Les Shenanigans dans l’ISS bientôt rejoints par Matthias Maurer ?

Tous les astronautes européens de la sélection originale de 2009 ont maintenant effectué leur premier vol spatial. Les Shenanigans comme ils se sont nommés seront-ils bientôt rejoints par un nouvel européen ?

Matthias Maurer, nouveau sélectionné

Matthias Maurer (Copyright ESA–Sabine Grothues)

Matthias faisait partie des dix finalistes lors de la sélection des astronautes en 2009, et suit actuellement une formation initiale au Centre des Astronautes européens situé à Cologne en Allemagne.

Après le processus de sélection en 2009, Matthias a été embauché par l’ESA comme ingénieur de soutien de l’équipage et EUROCOM, l’équivalent des contrôleurs au sol côté américains et russes avec l’ISS.

Matthias est titulaire d’un doctorat en science et génie des matériaux, et a étudié et effectué de stages dans de nombreux pays. Il parle quatre langues et apprend le russe et le chinois.

Samantha Cristoforetti et Matthias Maurer lors d’un vol parabolique (ou 0g) (credits ESA–Anneke Le Floc’h)

Matthias a participé en 2014 à Caves (pour Cooperative Adventure for Valuing and Exercising human behaviour and performance Skills) où les participants, actuels ou futurs astronautes effectuent des expériences dans des conditions finalement très similaires à ce qu’ils peuvent retrouver dans l’espace : travail d’équipe en conditions extrêmes, prise de décision et résolution de problèmes en autonomie, etc…

Il terminera cette année sa formation initiale avant de suivre une formation complémentaire aux systèmes de la Station. Il s’entraînera dans le monde entier, aux Etats-Unis, en Russie, au Japon, au Canada et à Cologne.

Bientôt une mission dans l’ISS ou dans d’autres missions ? A suivre…

Source principale de l’article : Une nouvelle recrue pour le Corps des astronautes européens

A lire également : Matthias Maurer, le nouvel astronaute de l’ESA

 

3 réflexions sur “Les Shenanigans dans l’ISS bientôt rejoints par Matthias Maurer ?

  1. NB : Matthias Maurer est né le 18 mars 1970 à Sankt-Wendel (Sarre).

    Pour plus de renseignements à son sujet, cf. Air&Cosmos n° 2533 du 3 février 2017, page 13.

    Pour mémoire, « Major Tim » Peake est né en 72, Parmitano, Gerst et Mogensen en 76, « Sam » Cristoforetti en 77 et « Major Tom » Pesquet en 78. Maurer est donc le plus âgé des 7 (cf. « The Mercury Seven »…) et j’espère qu’il trouvera rapidement une affectation faute d’être atteint par la limite d’âge. N’est pas John Glenn qui veut !… Le gros problème, c’est qu’il n’y a pas beaucoup d’opportunités de vol. La meilleure année en la matière reste 1985. Seulement voilà, après 1985, il y eut 1986…

    Parmi les 10 finalistes du groupe ESA-3 de 2008-09, outre les 6 sélectionnés, désormais 7, il y avait également le Finlandais Jussi Lehtonen. Je ne connais toujours pas les noms des deux autres (dont une femme).

    L’Italien Walter Villadei aurait été également sélectionné en 2015 mais ça n’a jamais été confirmé officiellement (sources contradictoires). Si oui, le groupe ESA-3 ne comporterait pas 7 mais 8 membres, à moins qu’il n’ait été sélectionné par l’ASI (Agenzia Spaziale Italiana).

  2. suite

    Matthias Maurer a poursuivi ses études à Sankt-Wendel, Saarbrücken (Sarrebruck), Leeds (UK/GB), Nancy (comme ma pomme), Barcelone (E/Catalogne), Hagen et Aachen (Aix-la-Chapelle).

    Ayant participé à l’expérience CAVES / PANGAEA en 2014, en compagnie de Luca Parmitano, Pedro Duque, Scott Tingle, Aleksandr Misurkin et Sergey Kud-Sverchkov, et parlant de surcroît plusieurs langues (allemand, anglais, français, espagnol, catalan, russe…), on peut dire de lui, comme de la plupart de ses collègues « astro/cosmo/spatio/taïkonautes » que c’est un troglodyte polyglotte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *