À bord de la Station Spatiale, ils vont passer un an en orbite

Le 27 Mars 2015, l’astronaute américain Scott Kelly et le cosmonaute russe Mikhail Kornienko entameront une quasi-révolution complète autour du Soleil à bord de l’ISS. Ils décolleront en effet depuis le cosmodrome de Baïkonour dans un vaisseau Soyuz qui les conduira vers leur nouvelle adresse située à 400 kilomètres d’altitude, dont ils ne redescendront qu’au printemps 2016, soit 342 jours exactement.

Scott Kelly et Mikhaïl Kornienko, membres de la " One Year Mission ". Crédits : NASA

Scott Kelly et Mikhaïl Kornienko, membres de la  » One Year Mission « .
Crédits : NASA

Mikhail Kornienko, 55 ans, a participé à l’Expédition 22/23 à bord de l’ISS, y séjournant 176 jours.

Scott Kelly, âgé de 51 ans, a déjà 3 vols spatiaux à son actif (STS-103 en 1999,  STS-118 en 2007 et ISS Expédition 25/26 en 2007) et 180 jours dans l’espace.

Le principal objectif de ce séjour prolongé est de récolter des données pour préparer les futures missions habitées au delà de l’orbite terrestre basse (LEO). Pour cela, Kelly et Kornienko vont se soumettre à de multiples expérimentations, certaines communes à la NASA et à Roscomos, d’autres spécifiques à l’une des deux agences.

Scott Kelly fera en outre l’objet d’une étude très originale, menée parallèlement à bord de la Station et au sol par les équipes de la NASA sur son frère jumeau Mark Kelly (lui aussi ancien astronaute de la NASA, notamment commandant de l’avant-dernière mission de la Navette Spatiale). L’idée est ainsi d’étudier dans le détail l’évolution de la physiologie de deux hommes, parfaitement identiques, mais vivants dans des environnements différents pendant une longue période. Les scientifiques espèrent pouvoir observer ces évolutions dans des détails allant jusqu’au génome (les vrais jumeaux ont un patrimoine génétique de départ similaire à presque 100%), qui pourrait se trouver altérer par de longs séjours dans l’espace.

Les astronautes jumeaux de la NASA Mark Kelly (à gauche) et Scott Kelly (à droite). Crédits : NASA

Les astronautes jumeaux de la NASA Mark Kelly (à gauche) et Scott Kelly (à droite).
Crédits : NASA

Ce type de vol longue durée n’a jamais eu lieu à bord de la Station Spatiale Internationale. La dernière personne à avoir séjourné aussi longtemps en orbite fut le cosmonaute russe Sergei Avdeyev à bord de Mir en 1999 (pour un total de 379 jours). Bien que les paramètres physiques et psychologiques puissent également être observés sur des périodes plus courtes, la médecine n’exclue pas que les effets de tels séjours puissent être amplifiés ou diminués sur la durée, leur évolution n’étant pas nécessairement linéaire dans le temps.

Puisqu’un vaisseau Soyuz ne décolle que rarement avec un siège inoccupé, la troisième place sera celle d’un second cosmonaute russe, Guennadi Padalka. Contrairement à ses deux collègues, lui ne restera que 6 mois à bord de la station. Néanmoins, ce séjour devrait lui permettre de devenir l’homme totalisant le plus de temps passé dans l’espace avec près de 900 jours, détrônant ainsi Sergueï Krikaliov (803 jours).

De gauche à droite, posants devant le Soyuz TMA-16M : Scott Kelly, Guennadi Padalka, Mikhaïl Kornienko. Crédits : NASA

De gauche à droite, posants devant le Soyuz TMA-16M : Scott Kelly, Guennadi Padalka, Mikhaïl Kornienko.
Crédits : NASA

Autre contrainte du Soyuz, il doit revenir sur Terre au maximum au bout de 6 mois, puisque son fonctionnement n’est pas garanti au-delà. Une mission intermédiaire aura donc lieu à l’automne prochain et embarquera à son bord le cosmonaute Sergey Volkov, qui prendra la place de Padalka, ainsi que l’astronaute danois de l’ESA Andreas Mogensen et la « touriste spatiale » Sarah Brightman (elle sera la 8ème non professionnelle à intégrer l’ISS). Ces deux derniers quitteront la station après 10 jours à bord du Soyuz TMA-16M (celui qu’emprunteront cette semaine Kelly et Kornienko).

Mise à jour : Sarah Brightman a renoncé à son vol et est remplacé par le kazakh Aidyn Aimbetov qui la remplace.

A ce jour, lancement prévu le vendredi 27 mars à 20h42 heure française précise (pas de fenêtre de tir). A suivre sur NASA TV.

Logo de la mission "One Year in Space" (credit NASA)

Logo de la mission « One Year in Space » (credit NASA)

Pour compléter :

Couverture de Time Magazine "1 year Mission de Scott Kelly"

Couverture de Time Magazine « 1 year Mission de Scott Kelly »

4 réflexions sur “À bord de la Station Spatiale, ils vont passer un an en orbite

  1. Bonjour Isabelle,

    A noter que « le troisième larron », Gennadiy I. Padalka (qui a remplacé Yuriy V. Lonchakov initialement prévu…) vient de battre, hier matin 29 juin vers 0 h 30, heure française, le record de durée dans l’espace détenu jusqu’alors par son compatriote Sergey K. Krikalev avec un total de 803 jours 9 h 39 mn.

    Pour mémoire, je vous transmets la liste des recordmen successifs :

    Yuriy A. Gagarin
    Gherman S. Titov
    Andriyan G. Nikolayev
    Valeriy F. Bykovskiy
    L. Gordon Cooper (après Gemini-5)
    Frank Borman et James (« Jim ») A. Lovell
    « Jim » Lovell seul (après Gemini-12 alias GTA-12)
    Andriyan G. Nikolayev à nouveau (après Soyuz-9)
    Vladislav V. Volkov (qui n’en aura pas profité longtemps !…)
    Charles « Pete » Conrad (après Skylab-2… ou 1 selon les sources suite à un problème de numérotation)
    Alan L. Bean
    Gerald (« Gerry ») P. Carr, Edward G. Gibson et William R. Pogue
    Georgiy M. Grechko
    Vladimir V. Kovalenok (ou Kovalyonok)
    Valeriy V. Ryumin
    Leonid D. Kizim
    Yuriy V. Romanenko
    Musa K. Manarov
    Valeriy V. Pol’yakov
    Sergey V. Avdeyev
    Sergey K. Krikalev (ou Krikalyov)
    Gennadiy I. Padalka

    On notera bien évidemment la très nette domination des Russes ou autres ex-Soviétiques hormis les deux intermèdes US de la décennie 1965-74.

    A noter aussi que j’emploie de préférence l’orthographe anglo-saxonne concernant les « Russes et autres ex-Soviétiques » car elle est plus conforme que la française à l’alphabet cyrillique.

    Amitiés,

    Michel

  2. Pingback: Les événements spatiaux à ne pas manquer en 2016 | Rêves d'Espace

  3. Pingback: Le cargo Cygnus OA-4 a terminé sa mission à l’ISS | Rêves d'Espace

  4. Pingback: ISS : « YearInSpace , c’est fini ! | «Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *