L’actualité des vols habités en novembre

Comme chaque mois, je vous fais une synthèse de l’actualité spatiale. Je sépare en 3 articles les thèmes suivants : vols habités (ISS, CSS et tourisme spatial), lanceurs et satellites, exploration et sciences dans l’espace. Voici le volet vols habités pour le mois de novembre.

Vols habités

Station Spatiale Internationale (ISS), Station spatiale chinoise (CSS), tourisme spatial


Fin de commandement de l’ISS pour Thomas Pesquet

Thomas Pesquet avait pris le commandement de la Station Spatiale Internationale le 4 octobre. Le 6 novembre, il a remis la clé symbolique de l’ISS à Anton Shkaplerov, en préparation de son départ avec le reste de l’équipage Crew-2 [voir ci-dessous].


Une première sortie spatiale pour l’équipage de Shenzhou-13

Le 7 novembre,  Wang Yaping et Zhai Zhigang ont réalisé une sortie spatiale de 6 heures et 25 minutes. Wang Yaping est devenue à l’occasion la première femme chinoise à sortir dans l’espace.

A découvrir dans l’article dédié :


Retour sur Terre pour Crew-2

Le 9 novembre, Thomas Pesquet, Megan MacArthur, Shane Kimbrough et Aki Hoshide sont rentrés sur Terre après 199 jours dans l’espace.

A lire dans l’article dédié :


Manoeuvre d’évitement d’un débris pour l’ISS

Le 10 novembre, l’ISS a dû effectuer une correction de trajectoire pour éviter un débris.

Les moteurs du cargo Progress MS-18 ont été allumés pendant 6 minutes afin d’augmenter l’altitude orbitale d’environ 1,2 km.

La veille, il avait été déterminé par les centres de surveillance sur Terre qu’un fragment du satellite Fengyun-1C devrait s’approcher de la Station dans la matinée du 12 novembre, à une distance minimale entre l’objet et l’ISS estimé à environ 600 mètres. Ce débris a été généré lors d’un ASAT (Anti-Satellite Missile Test) d’un missile chinois suborbital sur le satellite chinois inactif Fengyun-1C en 2007. Ce débris catalogué en 2009 fait partie de 2737 morceaux restant sur orbite suite à ce test.

Trois manœuvres d’évitement de ce type avaient été réalisées en 2020, et 25 entre 1999 et 2018…


Un nouvel équipage dans l’ISS : Crew-3

Le 11 novembre, l’équipage Crew-3 a décollé à bord d’un Crew Dragon. Il a rejoint l’ISS dans la nuit du 11 au 12 novembre.

Un nouvel astronaute européen a succédé à Thomas Pesquet : Matthias Maurer.

A lire dans l’article dédié :


Mise en sécurité de l’équipage de l’ISS

Le 15 novembre, l’équipage de l’ISS a été averti d’un risque de collision de débris et a été mis en sécurité dans le Crew Dragon et le Soyouz pendant quelques heures. En cause : la génération de plusieurs débris par un tir antisatellite russe [Lire Le tir ASAT russe menace-t-il l’orbite basse ?].

Les écoutilles de plusieurs modules dont le module européen Columbus sont restées fermées 2 jours, forçant notamment Matthias Maurer à dormir dans le module Harmony.

Le sac de couchage de Matthias Maurer dans le module Harmony pendant la fermeture de Columbus (Crédit M. Maurer)

Départ du Cygnus NG 16 de l’ISS

Le 20 novembre, le cargo Cygnus NG16 « S.S. Ellison Onizuka » est parti de la Station Spatiale Internationale. Il y était arrivé le 10 août.

Libération du Cygnus NG16 par le bras robotique Canadarm-2 (crédit NASA TV)

Après le départ, l’expérience KREPE rangée à l’intérieur du Cygnus a pris des mesures pour démontrer un système de protection thermique pour les engins spatiaux et leur contenu lors de la rentrée dans l’atmosphère terrestre.

La rentrée atmosphérique du cargo et donc sa destruction ne sont prévues que le 15 décembre.


Le 25 novembre, le cargo Progress MS-17 a quitté l’ISS. Il a laissé la place pour l’amarrage du Progress M-UM et du module Prichal qui a été réalisé le 26 novembre.

Le 25 novembre, il y a eu un rapprochement d’un débris à environ 5,5 km de l’ISS. Il s’agit d’une bride de maintien (ou « tension rod ») des satellites Starlink éjectée lors de la séparation des premiers satellites en mai 2019.

Aucune manoeuvre d’évitement n’a été réalisée et les opérations des astronautes ont été nominales.


Progress MS-17 part de l’ISS et Prichal arrive

A (re)lire sur :


Une sortie spatiale retardée pour cause d’alerte collision

La sortie spatiale prévue initialement le 30 novembre a été reportée au 2 décembre pour cause d’alarme collision avec un débris spatial. Au moment du report, la menace n’était pas bien estimée et la NASA a préféré la reporter pour ne faire prendre aucun risque aux astronautes. Il semblerait que ce débris ne soit pas issu du test ASAT russe [voir ci-dessus].


Autres actualités

La simulation SIRIUS-21 a commencé le 4 novembre à Moscou avec un équipage mixte international (russe, américain et émirati).

SIRIUS pour Scientific International Research in a Unique terrestrial Station est un programme de recherches qui simule un vol vers la Lune pendant 240 jours : espace limité, limitation des ressources, délai des communications, … Il est dirigé par l’Institut des problèmes biomédicaux de l’Académie des sciences de Russie (IMBP) et le Programme de recherche sur l’Homme de la NASA, avec la participation des agences spatiales russe, allemande et canadienne et de spécialistes de Russie, des États-Unis, d’Allemagne, de France, d’Italie et d’autres pays.

Les 6 volontaires : Oleg Blinov, instructeur du centre d’entraînement des cosmonautes ; Viktoria Kirichenko, chirurgienne à l’IBMP ; Ekaterina Kariakina, ancienne hôtesse de l’air de la compagnie aérienne Nordwind, et maintenant chercheuse junior à l’IMBP ; William Brown, un diplômé américain en langue et littérature russes ; Ashley Kowalski, un représentant du commandement des systèmes spatiaux américains (US Space Systems Command) ; et l’astronaute d’essai des EAU Saleh Omar Al Ameri.

J’avais parlé de Sirius-19 dans un précédent article : SIRIUS 19 : une simulation lunaire mixte


Le 12 novembre, c’était les 30 ans du premier bras robotique Canadarm. Le Canadarm a été lancé en 1981 à bord de la navette Columbia. Il a servi dans 90 missions.

Plus d’information sur cette aide aux astronautes sur la Navette et l’ISS : https://www.asc-csa.gc.ca/fra/canadarm/qu-est-ce-que-le-canadarm.asp


Le 12 novembre, Glenn de Vries, l’un des passagers du 2e vol habité de New Shepard en octobre, est décédé dans un accident d’avion qui a fait une autre victime.


Le 16 novembre, la NASA a annoncé que Jessica Watkins, sélection 2017, devient le 4e membre de l’équipage Crew-4 qui doit décoller vers l’ISS en avril 2022.

Elle rejoint ainsi Samantha Cristoforetti, Kjell Lindgren (commandant du Crew Dragon) et Bob “Farmer” Hines (pilote).


Le 19 novembre, l’éclipse de Lune photographiée par Pyotr Dubrov depuis l’ISS

Une réflexion sur “L’actualité des vols habités en novembre

  • 18 décembre 2021 à 19 h 53 min
    Permalien

    Les 6 volontaires de SIRIUS-21

    1) équipage :
    – Oleg Vladimirovich BLINOV (ex-cosmonaute)
    – Viktoria Vladimirovna KIRICHENKO
    – Yekaterina Sergeyevna KARYAKINA
    – William BROWN (USA)
    – Ashley KOWALSKI (USA)
    – Saleh Omar AL AMERI (EAU / UAE)

    2) doublures :
    – Yevgeniy Valerievich PROKOPYEV (ex-cosmonaute, frère de Sergei)
    – Aleksey Nikolayevich FYODOROV
    – Vera Dmitriyevna BAKHTEREVA
    – Brian EVARTS (USA)
    – Tetyana DELANEY (USA)
    – Abdullah AL HAMMADI (EAU / UAE)

    3) autres candidats :
    – Igor Valerievich VYSOCHIN
    – Dmitriy Olegovich GLUKHIKH
    – Yuliya Olegovna KIPRIYUSHINA
    – Polina Grigor’yevna KUZNETSOVA
    – Inna Nikolayevna NOSIKOVA
    – Mikhail Sergeyevich LAVRENTYEV
    – Anastasiya Igorevna ORLOVA
    – Sergey Sergeyevich SERGEYEV (!)
    – Inna Anatol’yevna SHAYKHUTDINOVA
    – Carlos Alberto Olascoaga AREVALO (MEX)
    – Venelin Neichev HUBENOV (BG)
    – Josan Jasleen KAUR (IND)
    – Jayakumar VENKATESAN (IND)
    – Satish Kumar SARAVANAN (IND)

    (source : astronaut.ru)

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.