L’actualité spatiale de janvier 2021 en bref

Comme ça me manquait de vous faire un résumé de l’actualité spatiale de façon régulière, je pense le refaire une fois par mois. Ce sera en condensé avec les liens vers des articles plus détaillés sur le blog ou d’autres références en français si besoin.

On rattrape le temps perdu avec Janvier pour commencer ?

Premier lancement Falcon9 de l’année avec un satellite commercial

SpaceX a démarré 2021 avec le lancement le 8 janvier d’un satellite commercial de télécommunication, Türksat-5A, sur une orbite de transfert géostationnaire [en savoir plus sur les orbites : ici]. Le satellite construit par Airbus Space à Toulouse va rejoindre en 3 ou 4 mois son orbite opérationnelle à 36 000 km grâce à son système de propulsion électrique.

Le booster du premier étage effectuait son 4e vol avec succès et a réussi son atterrissage retour sur une barge.


Départ de 2 cargos de l’ISS en janvier

Le 6 janvier, après 3 mois amarré à la Station Spatiale Internationale (il était arrivé le 5/10/2020), le cargo de ravitaillement Cygnus NG-14 « S.S Kalpana Chawla » a été séparé du port d’amarrage par le bras robotique Canadarm-2.

Le cargo a effectué ensuite un vol d’une vingtaine de jours ensuite pour la réalisation de différentes expériences à son bord. Puis il s’est désintégré dans l’atmosphère terrestre le 26 janvier.

Départ de l’ISS du cargo Cygnus NG-14 (crédit NASA TV)

Le 12 janvier, c’était au tour du cargo CRS-21 de partir de l’ISS. C’était le premier cargo Dragon a s’être amarré en mode automatique à l’ISS sans l’aide du bras robotique le 07/12/2020, car c’est une version directement issue du Crew Dragon. Il a effectué un amerrissage dans le Golfe du Mexique avec à son bord près de 2 tonnes d’expériences scientifiques pour des analyses sur Terre.

Le cargo Dragon CRS-21 après sa récupération, de retour à Port Canaveral (crédit Derek Wise)

New Shepard, le retour

Le 14 janvier, la fusée suborbitale de Blue Origin faisait un nouveau vol sans équipage, mais avec des expériences à bord.

La capsule a atteint une altitude de 105 km et comprenait pour la première fois 6 sièges et un environnement similaire à celui des vols touristiques prévus. La capsule est revenue nominalement sur Terre sous parachutes. Le booster à réussi son atterrissage retour après un vol d’un peu plus de 10 minutes. Il a atteint une altitude max de 106,9 km.

C’était le 14e vol d’une New Shepard.

Décollage à environ 51’30″ » de cette vidéo

Le vol suborbital a été réalisé avec un nouveau booster et surtout une nouvelle capsule toute équipée pour le vol habité. Ce serait l’antépénultième essai avant un vol avec un équipage, peut-être pour avril.


SLS, test moteurs non concluant

Le 16 janvier, un test attendu a été effectué pour le lanceur lourd SLS de la NASA qui doit faire son vol inaugural Artemis-1 en fin d’année si le calendrier est respecté. Le test, le dernier de toutes une série nommée Green Run, devait vérifier la bonne performance des 4 moteurs RS-25 lors d’un test de simulation de l’allumage des moteurs du corps central qui devait durer 8 minutes.

La série de tests de qualification de l’étage central de la SLS (crédit NASA)

L’allumage des 4 moteurs s’est correctement déroulé mais ils se sont arrêtés prématurément après moins de 2 minutes. L’arrêt a été dicté par l’ordinateur de bord alors qu’un paramètre était en dehors des limites sur l’un système hydraulique de l’un des moteurs. Un certains nombres d’objectif de l’essai ont toutefois été atteints selon la NASA comme l’allumage simultané des 4 moteurs pour la première fois.

Un nouvel essai est prévu en mars.

Début du test à 1’40 » sur cette vidéo

Premier vol orbital de LauncherOne

Le 17 janvier, le lanceur LauncherOne effectuait son premier vol orbital avec succès.

Détails dans l’article :


Premiers lancements chinois de l’année

Le lanceur chinois Long March 3B a réalisé le premier vol de 2021 du pays le 19 janvier. A son bord, un satellite de télécommunications Tiantong-1-03, a été mis sur orbite de transfert géostationnaire. C’est le 3e satellite de cette famille, qui équipé d’une antenne déployable géante, permet des communications mobiles en bande S.

Lancement Long March 3B du 19/01/2021 (crédit CASC)

Le 29 janvier, la Chine a effectué son 2e lancement de l’année avec une Long March 4C. Cette fois-ci 3 satellites militaires Yaogan-31 ont été placés en orbite basse. Selon certains experts, ils seraient conçus pour espionner les forces navales étrangères.

