Rêves d'Espace

Un site sur l'actualité spatiale : les vols habités, les lancements, l'exploration de l'espace, les grandes missions actuelles et futures

Lancements

Ariane 6 : à quoi s’attendre lors du vol inaugural

La date et les horaires du vol inaugural d’Ariane 6 ont été confirmés : décollage prévu le mardi 9 juillet entre 15h00 et 19h00 heure locale, soit entre 20h00 et minuit heure de Toulouse ou 18h00-22h00 UTC. La retransmission en direct par l’Agence Spatiale Européeenne débutera 1 heure avant le décollage.

Le premier vol d’Ariane 6 en configuration 62 (2 boosters à poudre) comportera trois phases, dont chacune démontrera diverses capacités du nouveau lanceur.

Les différentes phases du lancement Ariane 6 FM1 (crédit ESA)

Etapes 1 à 5 : du sol à l’orbite

Le décollage s’effectue par la poussée des 2 boosters P120C ou ESR et du moteur Vulcain 2.1. Sur Ariane 6, le H0 correspond à l’allumage des ESR donc au décollage. Le moteur Vulcain s’allume à H0-7s, monte en régime et s’il est stable alors la fusée décolle !

Après la séparation des boosters à T0+2’16”, la séparation de l’étage principal du second étage s’effectuera à T0+7’41”. A la suite, le moteur Vinci s’allumera pour la première fois pendant environ 18 minutes pour insérer l’étage supérieur sur une orbite elliptique à 300 par 700 km d’altitude.

Etapes 6 à 9 : réinitialisation du moteur Vinci et déploiement des satellites

Le moteur Vinci est rallumé pour circulariser l’orbite à 580 km d’altitude. Les ergols de l’étage supérieur ont un comportement très spécifique en orbite et pour caler le carburant dans les réservoirs du Vinci, c’est l’Unité de Propulsion Auxiliaire (APU) qui fournira une poussée faible mais constante pour aider à ce calage.

Le premier réallumage sera suivi du déploiement des 3 premiers satellites [Les charges utiles du vol inaugural d’Ariane 6] : OOV-Cube, Curium One et Robusta-3 A, et de l’activation de deux de ses expériences embarquées, YPSat et Peregrinus.

Quelques secondes plus tard, le deuxième lot de satellites se déploiera : 3Cat-4, ISTSat et GRBBeta, et les deux dernières expériences seront allumées, SIDLOC et Parisat. Une troisième commande de séparation déploiera alors CURIE et Replicator.

Etapes 10 et 11

L’étage supérieur cryogénique sera poussé dans ses limites en se rallumant après une durée “off” longue. Ce rallumage amènera à la désorbitation de l’étage supérieur pour une rentrée contrôlée dans l’atmosphère vers le point NEMO dans l’Océan Pacifique, lieu de désorbitation de nombreuses missions car inhabité et sans trafic maritime.

Quelques instants plus tard, les deux capsules de rentrée Nyx-Bikini et SpaceCase se sépareront de l’étage supérieur pour récolter des données de leur rentrée atmosphérique.

Une dernière commande sera envoyée pour passiver l’étage supérieur , en supprimant toute énergie à bord pour éviter d’éventuelles explosions, avant qu’il ne brûle dans l’atmosphère. Ariane 6 a été conçue pour avoir cette capacité : empêcher l’étage supérieur de persister dans l’espace sous forme de débris, pour un espace durable.

Sans stations sols, pas d’indications sur les différentes phases de vol (crédit ESA)

Je ne ferai pas de direct sur mes chaînes YouTube et Twitch.

Source principale

Tous mes articles sur Ariane 6

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.