L’actualité de l’exploration spatiale de novembre

Voici ma courte sélection de l’actualité spatiale, volet Exploration et missions scientifiques, de novembre.


2 nouveaux vols pour Ingenuity

Les 15 et 16e vols de l’hélicoptère martien Ingenuity ont eu lieu les 6 et 20 novembre.

 Ingenuity a acquis cette image à l’aide de sa caméra de navigation montée dans le fuselage de l’hélicoptère et dirigée directement vers le bas pour suivre le sol pendant le vol. Cette image a été acquise le 6 novembre 2021 (Sol 254 de la mission du rover Perseverance) lors du 15e vol (crédits : NASA/JPL-Caltech)

Au cours du premier vol, l’hélicoptère a parcouru 406 mètres pendant 130 secondes de vol, à une vitesse sol de 5 m/s. Lors du 16e vol, 116 mètres ont été parcourus avec une vitesse à 1,5 m/s. Une vitesse limitée car le terrain survolé était particulièrement vallonné et difficile pour les algorithmes de navigation.

Les 2 vols ont été effectués avec la vitesse du rotor récemment augmentée de 2 700 tr/min pour compenser la faible densité d’air pendant l’été martien.

Image du sol martien acquise par la caméra d’Ingenuity le 20/11/2021 (crédit NASA/JPL-Caltech)

Deux nouveaux carottages sur Mars par Perseverance

Le 4e carottage sur Mars de Perseverance s’est bien passé le 15 novembre. Il a bien récolté un 3e échantillonnage du sol martien.

Animation des photos de l’intérieur du tube d’échantillon (photos NASA/JPL et animation @65dbNoise)

Un second carottage a été réussi dans la même roche le 24 novembre. On n’a pas plus de détails (pas d’article de la NASA).

Image prise le 22/11/2021 de la roche carottée (crédit NASA/JPL)

Nouveau survol du Soleil par Parker Solar Probe

La sonde Parker Solar a effectué le 21 novembre son 10e des 24 survols prévus, de plus en plus près du Soleil, à environ 8,5 millions de kilomètres de sa surface.

La sonde a battu son propre record de vitesse avec 163 kilomètres par seconde ou 586 800 km/h.

Parker Solar Probe est dans la 10e des 24 orbites planifiées, progressivement de plus en plus proches du Soleil (crédit : NASA/Johns Hopkins APL)

DART décolle

Le 24 novembre, la mission DART a décollé. Son objectif : percuter la petite lune Dimorphose de l’astéroïde Didymos en 2022 afin de vérifier si on pourrait ainsi détourner un géocroiseur.

Article détaillé à venir quand j’aurai le temps !

Mise sous coiffe Falcon 9 de DART (crédit NASA’s Launch Services Program)

Survol de la Terre par Solar Orbiter

Le 27 novembre, Solar Orbiter a fait un survol de la Terre à 460 km d’altitude pour une assistance gravitationnelle.

A (re)découvrir sur l’article dédié :


Tests de communication entre Mars Express et Zhurong

En novembre, l’équipe de l’ESA en charge des opérations du satellite martien européen Mars Express a réalisé une série de tests de communication avec le rover chinois Zhurong.

Zhurong n’utilise jusqu’à présent qu’un seul orbiteur, Tianwen-1, pour relayer ses données scientifiques jusqu’à la Terre.

La sonde Mars Express peut «entendre» le rover, mais le rover ne peut pas «entendre» Mars Express. Il était prévu que Zhurong transmette ses données « en aveugle » dans le cadre d’une technique conçue il y a plus d’une décennie mais non testée en orbite jusqu’à présent. Plus d’informations sur le site de l’ESA (en anglais).

Mais il semblerait qu’un seul des 5 tests ait été réussi le 20 novembre. Les données relayées par Mars Express sont arrivées sur Terre au centre d’opérations spatiales ESOC de l’ESA à Darmstadt, en Allemagne, via des antennes de communication dans l’espace lointain de l’Estrack. De là, ces données ont été transmises à l’équipe de Zhurong du Centre de contrôle de vol aérospatial de Pékin.

Les orbiteurs martiens relaient les données et les commandes entre la Terre et les atterrisseurs à la surface (crédit ESA)

Autres actualités

Hubble : la science suspendue plus d’un mois

Le télescope spatial Hubble est en mode « sans échec » depuis le 25 octobre, suspendant du coup les opérations scientifiques.

Les instruments scientifiques de Hubble ont émis des codes d’erreur indiquant la perte d’un message de synchronisation spécifique. En conséquence, les instruments scientifiques sont entrés de manière autonome dans des états de mode sans échec comme programmé.

Au cours du mois de novembre, les instruments ont été rallumés en mode de fonctionnement nominal les uns après les autres. Au lundi 6 décembre, Hubble fonctionnait à nouveau avec ses quatre instruments actifs de collecte de données scientifiques.


Une réflexion sur “L’actualité de l’exploration spatiale de novembre

  • 19 décembre 2021 à 21 h 01 min
    Permalien

    3 x 20 ans !… Bon anniversaire au CNES !
    … dans l’attente du lancement du JWST.
    Un cadeau de Noël comme en 1979 ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.