Décollage Long March 4C du 29/01/2021 (crédit Xinhua)

La Chine a prévu en 2021 plus de 40 lancements dont plusieurs pour la construction de sa nouvelle station spatiale en orbite basse et le retour des vols habités.


Premier vol Electron de 2021

Rocket Lab qui ne cache plus ses ambitions au-delà de son lanceur léger Electron [on y reviendra plus tard sur la blog] a réalisé son premier vol de l’année le 20 janvier.

Un satellite de communication fabriqué par l’entreprise allemande OHB a été placé en orbite basse polaire. On n’a pas de détails sur ce satellite mais certains suspectent que ce soit un satellite de démonstration technologique pour une future constellation chinoise de l’entreprise Shanghai Spacecom Satellite Technology.

Décollage à 42’20 » de cette vidéo

Les lancements réguliers de Starlink continuent

Avec le premier lancement d’un nouveau lot de satellites Starlink le 20 janvier, SpaceX continue d’envoyer les satellites de sa méga-constellation en orbite basse avec un rythme effréné. En janvier, un seul lancement, mais en février, vous verrez ça s’accélère.

Lancement Falcon 9 / Starlink du 20/01/2021 (crédit 45th SpaceWing)

Le booster du 1er étage effectuait son 8e vol et a réussi son 8e atterrissage retour. Il avait mis sur orbite à son premier vol le CrewDragon Demo1 et son précédent vol datait du 13 décembre 2020.

Avec ce vol, SpaceX a déployé au total 1015 satellites Starlink avec 952 encore sur orbite, pas forcément tous en bon fonctionnement.


Record de satellites lancés par une Falcon 9

Le 23 janvier, la Falcon 9 a battu le record de satellites lancés en un seul vol : 143.

Détails dans l’article :


Début des sorties spatiales à l’ISS

Le 27 janvier, c’est la première sortie spatiale de l’année pour les astronautes de la partie américaine de la Station Spatiale Internationale. Michael Hopkins et Victor Glover ont effectué un sortie spatiale de 6 heures et 56 minutes.

iss064e027452
Victor Glover durant l’EVA 69 attaché au bout du bras robotique Canadarm-2 (crédit Roscosmos)

Ils ont apporté des modifications à l’extérieur du module européen Columbus comme l’ajout d’une antenne pour des télécommunications en direct depuis le module vers l’Europe et des cables pour la connexion de la nouvelle plateforme Bartolomeo dédiée à l’installation d’expériences scientifiques ou commerciales à l’extérieur du module.

NASA astronaut Michael Hopkins is pictured during a spacewalk
Michael Hopkins est photographié attaché au module européen Columbus installant une antenne scientifique et acheminant des câbles lors de la sortie dans l’espace du 27/02/2021 (crédit NASA)

Nouveaux records pour Parker Solar Probe

La mission Parker Solar Probe est passé le 17 janvier à 13,5 millions de km de la surface du Soleil à une vitesse de 466600 km/h, battant ses propres records de vitesse et de passage au plus près de notre étoile (ou périhélie).

Scientifiquement ce nouveau passage devrait être intéressant car la configuration de cette orbite particulière a placé Parker Solar Probe du même côté du Soleil que la Terre et donc des observatoires terrestres permettant de corréler les observations de vent solaire du même point de vue que celui de la sonde Parker Solar.

Images capturées le 17/01/2021 par le télescope à rayons X, ou XRT, à bord du satellite Hinode (crédit JAXA/NASA/Hinode)

Fin de HP3 sur Mars

En janvier, la NASA et l’agence spatiale allemande, le DLR, ont annoncé la fin de la mission de l’instrument HP3 à la surface de Mars après de veines tentatives de faire enfoncer la taupe dans le sol.

Pour le sismomètre SEIS, tout va bien par contre et du coup, la mission Insight a été prolongée de 2 ans, jusqu’à décembre 2022.

Détails dans l’article :


Départ de l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine

Avec le changement d’administration, à la tête des Etats-Unis en janvier, c’est également le temps des changements à la tête de l’agence spatiale américaine avec la démission notamment de son administrateur en chef, Jim Bridenstine. Il semble avoir fait l’unanimité lors de son mandat de 4 ans. Il est désormais remplacé temporairement par Steve Jurczyk en attendant la nomination du nouveau directeur, ou directrice, par l’administration de Joe Biden.

Bilan de l’administration Bridentstine par Eric Bottlaender :


Et il y a eu aussi des annonces diverses, dont le premier vol privé en Crew Dragon par exemple, qui fera l’objet d’un article dédié aux touristiques bientôt ! Abonnez vous pour ne pas le rater 😉

Tous les lancements en 2021 sur ce site spécifique : Reves d'espace +
Photos de couverture : Long March 3B via @iBd6S77Ivw72xPk

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.