Les lancements de la semaine du 23 au 29 novembre : H2A et Long March

Premier lancement commercial d’une H2A japonaise

Mardi 24 novembre, le lanceur H-IIA a décollé à 6h50 UTC du Tanegashima Space Center (Japon).

Le lancement a eu lieu à l’intérieur de la fenêtre de lancement de 104 minutes qui commençait à 6h23 UTC mais le T0 a du être décalé en raison de la présence d’un bateau dans la zone de sécurité.

La configuration « 204 » du lanceur pour ce tir était la version la plus puissante disponible grâce à quatre boosters, délivrant chacun 230 000 kilogramme-force de poussée, au lieu des deux habituellement utilisés sur la configuration standard « 202 ». L’H-IIA 204 a seulement volé une fois auparavant lors de la mise sur orbite de transfert géostationnaire le satellite expérimental ETS-8 (ou Kiku VIII) en décembre 2006. Il s’agissait également d’une modernisation du 2e étage du lanceur qui a été allumé 3 fois avant la séparation du satellite, 4 heures 26 minutes et 56 secondes après le décollage.

Le lanceur japonais a réalisé ainsi son premier vol commercial en mettant sur orbite de transfert géostationnaire le satellite Telstar 12 Vantage pour le compte de l’opérateur canadien Télésat.

Le satellite de 4900 kg, fabriqué par Airbus Defence and Space à Toulouse, va remplacer un satellite âgé de 16 ans sur une orbite géostationnaire pour fournir des des services de données à large bande vers les Amériques et l’Europe, le Moyen-Orient et en Afrique ainsi que les zones maritimes à travers l’Europe, les Caraïbes et l’océan Atlantique Sud.

Le satellite Telstar 12 Vantage juste avant son transport sur le site de lancement (Credit : Airbus Defence and Space)

Le satellite Telstar 12 Vantage juste avant son transport sur le site de lancement (Credit : Airbus Defence and Space)

Il s’agit du lancement H-IIA F-29, le vingt-neuvième vol de la fusée H-IIA. C’était le quatrième et dernier lancement de l’année pour le Japon.

Un nouveau lancement surprise chinois

Une fusée Long March 4C a décollé jeudi 26 novembre à 21h24 UTC depuis le centre de lancement de Taiyuan (Chine) Il n’y a eu aucune annonce préalable comme c’est devenu commun dans le programme spatial militaire de la Chine.

Le satellite Yaogan 29 a été placé sur orbite basse. Il s’agit du troisième lancement cette année d’un satellite de la constellation de satellites Yaogan, le deuxième lancement Yaogan en moins de trois semaines [lire cet article et cet article]. 

Les fonctionnaires chinois insistent sur le fait que le programme Yaogan est utilisé pour des expériences, des enquêtes de terrain, les estimations de rendement des cultures et la surveillance des catastrophes, mais le consensus parmi les observateurs extérieurs est que Yaogan est un programme militaire pour la reconnaissance à l’échelle mondiale. Cette conclusion est fondée sur les informations publiées par des sources chinoises, la structure observée de la constellation de satellites et son haut taux de lancement qui surpasse de loin les programmes de satellites civils (informations Spaceflight101).

La coiffe du lanceur serait retombée sur la ville de Enshi en Chine, ne faisant que des dégâts matériels. Ce n’est pas rare pour les lancements chinois.

Une réflexion sur “Les lancements de la semaine du 23 au 29 novembre : H2A et Long March

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *