L’actualité spatiale de la semaine du 27 octobre au 2 novembre en images

Une semaine pleine d’événements, avec des succès, un échec et un tragique accident…

  • Lundi 27 octobre, départ du cargo Progress M-24M de la Station Spatiale Internationale

Amarré depuis le 24 juillet à l’ISS, le cargo Progress s’est désamarré à 5h38 UTC pour laisser la place au nouveau cargo Progress M-25M qui est arrivé le mercredi suivant.

  • Lundi 27 octobre à 6h59 UTC, une fusée chinoise Long March 2C décolle du Jiuquan Satellite Launch Center et met sur orbite le satellite Shijian 11-08

Ce lancement est effectué un mois après celui de Shijian 11-07 et est supposé également être celui d’un satellite à usage militaire. Il s ‘agit du sixième lancement chinois en 2 mois, un record !

  • Mardi 28 octobre, échec du lancement du lanceur Antares avec le cargo Cygnus Orb3 à son bord

Article dédié : Explosion d’Antares au décollage : pas de Cygnus Orb3 pour l’ISS

  • Mercredi 29 octobre, lancement et amarrage du cargo Progress M-25M à l’ISS

Une fusée Soyouz 2-1A a décollé de Baïkonour à 7h09 UTC emportant un cargo automatique Progress M25-M ou 57P selon les dénominations

 

Le cargo s’est amarré 6 heures après son lancement à l’ISS soit à 13h08 UTC après une rendez-vous en 4 orbites. Il livre 2350 kg de fret divers (carburant pour l’ISS, oxygène, air, eau et autres fournitures)

Photo d'Alexander Gerst depuis l'ISS du Progress 57P en approche (crédit NASA/ESA)

Photo d’Alexander Gerst depuis l’ISS du Progress 57P en approche (crédit NASA/ESA)

Photo d'Alexander Gerst de MAx Suraev surveillant l'approche du Progress 57P (crédit NASA/ESA)

Photo d’Alexander Gerst de MAx Suraev surveillant l’approche du Progress 57P (crédit NASA/ESA)

Plus d’informations (en anglais) sur la cargo sur http://www.russianspaceweb.com

  • Mercredi 29 octobre, lancement d’une Atlas 5 et d’un satellite GPS

A 17h21 UTC, une fusée Atlas 5 a décollé de Cap Canaveral avec à son bord un satellite GPS IIF-8.

3 heures et 24 minutes après le décollage, le satellite a été séparé et placé pour une orbite opérationnelle vers 20000 km d’altitude. Le satellite aura la dénomination SVN69 dans la flotte GPS et remplacera un satellite lancé en 2000.

Fait rare, des caméras embarquées ont pu montrer la séparation du dernier étage Centaur et la séparation du satellite (voir la dernière minute dans la vidéo qui suit)

C’était le 50e lancement réussi d’une fusée Atlas 5 depuis ses débuts en 2002.

  • Jeudi 30 octobre, une fusée Soyuz 2-1A a lancé un satellite militaire russe Meridian-7

A 1h42 UTC, la Soyouz 2-1A s’est élancé depuis le Cosmodrome de Plesetsk (Russie) emportant le 7e satellite de la constellation Meridian.

lancement du satellite Meridian-7 par une Soyouz le 30/10/14  (source Roscosmos)

lancement du satellite Meridian-7 par une Soyouz le 30/10/14 (source Roscosmos)

La constellation de satellites Meridian est destinée à fournir des communications sécurisées au gouvernement russe et aux utilisateurs militaires, y compris à des terminaux mobiles. Les satellites sont en orbite autour de la Terre sur une orbite elliptique avec un emplacement fixe d’apogée dans l’hémisphère nord. Cette configuration orbitale assure une couverture sur les régions les plus septentrionales du territoire russe et l’océan Arctique qui est un problème lorsqu’on a recours à satellites géostationnaires seul. Avec suffisamment de satellites qui font partie de la constellation, plusieurs satellites sont visibles en permanence à partir de n’importe quel point du territoire russe afin d’assurer un service ininterrompu. Chaque satellite Meridian pèse environ deux tonnes avec deux panneaux solaires déployables, un bus de satellite sous pression et un certain nombre d’antennes de communication. Détails sur la charge utile du satellite ne sont pas divulgués au public, mais les satellites Meridian sont connus pour fonctionner dans les bandes VHF, UHF et bandes de fréquences en bande S. Ce septième lancement Meridian est le premier satellite à être mis en orbite dans le cadre du programme depuis Novembre 2012. Le premier satellite Meridian lancé en 2006, mais a subi une défaillance après moins de deux ans et demi en orbite. Le deuxième satellite Meridian n’a pas atteint une orbite pleinement utilisable en raison de problèmes avec l’étage supérieur Fregat qui l’a lancé en 2009. Meridian 3 et 4 ont un fonctionnement nominale suivant leurs lancements en 2010 et 2011. Le cinquième Meridian, n’a jamais atteint son orbite en raison d’une défaillance du moteur du premier étage de son lanceur Soyouz. Meridian 6 est opérationnel et sera rejoint par Meridian 7 bientôt après ce lancement réussi de jeudi. (source Roscosmos./SpaceFligth101)

  • 31 octobre, crash de l’avion spatial SpaceShipTwo de Virgin Galactic : 1 pilote mort

Article dédié : Tragique accident de SpaceShipTwo, l’avion spatial de Virgin Galactic

  • 31 octobre, retour de la sonde de test Chang’e5T1 de son voyage autour de la Lune

Article dédié Chang’e5T1, la sonde lunaire de test chinoise de retour sur Terre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *