La Lune sur toutes ses faces en haute résolution

La mission LRO de la NASA (Lunar Reconnaissance Orbiter), lancée en 2009, ne devait durer que 1 an. En fait, LRO est toujours actif et continue d’engranger les images et les données de la surface lunaire. Sa mission : cartographier la surface de la Lune avec une précision jamais égalée et répondre à des questions sur la formation de la Lune et s’il y a de l’eau sur et sous sa surface. Une fois ses images traitées au sol, nous avons accès à de nouvelles et magnifiques perspectives sur la Lune :

LRO est équipée de plusieurs instruments, dont certains pour la recherche d’eau sur la Lune et d’un altimètre et de trois caméras pour la topographie de la surface lunaire. Sa caméra à champ large WAC (Wide Angle Camera) prend des images dans plusieurs bandes de fréquences visibles et en ultra-violet avec une précision de 100m. Le problème : la réflexion du soleil sur la surface sélène dépend de l’angle de vue et rend plus difficile le rendu des couleurs lunaires. Les experts de l’Université de l’état de l’Arizona en charge des images ont dû trouver des algorithmes de traitement d’images pour donner aux images l’aspect le plus réel possible sans la perturbation non uniforme de la réflexion solaire.

Image réalisées à partir de 36 mosaïques d’images, soit 110000 images, de la face visible de la Lune par la caméra WAC de LRO (credits NASA / GSFC / Arizona State University)

Quatre vues de la Lune à partir des images de LRO. En haut à gauche, la face visible (0° N, 0° E); en haut à droite, l’hémisphère oriental (0° N, 90° E); en bas à gauche, la face cachée (0° N, 180°E); en bas à droite, l’hémisphère occidental (0° N, 270° E) (crédits NASA/GSFC/Arizona State University).

Au-delà du côté magnifique des images, la topographie précise de la surface lunaire améliorera sans doute les futurs atterrissages sur la Lune, et pourquoi pas sur sa face cachée ? A suivre

Topographie de la face cachée de la Lune par la caméra WAC de LRO (credits (NASA/GSFC/DLR/Arizona State University)

Pour en savoir plus sur le traitement de ces images : site de LRO

A lire aussi : La face cachée de la Lune comme vous ne l’avez jamais vue

Une réflexion sur “La Lune sur toutes ses faces en haute résolution

  1. LRO a été lancé le 18 juin 2009 par une Atlas V de type 401 dans le cadre du programme Lunar Precursor Robotic.

    A l’époque de la conception de cette sonde lunaire, il était encore prévu que des astronautes US retournent enfin sur la Lune, vers 2020, soit 50 ans environ après Apollo, eh oui, 50 ans déjà, dans le cadre du programme Constellation. LRO devait étudier de nouveaux sites d’alunissage.

    Le programme Constellation, mis au point sous l’administration de George W. Bush mais déjà initié en grande partie sous celle de William J. « Bill » Clinton, fut malheureusement abandonné par celle de Barack H. Obama qui, en la matière comme en bien d’autres, m’aura énormément déçu.

    Déjà, l’abandon des dernières missions Apollo, au moins 3, les Apollo-18, 19 et 20, puis celui du programme AAP (Apollo Applications Program) dans les années 70 furent deux erreurs majeures, en tout cas à mon avis.

    Il est fort vraisemblable que les 13e, 14e, 15e… hommes sur la Lune parleront le chinois. Reste à savoir quand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *