Une nouvelle Lune pour la Terre ? Non, le satellite Gaia !

Vous avez sans doute raté cette information : la Terre a eu une nouvelle lune pendant 13 heures le 27 avril dernier !

Le très sérieux Minor Planet Centre (MPC) de l’Union Astronomique Internationale, qui a pour mission de collecter les données d’observations concernant les objets mineurs du système solaire (astéroïdes et comètes), de calculer leurs orbites et de publier ces informations, a commis une erreur ce 27 avril en publiant les observations d’un nouvel astéroïde 2015 HP116 : « MPEC 2015-H123: 2015 HP116« .

Vue d'artiste d'un astéroïde (photo : Google Commons )

Vue d’artiste d’un astéroïde (photo : Google Commons )

Les caractéristiques principales de 2015 HP116 : être en orbite terrestre, mesurer dans les 1 mètre de diamètre, et être à 0,0109 UA de distance de la Terre (UA = Unité Astronomique, soit environ 1,5 millions de km), selon les observations du télescope Pan-STARRS à Hawaï. Ce télescope a d’ailleurs pour mission principale de détecter les astéroïdes potentiellement géo-croiseurs (pouvant percuter la Terre). [pour en savoir plus sur les astéroïdes, lire l’article  » Les astéroïdes : une vrai menace ? « ] 

Le télescope Pan-Starrs à l'observatoire du Mount Haleakalaà Hawai (source pan-starrs.ifa.hawaii.edu/public/)

Le télescope Pan-Starrs à l’observatoire du Mount Haleakalaà Hawaï (source pan-starrs.ifa.hawaii.edu/public/)

L’analyse du MPC de l’orbite a même suggéré que 2015 HP116 resterait lié au système Terre-Lune entre Octobre 2014 et Mars 2019, ce qui en a fait une lune temporaire de notre planète. A noter, que cela arrive fréquemment avec certains astéroïdes (exemple 2006 RH120).

Puis finalement, 13 heures après la publication, le MPC a publié une rétractation (« MPEC 2015-H125: DELETION OF 2015 HP116« ) :

[traduction] « La désignation HP116 2015, annoncé dans le MPEC 2015-H123 , est supprimée. Les observations appartiennent à l’objet artificiel GAIA. (…) Techniquement, la désignation HP116 2015 sera répertoriée comme « omis », car elle n’apparaîtra jamais dans une publication permanente du MPC. »

Le satellite Gaia est en effet situé à 1,5 millions de kilomètres de la Terre, mais a un diamètre d’environ 10 mètres avec son pare-soleil déployé.

Le compte twitter de l’ESA de la mission Gaia a ironisé sur cette erreur :

Ce type d’erreur est assez rare mais c’est déjà arrivé en 2007, lorsque l’astéroïde VN84 2007 se révéla être finalement la sonde Rosetta de l’ESA lors d’un de ses survols de la Terre.

GAIA_astrium2

Vue d’artiste de Gaia (source Astrium)

 

Retrouvez le satellite Gaia sur les pages dédiées du blog (voir menu d’accueil)

Source principale de l »article : New Scientist

2 réflexions sur “Une nouvelle Lune pour la Terre ? Non, le satellite Gaia !

  1. Je me demande toujours pourquoi, en anglais, on écrit tantôt Centre, tantôt Center ; idem pour Defense et Defence. Avez-vous une explication ?

    Au sujet de Gaia, à quand un astéroïde baptisé idariane ?

    Amitiés,

    Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *