Un astronaute canadien bientôt dans l’ISS

L’astronaute canadien Chris Hadfield s’envolera au côté d’un cosmonaute russe, Roman Romanenko, et d’un astronaute américain, Tom Marshburn, le 19 décembre prochain pour l’ISS.

Grâce à Twitter, on peut suivre sa préparation à ce vol : compte « @Cmdr_Hadfield ».

Pour ceux qui ne sont pas sur Twitter, voici quelques extraits de ce qu’il nous fait partager depuis son arrivée en Russie le 28 octobre [en italique, mes propres commentaires ou compléments] :

  • Visite de l’entreprise Zvezda où sont fabriqués les combinaisons spatiales des astronautes
    • « Youri Gagarine était de cette taille – les vaisseaux spatiaux du début étaient très petits »
L'échelle de taille chez Zvezda

L’échelle de taille chez Zvezda

    • « le Glamour des Astronautes – sous-vêtements blancs, chaussettes noires, casque Snoopy & pantoufles en cuir. »

combinaison

  • « Les astronautes et les cosmonautes apprennent l’anglais et le russe. L’ISS est bilingue, mais le vol en Soyouz est purement en russe ».
  • 3 novembre : « aujourd’hui à la Cité des Etoiles : 3 babushkas en ballade.
Star City

Star City

  • « 5 novembre, c’est l’ Unity Day, un jour férié russe. Je suis en train d’étudier pour mes 7 examens finaux pour me qualifier au vol spatial. Mes examens :  approche du Soyouz et arrimage, rentrée manuelle, plan de vol du Soyouz et de l’ISS, charges utiles Soyouz et Soyouz & l’ISS assemblés »
préparation aux examens

préparation aux examens

  • « Backup Astronaut -si besoin, Luca [ Parmitano] s’entraine pour voler à ma place. Son vol est planifié en Mai. Il joue aussi de la guitare ! « 
Backup

Backup

  • « 11 Novembre , jour du Souvenir. C’est important pour moi. Mon équipe médicale est fière de porter aussi des coquelicots »
remembrance day

remembrance day

  • « La plus grande centrifugeuse au monde, à la Cité des Etoiles, où je me suis qualifié pour faire rentrer manuellement le Soyouz sur terre »
centrifugeuse

centrifugeuse

  • 20 novembre  » jolie photo – après 4 heures dans le simulateur Soyouz. Nous l’avons fais revenir sur Terre 🙂 « 

sim

  • 23 novembre : »Feu dans le simulateur Soyouz – Vous pouvez voir comment l’épaisseur de la fumée pénètre, c’est très réaliste, une excellente formation !  » « Pour évacuer la fumée, nous tirons une vanne pyrotechnique qui transforme la pression de la cabine au vide de l’espace. Pas d’oxygène, pas de feu. C’est pourquoi, nous portons des combinaisons pressurisées Sokhol, pour nous protéger en cas de perte de pression cabine, pour une raison quelconque. »  « Dans l’ISS, nous avons des extincteurs, des masques à oxygène et des respirateurs, et nous pouvons toujours nous échapper par le Soyouz si besoin ».
Fire in sim

Fire in sim

  • 28 novembre :  « la simulation finale –  the biggie [je n’ai pas su traduire], 8 heures dans le Soyouz où on a eu droit à tout. Nous sommes prêts ! « 
final sim

final sim

Une vidéo russe sur le retour de l’équipage précédent et de la préparation de ce nouvel équipage

  • 28 novembre : « Notre toute dernière simulation s’est très bien passée – maintenant qualifié pour le vol spatial, une très bonne sensation  🙂 Demain, cérémonie sur la Place Rouge ».
    « La cérémonie sur la Place Rouge se passe après la certification finale par l’Agence spatiale russe »
  • 29 novembre : on signe le livre des invités dans le bureau de Youri Gagarine à la Cité des Etoiles. »
guest book signature

guest book signature

  • 29 novembre, l’équipage « expédition 35 » sur la Place Rouge de Moscou. Une vieille tradition spatiale russe.

Ils déposent des fleurs sur la tombe de Gagarine sur la Place Rouge.

Place Rouge

Place Rouge

  • « Le poster russe de l’équipage. Je suis content d’être Tommy Lee Jones 🙂 « 

poster

  • 3 Décembre :« Il va faire froid au moment du lancement, le 19 – cela ressemblera à quelque chose comme ça. »
froid sur le pas de tir

froid sur le pas de tir

  • « L’écusson russe Soyouz que notre équipage porte sur notre épaule gauche. J’aime sa simplicité – comme la fusée! »
patch

patch

  • 5 décembre : « Un dernier regard à l’église de la Cité des Etoiles avant de partir. Et sa souffleuse à neige » [pas sure de la traduction du dernier mot = snowblower]
Eglise Cité des Etoiles

Eglise Cité des Etoiles

  • 6 Décembre : « Goodbye Gagarin – Yuri et moi, signe d’adieu à la Cité des Etoiles. En route pour Baikonur!« 
gagarin goodbye

gagarin goodbye

  • 7 Décembre : « 3 hommes dans un Soyouz. Peu de meilleures choses que d’être à l’intérieur de votre propre vaisseau spatial pour la 1ère fois! Cette odeur de vaisseau spatial neuf 🙂 »
spaceship

spaceship

  • « Survivre au feu – cette capsule Soyouz nous protégera quand nous ré-entrerons dans l’atmosphère terrestre en Mai – une météorite humaine »
Capsule Soyouz

Capsule Soyouz

  • 8 décembre : « A l’intérieur du vaisseau   – Tom, Roman & moi dans notre Soyouz durant le Fitcheck. C’est petit, efficace & très familier »

fitcheck

  • 8 décembre : « jogging en quarantaine  – belle journée au Kazakhstan, donc Tom et moi avons couru le long de l’allée des arbres honorant tous les astronautes ayant volé »

lines of tree

  • « Ce petit clown sera maintenu dans notre Soyouz par un élastique. Quand il commencera à flotter, nous serons en orbite 🙂 »

clown

  • 13 décembre « Spaceship Cover-Up. Le Soyouz est glissé dans cette protection, nous protégeant des frottements de l’atmosphère, se détachant pendant la montée. »

cover2

  • « Combinaison pressurisée – Je confie ma vie à cette bulle de plexiglass, cette combinaison fait main & les personnes qui les assemblent »

pressure suit

  • 14 décembre : « Devant l’arbre de Yuri Gagarin planté quand j’avais 2 ans, ici en quarantaine au Cosmodrome de  Baikonur »
Gagarin tree

Gagarin tree

  • « Trappe d’un autre monde – à quoi ça ressemble de monter dans un vaisseau spatial Soyouz. Nous rampons ensuite vers le bas dans nos sièges »

another world

  • Il faut ces 32 moteurs pour  mettre ces 3 hommes en toute sécurité en dehors de l’atmosphère. Et ce n’est que le début »

engines

  • « Les secours du Soyuz – 8 avions, 13 hélicoptères et un bateau attendent le long de notre trajectoire, d’ici au Japon, juste au cas où.  » « les avions nous rechercheront et nous trouveront, et déposeront des parachutistes si nécessaire, puis plus lents, les hélicos plus polyvalents viendrons nous sauver »

rescue

  • 17 décembre : « Ce matin, ils ont sorti la fusée pour le tir. Quel beau et émouvant début de journée. »

SONY DSC

  • « Notre fusée est allée sur le pas de tir par le rail. Fill ‘er up [dsl, pas su traduire], s’il vous plait, nous avons un long voyage à faire »

rocket18-12

  • 18 décembre : l’équipage principal et l’équipage back up à la conférence de presse derrière la vitre de quarantaine. 

quarantine

  • 18 décembre « Coupe de cheveux pour le Voyage dans l’Espace – Tatiana a été autorisée à entrer en quarantaine. Le prochain coiffeur sera Tom avec un aspirateur. »

haircut

Le 19 décembre à 12h12 (Heure Paris), la fusée Soyouz TMA07-M s’envolera. Pour suivre le tir en direct, les vidéos disponibles :

http://www.asc-csa.gc.ca/eng/webcast.asp

http://spaceflightnow.com/station/exp34/status.html

L’arrimage à l’ISS est prévu vendredi vers 14h12

Pour en savoir plus sur sa mission de 5 mois dans l’ISS, allez sur le site de l’Agence Spatiale Canadienne

Une réflexion sur “Un astronaute canadien bientôt dans l’ISS

  1. Lire : … où sont fabriquées (pas « fabriqués ») les combinaisons spatiales des cosmonautes (pas « astronautes »).

    NB : l’une des raisons du choix de Youri Gagarine (parmi beaucoup d’autres) était justement qu’il était très petit… Comme quoi on peut être à la fois très petit et très grand…

    Lire (20 novembre) : … nous l’avons fait (pas « fais ») revenir sur Terre.

    Lire (23 novembre) : Sokol (Faucon). A noter que c’était le nom de code (« callsign ») d’Andriyan G. Nikolayev (Vostok-3 et Soyuz-9).

    NB (28 et 29 novembre) : à noter que la Place Rouge est une erreur de traduction !… « Krasnaya Plochka » signifie en réalité « Belle Place », l’adjectif « Krasniy »/ « Krasnaya » au féminin signifiant à la fois « beau » / « belle » et « rouge ».

    Mais quand la légende est plus belle que la réalité, il est bien connu que l’on doit imprimer la légende.
    Et puis là au moins, on sait qu’on est à Moscou ! Alors que la Belle Place…

    « La Place Rouge était vide ; devant moi marchait Nathalie.
    Elle avait un joli nom, mon guide, Nathalie… »

    C’est tout de même autre chose que « La Belle Place était vide… »

    Lire (5 décembre) : pas sûre…

    Lire (7 décembre) : … quand nous rentrerons…

    NB (8 décembre) : Fitcheck ? What is it ? (même si ça se devine)

    Lire (8 décembre) : … tous les cosmonautes (pas « astronautes ») ayant volé.

    Lire (14 décembre) : … les hélicos… viendront nous sauver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *