avec 14 EVA (Extra-Vehicular Activity) pour remplacer les 48 batteries nickel-hydrogène vieillissantes par 24 nouvelles batteries lithium-ion et installer des plaques d’adaptation (détails dans cet article de la NASA). L’EVA 70 a duré 5 heures et 20 minutes.

Selfie de Mike Hopkins durant l’EVA 70 du 01/02/2021 (crédit NASA)

Le 28 février, ce sont Kate Rubins et Victor Glover qui ont effectué une sortie spatiale de 7 heures et 4 minutes. Ils ont effectué plusieurs tâches pour préparer l’installation de nouveaux panneaux solaires [on y reviendra plus tard].

NASA spacewalker Kate Rubins
Kate Rubins durant l’EVA 71 du 28/02/2021 (crédit NASA)

Vol en altitude pour Starship SN9 le 2 février

Le prototype SN9 de 2e étage du lanceur géant de SpaceX, le Starship, a réalisé un vol en altitude le 2 février. Le vol s’est globalement bien passé jusqu’au redémarrage des moteurs pour le freinage pour l’atterrissage. Le 2e moteur ne s’allume que brièvement et donc avec 1 seul moteur, le plantage était inévitable.


2 février, premier lancement russe de 2021

Une Soyouz a décollé le 2 février depuis le Cosmodrome de Plesetsk et a mis sur orbite le satellite Cosmos-2549, très certainement un satellite Lotos-S1, satellite ELINT (renseignement technique d’origine électromagnétique) pour le compte du Ministère russe de la Défense.

Lancement Soyouz / Lotos-S1 du 02/02/2021 (crédit Ministère russe de la Défense)

2 lancements Starlink en février

Le lancement des satellites de télécommunication en orbite basse Starlink continue à un rythme effréné en 2021 avec 2 mises sur orbite en février, respectivement le 4 et le 16.

Dans le premier cas, le booster du premier étage réalisait son 5e vol et dans le second, son 6e vol. Mais ce dernier booster n’a pas réussir à atterrie sur la barge, mettant fin à une série de 24 récupérations depuis mars 2020.

Avec ces 2 lancements, à fin février, SpaceX avait ainsi mis sur orbite 1145 Starlink au total, même si tous ne sont pas/plus actifs.


Long March 3B et Long March 4C en première ligne

La Chine prévoit au moins 40 lancements cette année et les lanceurs qui seront très probablement mis à contribution pour les mises sur orbite en dehors des modules pour la nouvelle station spatiale chinoise devraient être la Long March 3B et la Long March 4C.

Le 4 février, la Long March 3B a mis sur orbite de transfert géostationnaire le satellite de test de communication TJSW-6.

Décollage Long March 3B / TJSW-6 le 04/02/2021 (via @iBd6S77Ivw72xPk)

Le 24 février, c’était au tour de la Long March 4C de décoller avec à son bord 3 satellites de télédétection de la constellation militaire YaoGan-31. Selon les communiqués officiels, les 3 satellites sont utilisés pour « les études d’environnement électromagnétique et autres tests technologiques connexes »


Départ d’un cargo Progress de l’ISS

Le 9 février, le cargo Progress MS-15 s’est désamarré de l’ISS. Il y était arrivé le 23 juillet 2020. La désorbitation a eu lieu un peu plus de 3 heures après le départ de la Station et les restes du cargo non consumés dans l’atmosphère ont terminé dans l’Océan Pacifique.

Désintégration du cargo Progress MS-15 dans l’atmosphère terrestre le 09/02/21 (crédit Roscosmos)

Insertion en orbite martienne réussie pour Hope et Tianwen-1

Les Emirats Arabes Unis et la Chine sont devenus respectivement les 5e et 6e pays à réussir à se mettre en orbite autour de la planète Mars les 9 et 10 février.

A (re)découvrir dans les articles dédiés :


Amarrage en mode manuel pour le Progress MS-16

Le cargo Progress MS-16 a décollé le 15 février depuis Baïkonour à bord d’une Soyouz.

Décollage Soyouz / Progress MS-16 le 15/02/2021 (crédit Roscosmos)

Le cargo Progress MS16 est bien arrivé à l’ISS le 17 février avec plus de 2,5 tonnes de fret (carburant, expériences, eau, …).

Capture d’écran du direct de l’amarrage du cargo Progress MS-16 le 17/02/2021 (crédit Roscosmos)

Mais Sergey Ryzhikov a du télécommander manuellement le cargo depuis l’ISS pour finir l’amarrage suite à un problème dans le système télémétrie radio Kurs.

Les spécialistes russes soupçonnent que l’antenne parabolique ASF qui effectue des mesures précises du positionnement du cargo lors de son approche de l’ISS aurait pu être endommagée par un fragment de la coiffe lors de sa séparation, répétant ainsi le même incident que lors du lancement du cargo Progress MS-15 dévoilé après coup.

Sur cette image du direct de la NASA, l’antenne ASF à droite du Progress MS-16 est endommagée (crédit NASA)

18 février, Perseverance se pose sur Mars

La NASA a posé avec succès son gros rover Perseverance sur Mars le 18 février.


Un nouveau cargo Cygnus pour l’ISS

Le cargo Cygnus NG-15 a décollé de la base Wallops le 20 février. Il a été capturé par le bras robotique de la Station le 22 février.

Détails dans cet article :


28 février, premier lancement indien de l’année avec PSLV

Succès de la mission PSLV-C51 le 28 février et la mise sur orbite basse réussie de 19 charges utiles.

Décollage de PSLV-C51 (crédit ISRO)

La charge utile principale, Amazonia-1 un satellite d’observation de la Terre de l’Institut National de Recherche Spatiale (INPE) au Brésil pour le suivi de la déforestation dans la région amazonienne et l’analyse de l’agriculture diversifiée sur le territoire brésilien.

Le satellite Amazonia-1 en cours d’intégration (crédit INPE)

Les 18 satellites co-passagers à bord du PSLV-C51 sont

  • 4 satellites d’IN-SPACe, 3 UNITYsats conçus et construits conjointement par des universités indiennes
  • le Satish Dhawan Sat (SDSAT) de Space Kidz India
  • 12 satellites commerciaux américains SpaceBEE
  • 1 satellite indien de démonstration technologique
  • 1 satellite indien de démonstration technologique SindhuNetra

Tous les détails dans ce Launch Kit


Arktika-M un satellite météo russe

Décollage réussi pour Soyouz également le 28 février depuis Baïkonour.

Décollage Soyouz / Arktika-M le 28/02/2021 (Crédit Roscosmos)

L’étage supérieur Fregat a placé le satellite Arktika-M sur une orbite de type Molniya, soit très elliptique avec un apogée entre 37 400 à 39 800 km et un périgée de 600 à 3 000 km, et une inclinaison de 63,30°. La séparation a eu lieu après 2 heures et 19 minutes de vol.

Installation du satellite Arktika-M sur l’étage supérieur Freget à Baïkonour (crédit Roscosmos)

Cette orbite permettra au satellite de survoler 2 fois par jours le nord de la Russie et les mers de l’Océan Arctique. Arktika-M est le premier satellite de 2 attendus par la Russie pour la surveillance météorologique continue 24/7 de cette partie de la Russie ainsi que la transmission des signaux de relais du système COSPAS-SARSAT.


Une nouvelle sélection d’astronautes européens

Le 8 février , l’Agence Spatiale Européenne a annoncé qu’elle effectue une nouvelle sélection d’astronautes. Le dépôt des candidatures s’effectuera entre le 31 mars et le 28 mai, avec un appel particulier aux femmes pour plus de diversité !

Détails :


Hommage à Mary W. Jackson, une autre figure de l’ombre

Vendredi 26 février la NASA a renommé le bâtiment de son siège à Washington en l’honneur de la 1e femme ingénieure afro-américaine de l’agence, Mary W. Jackson.

La famille de Mary Jackson dévoile la plaque du nom du siège de la NASA (crédit NASA)

Elle est l’une des femmes « ordinateur humain » des premiers programmes spatiaux US qui est sortie de l’ombre grâce au livre puis au film « Hidden Figures »

Mary W. Jackson travaillant à la NASA (crédit NASA)

Et en complément , le 3 février, on fêtait les 55 ans du premier atterrissage sur la Lune d’une sonde automatique, Luna 9 et le 5 février, c’était les 50 ans de la mission Apollo 14.


 Voilà c’était mon résumé de l’actualité spatiale. Evidemment il manque des éléments. Suivez-moi sur Twitter @revesdespace pour plus d’informations tous les jours.

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.