Rêves d'Espace

Un site sur l'actualité spatiale : les vols habités, les lancements, l'exploration de l'espace, les grandes missions actuelles et futures

La Chine spatialeLancements

Tianlong-3 : un test statique se transforme en lancement imprévu et en crash

Le 30 juin, un essai statique du premier étage du lanceur Tianlong-3 de l’entreprise chinoise Space Pioneer se passe mal : le lanceur décolle contre toute attente.

L’essai se voulait statique : on allume les moteurs à moins de 100% de la poussée nominale pour vérifier leur comportement, mais on fixe l’étage au sol et on n’autorise pas le décollage. Et ce n’est pas ce qu’il s’est passé ce jour-là.

Le premier étage Tianlong-3 avant l’essai : 50 m de haut et 3,8 m de diamètre, l’équivalent d’un booster du 1er étage Falcon 9 (vi @raz_liu)

L’essai est devenu dynamique : l’étage décolle. En l’absence de système de contrôle d’attitude (normal à ce stade du développement du lanceur), le booster devient incontrôlé jusqu’à l’arrêt des moteurs en vol décidé par l’ordinateur de vol. Le booster tombe ensuite vers le sol et s’écrase.

Vue par drone de l’essai

Le bureau des urgences de la ville de Gongyi dans la province du Henan, près du site d’essai, a annoncé rapidement qu’il n’y avait pas de victimes.

Le site d’impact du booster

La ville de Gongyi est située à environ 5 km du site d’essai mais des habitations se trouvent à moins d’un kilomètre. Le bilan humain aurait pu être terrible car le booster n’était pas équipé d’un système de navigation (GNC).

Space Pioneer a publié ensuite un premier communiqué indiquant qu’une défaillance structurelle au niveau de la connexion entre la fusée et la plateforme d’essai était la cause de l’incident. L’entreprise confirme l’absence de blessés. L’explosion au sol a eu lieu à 1,5 km du site de test.

Photo du pas de tir après le décollage avec quelques destructions (via Jin Feng)

Deux jours après l’incident, Space Pioneer présente enfin des excuses et dit avoir travaillé avec le gouvernement local avant le test.

Chers résidents de Gongyi, tous nos homologues et le grand public : Nous souhaitons nous excuser très sincèrement auprès du public qui soutient et prête attention à notre société pour l’incident survenu le 30 juin, au cours duquel un sous-étage de notre fusée Tianlong-3 à carburants liquides est tombé et a pris feu en raison d’un défaut de test, et nous n’avons pas réussi à répondre aux attentes de chacun. Le site de test est éloigné de la ville de Gongyi. Avant le début du test, notre société a amélioré les mesures de sécurité avec le gouvernement local et organisé à l’avance l’évacuation des personnes environnantes. Les débris tombés ont été dispersés dans la zone de contrôle de sécurité au cœur des montagnes, ce qui n’a fait aucune victime, mais a néanmoins causé des problèmes inutiles et des impacts négatifs sur la vie des habitants autour du site de test. Nous éprouvons énormément de remords pour cela et souhaitons exprimer nos sincères excuses aux habitants de la ville de Gongyi. Notre entreprise a lancé le mécanisme d’intervention d’urgence à l’avance le jour du test et coopère désormais avec le gouvernement local pour mener l’enquête, l’évaluation et l’indemnisation des maisons endommagées dans le quartier. Nous veillerons à ce que chaque résident ayant subi des dommages matériels en raison de l’échec du test reçoive une indemnisation rapide, efficace et équitable. Depuis sa création, Tianbing Technology (Space Pioneer) s’est engagée dans l’innovation et la percée de la technologie aérospatiale. Nous sommes pleinement conscients que derrière chaque défi visant à atteindre de nouveaux sommets se cachent d’énormes risques et incertitudes. Nous tirerons une leçon de cette perte et mettrons en pratique « la sécurité d’abord » dans nos futurs travaux de production, en prenant la sécurité des personnes et des biens comme point de départ le plus élevé, et renforcerons de manière globale la gestion de la sécurité pour garantir que les travaux de test ultérieurs sont sûrs, rigoureux et infaillibles. Les résidents de Gongyi et les personnes de tous horizons sont invités à superviser et vérifier la mise en œuvre de notre travail de garantie de sécurité, et à émettre de précieux avis et suggestions ! À l’heure actuelle, la science et la technologie aérospatiale commerciale de la Chine se développent rapidement et les progrès réalisés par notre entreprise ne peuvent être séparés de l’unité, des efforts et des luttes de l’ensemble de l’industrie, de la nation tout entière et de la société tout entière. Les revers rencontrés par notre entreprise fourniront une expérience précieuse à notre industrie spatiale commerciale pour aller de l’avant. Ici, nous appelons nos pairs et alliés à s’unir et à travailler ensemble pour contribuer au progrès de l’industrie spatiale commerciale de la Chine. Enfin, nous tenons à exprimer nos plus sincères excuses à tous ceux qui ont été touchés par l’échec du test ! Nous sommes impatients de continuer à recevoir votre soutien, votre compréhension et votre attention dans les jours à venir !

Après analyse par certains experts, les circonstances de l’accident seraient :

  1. Défaillance des boulons de connexion après 1 seconde après l’allumage moteur
  2. Un moteur endommagé pendant le « lancement », un incendie se déclare à l’intérieur du compartiment moteur.
  3. T+20 secondes, d’autres moteurs commencent à tomber en panne à cause de l’incendie.
  4. L’ordinateur de vol a détecté des anomalies de “température au-dessus des limites” et entraîne une coupure moteur.

Ce type d’incident est exceptionnel. À ma connaissance, ce n’est que la seconde fois que cela arrive dans l’histoire des lanceurs. Le 6 juin 1952, le lanceur américain Viking 8 se détache de ses amarres lors d’un test de tir statique. 65 secondes plus tard, la fusée s’est écrasée à environ 6 km après arrêt des moteurs.

Space Pioneer a effectué son premier vol orbital avec Tianlong-2 en avril 2023. L’entreprise vise avec Tialong-3 à développer un lanceur réutilisable similaire à Falcon 9, lanceur 2 étages à kérosène/oxygène liquide, avec la capacité d’environ 30 lancements annuels.

Le premier étage Tianlong-3 en fabrication

Cet incident majeur va au moins retarder le vol inaugural prévu initialement cet été, voire mettre en péril l’entreprise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.