Premier vol pour le nouveau lanceur russe ANGARA ?

Après la chute de l’URSS, la Russie a décidé de se doter d’une base de lancement propre (ne plus compter sur Baïkonour au Kazakhstan) et d’un nouveau lanceur.

Après de nombreux retards, le nouveau lanceur russe ANGARA serait prêt pour son premier vol orbital ce 27 juin.

Mise à jour du 28/06 : finalement le vol d’essai n’a pas eu lieu ce 27 juin. Il avait initialement prévu le 26 puis le 27 juin à 11h15 UTC. Toutefois, quelques minutes avant l’heure H, alors que le remplissage du lanceur avait débuté, et le pas de tir évacué, le lancement a été reporté. A ce jour, il n’y a pas de date connue.

Selon des sources, le report serait dû à une perte de pression défaillance dans le système pneumatique et hydraulique qui active le système de propulsion de la fusée. S’il s’agit de la défaillance d’une vanne sur la ligne d’oxydant, cela pourrait nécessiter de retourner le lanceur dans son hall d’intégration, pour retirer la vanne défaillante et en souder une nouvelle. En raison du localisation de la vanne, le retour de la fusée à l’usine de fabrication à Moscou pourrait également être nécessaire, entraînant alors le report de la mission pendant des semaines (source principale www.russianspaceweb.com).

Mise à jour du 06/07 : un nouveau lancement aurait été fixé au 9 juillet (source : itar-tass.com). 

Mise à jour : le lancement a eu lieu le 8 juillet 2014. Article « Débuts réussis pour le nouveau lanceur russe ANGARA »

Roulage de la fusée Angara sur la pas de tir de Plesetsk le 25 juin 2014. (source Ministère de la Défense russe)

Roulage de la fusée Angara sur la pas de tir de Plesetsk le 25 juin 2014. (source Ministère de la Défense russe)

Le lanceur Angara-1.2PP peu de temps après son érection sur le pas de tir dédié à Plesetsk le 25 juin 2014 (source Ministère de la Défense russe)

Le lanceur Angara-1.2PP peu de temps après son érection sur le pas de tir dédié à Plesetsk le 25 juin 2014 (source Ministère de la Défense russe)

Angara, d’après le nom d’un fleuve de Sibérie, est construit par GKNPTs Khrunichev autour de boosters de base qui brûlent de l’oxygène liquide et du kérosène plus respectueux de l’environnement que la fusée Proton (comme les fusées Falcon de SpaceX). En ajoutant d’autres propulseurs liquides au premier étage, la capacité de lancement de l’Angara pourra être augmentée pour des charges utiles de 2 à 40 tonnes en orbite basse, d’où les versions Angara 1 à 5. Le second étage possède un moteur à hydrogène-oxygène.

Les différents modèles de la famille de la fusée Angara lors d'un meeting aérien à Moscou  en 2009 (source Wikimedia Commons)

Les différents modèles de la famille de la fusée Angara lors d’un meeting aérien à Moscou en 2009 (source Wikimedia Commons)

Angara-1.2 Pervy Polyot (Premier Vol) or Angara-1PP devrait s’élancer depuis le Cosmodrome de Plesetsk  emportant une charge utile bourrée d’instrumentation pour mesurer les caractéristiques du vol.

La configuration du lanceur Angara-1.2 pour son premier vol sub-orbital (© 2014 Anatoly Zak)

La configuration du lanceur Angara-1.2 pour son premier vol sub-orbital (© 2014 Anatoly Zak)

Une fusée Angara sur son pas de tir à Plesetsk. (Crédit : Krasnaya Zvezda)

Une fusée Angara sur son pas de tir à Plesetsk. (Crédit : Krasnaya Zvezda)

Le lanceur sur son pas de tir en avril 2014 (source Ria Novosti)

Le lanceur sur son pas de tir en avril 2014 (source Ria Novosti)

Un avertissement officiel a été fait aux aviateurs au sujet des zones de danger potentiel le long des rivages du nord de la Russie du 25 juin au 28 juin. L’Angara se dirigerait vraisemblablement au nord-est de Plesetsk avec sa trace au sol au-dessus des rivages du nord de la Russie vers l’océan arctique. Le premier étage s’abîmerait en mer de Barents, au sud-est de l’île de Kolgouïev, alors que l’étage supérieur et sa charge utile tomberaient sur la péninsule de Kamtchatka.

trajectoire possible

trajectoire possible

A terme, les fusées Angara pourraient également s’élancer du nouveau cosmodrome russe Vostochny, actuellement en construction dans la région de l’Amour extrême-orientale.

Emplacement du nouveau cosmodrome russe Vostochny (source russianspaceweb.com)

Emplacement du nouveau cosmodrome russe Vostochny (source russianspaceweb.com)

Plus de détails sur ce nouveau lanceur sur russianspaceweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *