#Rosetta : le réveil avant la Comète

Rosetta est une mission de l’Agence Spatiale Européenne. Cette sonde a été lancée en mars 2004 par une fusée Ariane 5 depuis Kourou. Sa destination finale : la Comète 67P/Churyumov–Gerasimenko autour de laquelle la sonde doit se mettre en orbite à partir de mai 2014, soit 10 ans après avoir quitté la Terre. Cette mission européenne est une première mondiale !

Rosetta en tests finaux à Kourou avant son lancement (© Astrium / Mathias Pikelj)

Rosetta en tests finaux à Kourou avant son lancement (© Astrium / Mathias Pikelj)

Rosetta, c’est près de 3 tonnes au décollage pour emporter 11 instruments à bord et 1 atterrisseur : Philae. Celui-ci devrait se poser en novembre 2014 sur le noyau de la comète, y prélever des échantillons et mener des expériences. Une autre première mondiale ! L’atterrisseur a été conçu pour fonctionner pendant six mois mais la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko se rapprochant du Soleil, l’augmentation de la température fera évaporer de plus en plus de matière formant ainsi la fameuse queue de la comète. Il n’est pas encore possible de déterminer combien de temps Philae résistera à ces turbulences.

Vue d'artiste de Philae sur la surface de la comète (source ESA/ATG medialab)

Vue d’artiste de Philae sur la surface de la comète (source ESA/ATG medialab)

Rosetta a parcouru des millions de kilomètres depuis son lancement. Elle est passée 5 fois près du soleil, a survolé la Terre 3 fois (4 Mars 2005, 13 Novembre 2007 et le 13 Novembre 2009) et Mars 1 fois (25 février 2007). Elle est également passée très près de 2 gros astéroïdes « 2867 Steins » le 5 Septembre 2008 et « 21 Lutetia » le 10 Juillet 2010 qu’elle a pris en photos.

L’astéroïde Lutetia prise en photo par Rosetta (source ESA)

L’astéroïde Lutetia prise en photo par Rosetta (source ESA)

L’astéroïde Steins prise en photo par Rosetta (source ESA)

L’astéroïde Steins prise en photo par Rosetta (source ESA)

le voyage de Rosetta (vidéos ESA) :

En Juin 2011, Rosetta a pris sa première photo de la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko

Première photo de la comète 67P/Churyumov--Gerasimenko par Rosetta (source ESA)

Première photo de la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko par Rosetta (source ESA)

En novembre 2011, les contrôleurs au sol de l’ESOC [centre de contrôle de l’ESA à Darmstadt], ont mis en sommeil Rosetta. en raison de son éloignement du soleil, et donc de la faible puissance électrique disponible. La quasi-totalité des systèmes électriques a été mis hors-tension, à l’exception du sous-système de régulation thermique, de l’ordinateur de bord, des récepteurs radio, des décodeurs de commande et de l’alimentation électrique principale.

L'un des 2 panneaux solaires de 32m de long en essai de déploiement au sol à l'ESTEC d'où Rosetta tire toute son énergie électrique (source  ESA-A.Van Der Geest)

L’un des 2 panneaux solaires de 32m de long en essai de déploiement au sol à l’ESTEC d’où Rosetta tire toute son énergie électrique (source ESA-A.Van Der Geest)

Le réveil de Rosetta après 31 mois de sommeil, c’est lundi 20 janvier à partir de 10h00 GMT (11h heure de Paris). Mais en raison de son éloignement de la Terre, à plus de 670 millions de km, le signal du bon fonctionnement de la sonde n’est attendu que vers 17h30.

[D’après les informations publiées par Astrium, maître d’oeuvre de la mission :] Tout d’abord les instruments de navigation doivent être réchauffés et ramenés à une température de fonctionnement comprise entre 10 et 30 °C. La rotation sur elle-même, qui stabilisait la sonde sur son orbite au cours de ces 957 derniers jours, sera ensuite ralentie, les panneaux solaires seront orientés vers le Soleil et l’antenne parabolique vers la Terre. Alors seulement, le contact avec la Terre sera rétabli, mais la télémétrie bord prendra du temps pour arriver à la Terre. Jamais une sonde utilisant la lumière solaire comme unique source d’énergie ne s’était aventurée aussi loin dans l’espace. Rosetta se trouve désormais à quelque 800 millions de kilomètres du Soleil et doit se contenter de seulement 4 % de la lumière solaire dont disposent les satellites en orbite terrestre. Les panneaux solaires de 32,7 mètres de long produisent encore 440 Watts d’électricité – suffisamment pour aborder cette dernière étape du voyage.

Une vidéo d’Astrium, maitre d’oeuvre de la mission :  

Le réveil de Rosetta à suivre sur Twitter : #wakeupRosetta, et en direct avec www.enjoyspace.com/, Olivier Sanguy, son rédacteur en chef sera à l’ESOC.

Je serai présente également à l’université de Toulouse pour suivre cet évènement en direct une bonne partie de la journée, donc à suivre sur mon fil Twitter « @idariane » et un article à suivre !

(source http://www.univ-tlse3.fr/)

(source http://www.univ-tlse3.fr/)

Un bon résumé dans cette infographie de la mission :

Rosetta infographie (source : space.com)

Rosetta infographie (source : space.com)

Pour en savoir plus : Rosetta sur le site de l’ESA

Une autre infographie sur www.cosmonline.co.uk/

Une réflexion sur “#Rosetta : le réveil avant la Comète

  1. Pingback: Rosetta : fin de mission annoncée sur la comète le 30 septembre | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *