Relocalisation du Soyouz TMA-16M

Vendredi 28 août, 3 membres d’équipage de la Station Spatiale Internationale ont fait un petit tour en Soyouz. Ils ont déplacé le vaisseau Soyouz TMA-16M du port Poisk de l’ISS au port du module Zvezda.

Préparation à l’arrivée du Soyouz TMA-18M

Le vaisseau Soyouz TMA-16M dans lequel sont arrivés Gennady Padalka, Scott Kelly et Mikhaïl Kornienko le 27 mars, devant repartir au bout de 6 mois dans l’espace. En effet, la durée de vie d’un Soyouz dans l’espace est estimée à 215 jours maximum. Scott Kelly et Mikhaïl Kornienko devant rester à bord de l’ISS pendant près d’un an, ceux-ci ne pourront pas repartir avec le vaisseau qui les a amenés. Ils reviendront sur Terre en mars 2016 avec le prochain vaisseau, le TMA-18M qui décollera le mercredi 2 septembre [article à venir].

Le segment russe de l'ISS avec ses différents ports d'amarrage (Poisk, Rassvett, Pirs et Zvezda) (source energia.ru)

Le segment russe de l’ISS avec ses différents ports d’amarrage (Poisk, Rassvett, Pirs et Zvezda) (source energia.ru)

Le Soyouz TMA-16 doit laisser la place au Soyouz TMA-18M car il est prévu de toujours garder les mêmes ports d’amarrage des Soyouz, les ports Poisk et Rassvet. Il y a en effet toujours un vaisseau amarré au Rassvet car c’est ce Soyouz qui servirait d’évacuation de l’équipage en cas de problème lors d’une sortie extra-véhiculaire russe, les autres accès étant temporairement fermés (par principe de précaution, différents modules de l’ISS sont isolés les uns des autres pendant les EVA). Le port Pirs est dédié aux cargos d’approvisionnement Progress.

Le dernier port d’amarrage russe, le port d’amarrage du module Zveda, quant à lui, est davantage dédié aux cargos Progress, tout au bout de la Station, ce qui permet aux Progress de réaliser les corrections d’orbite de l’ISS ou les manœuvres d’évitement de débris grâce à ses puissants moteurs et sa propre réserve de carburant. Le Soyouz TMA-16M a donc été déplacé à ce port Zveda pour une courte durée.

Un vol parfaitement orchestré

 

Ce vol de déplacement a été préparé minutieusement comme tout vol habité, même s’il a été de courte durée. Il s’est produit pendant une phase où la Station était au jour et surtout lorsque l’ISS était à l’intérieur de la zone de couverture des stations sol russes.

L’amarrage d’un Soyouz n’étant pas sans risque d’échouer, Gennady Padalka, Scott Kelly et Mikhaïl Kornienko se sont installés à bord du vaisseau en combinaison en cas d’atterrissage imprévu.  Le moment de la relocalisation était également synchronisé avec un atterrissage d’urgence sur territoire russe ou kazakh.

Séparation du Soyouz TMA-16M le 28/08/15 poru sa relocalisation du port Poisk vers le port Zvezda (source NASA TV)

Séparation du Soyouz TMA-16M le 28/08/15 pour sa relocalisation du port Poisk vers le port Zvezda (source NASA TV)

A 07:12:30 UTC, le Soyouz TMA-16M s’est écarté de l’ISS à une vitesse relative de 0,12 mètre par seconde.  C’est Gennady Padalka, commandant de l’ISS et du Soyouz TMA-16M qui a effectué manuellement les manœuvres permettant le déplacement du vaisseau. Après 18 minutes de vol libre sans problème, le contact entre le TMA-16M et l’ISS était rétabli, à 07h30 GMT.

Configuration de l'ISS après la relocalisation du Soyouz TMA-16M (source NASA TV)

Configuration de l’ISS après la relocalisation du Soyouz TMA-16M (source NASA TV)

La vidéo complète de la relocalisation par NASA TV :

Un timelapse de la relocalisation du Soyouz TMA-16M depuis le vaisseau :

Tweet de Scott Kelly avec une photo prise dans le vaisseau pendant la relocalisation « De retour de mes vacances d’été depuis l’ISS! Comme la plupart des vacances, cela n’a pas duré assez longtemps et je suis rentré fatigué. »

 

3 réflexions sur “Relocalisation du Soyouz TMA-16M

  1. NB : Poisk, Rassvett, Pirs et Zvezda signifient respectivement Recherche, Aube, Quai et Etoile.

    Remarques sur le prochain vol d’un Soyouz, à savoir la mission Soyouz TMA-18M :

    A noter qu’Andreas Mogensen et Aydin (ou Aydyn) Aimbetov devraient être respectivement les 541e et 542e « hommes de l’espace » (vols orbitaux seuls). Mogensen sera le premier Danois et Aimbetov le 3e Kazakh.

    Pour Sergei Volkov, qui fut le 472e, ce sera son 3e vol spatial après Soyouz TMA-12 / ISS-17 en 2008 et Soyuz TMA-02M / ISS-27-28 en 2011. Il sera le 193e homme (au sens large) et le 40e « Russe ou autre ex-soviétique » à avoir effectué au moins 3 vols orbitaux.

    A noter qu’il est le fils d’Aleksandr A. Volkov qui, lui aussi, a effectué 3 vols spatiaux.

    L’expédition ISS-45 sera composée de Mikhail B. Korniyenko, Scott J. Kelly, Oleg D. Kononenko, Kimiya Yui, Kjell N. Lindgren et Sergei A. Volkov.

    A mon avis, Mogensen et Aimbetov ne font pas, à proprement parler, partie de l’expédition 45 ; ils constituent « seulement » un équipage de visite pour une courte durée de 10 jours environ.

    A l’issue de ce vol, je suppose que Mogensen sera affecté à son tour à un vol de longue durée, à l’instar de ses collègues du groupe ESA de 2009.

    Les prochains Européens (de l’ESA) à effectuer de tels vols seront Timothy Peake (Soyuz TMA-19M), Thomas Pesquet (Soyuz MS-03), Paolo Nespoli (dont ce sera le 3e vol, Soyuz MS-05) et Luca Parmitano (dont ce sera le 2e vol, Soyuz MS-07).

    Ceci si tout va bien, « comme de bien entendu »…

  2. Merci pour ce résumé ! Je n’avais pas saisi que le Soyouz devait être occupé pour la relocalisation, même si ça paraît logique après coup. Et le timelapse est impressionnant (comme d’hab avec ce genre de manoeuvre, d’ailleurs).

  3. suite – correction

    Pour Soyuz MS-07 / ISS-54-55, dont le lancement est prévu pour la fin novembre 2017, Luca Parmitano vient d’être remplacé par Norishige Kanai (JAXA) dont ce sera le premier vol. Il sera, après Takuya Onishi, le 12e Japonais à aller dans l’espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *