ISS : le prochain équipage en préparation malgré le Covid-19

Alors que le Coronavirus affecte le monde entier et n’épargne pas les agences spatiales, le nouvel équipage pour la Station Spatiale Internationale partira bien le 9 avril prochain, sauf événement de dernière minute.

Les cosmonautes russes Anatoly Ivanishin et Ivan Wagner et l’astronaute américain Chris Cassidy devraient donc s’envoler à bord du Soyouz MS-16 comme prévu.

Chris Cassidy, Anatoly Ivanishin et Ivan Wagner lors de l’essayage de leurs combinaisons Sokol le 25/03/2020 (crédit RSC Energia/Roscosmos)

Arrivés à Baïkonour le 24 mars

Anatoly Ivanishin, Ivan Wagner et Chris Cassidy sont arrivés au Cosmodrome de Baïkonour le 24 mars pour la phase de préparation finale d’avant vol.

(de gauche à droite) Chris Cassidy, Anatoly Ivanishin et Ivan Wagner (crédit CC Yuzhny / Roscosmos)

L’équipage de réserve, constitué des cosmonautes Sergei Ryzhikov et Andrei Babkin et de l’astronaute Stephen Bowen, est arrivé également dans un autre avion.

(de gauche à droite) Stephen Bowen, Sergei Ryzhikov et Andrei Babkin à leur arrivée à Baïkonour (crédit CC Yuzhny / Roscosmos)

Mais des conditions sanitaires renforcées

Au préalable, les 2 équipages avaient reçu le feu vert de ce départ par la Commission des représentants de Roscosmos, du centre d’entrainement des cosmonautes de la Cité des Etoiles, et de la NASA, commission qui s’est tenue exceptionnellement par visioconférence en raison des restrictions sanitaires.

Commission d’autorisation de départ à Baïkonour de l’équipage du Soyouz MS-16 (crédit CPK/Roscosmos)

Pour des raisons de sécurité, des cérémonies traditionnelles avant départ ont été annulées comme la pose de fleurs sur le mémorial en l’hommage à Youri Gagarine au Kremlin à Moscou.

La cérémonie traditionnelle de hissage des drapeaux des pays des astronautes sur le Cosmodrome a bien eu lieu.

Lever des drapeaux russe, américain et kazakh à Baïkonour le 26 mars 2020 (crédit CC Yuzhny / Roscosmos)

Par contre, les visites des sites commémoratifs de la ville de Baïkonour par l’équipage de réserve, dont les monuments à la gloire du premier cosmonaute Youri Gagarine et du concepteur en chef Sergeï Korolev, ont été annulées.

Pour le décollage, les journalistes ne seront pas admis sur le Cosmodrome, ni les familles des astronautes.

Plusieurs autres mesures de précaution ont été prises sur le Cosmodrome : contrôle de la température des employés, nettoyage en profondeur et régulier des matériels et des bâtiments, et des bus transportant le personnel.

Préparation finale en cours

Le 25 mars, conformément au calendrier de formation, les équipages ont essayé leurs combinaisons spatiales, les ont testées pour détecter les fuites et ont pris place dans le vaisseau Soyouz MS-16 pour la première fois. Ils ont étudié le programme du vol et la liste des marchandises prévues dans la cargaison. 

Expedition 63 crewmembers run through procedures during a pre-launch training session in the Soyuz MS-16 spacecraft
Au cosmodrome de Baïkonour, les membres d’équipage de l’expédition 63, Chris Cassidy (en haut), Anatoly Ivanishin (au centre) et Ivan Wagner (en bas), exécutent des procédures dans le Soyouz MS-16 le 25 mars lors d’une session de formation préalable au lancement (crédit : Andrey Shelepin / Gagarin Cosmonaut Training Center)

Comme pour chaque vol, les 3 astronautes seront placés en quarantaine pendant 2 semaines avant le décollage, la durée nécessaire de voir qu’ils ne sont pas malades avant de s’envoler vers l’ISS. Il n’y a pas de communication officielle au moment de la rédaction de ce post sur d’éventuelles vérifications supplémentaires vis à vis du Covid-19 en particulier.

Retour de l’Expedition 62 le 17 avril

L’équipage actuel à bord de l’ISS, constitué d’Oleg Skripochka, Jessica Meir et Andrew Morgan, doit revenir quant à lui sur Terre le 17 avril.

Oleg Skripochka, Jessica Meir et Andrew Morgan, Expedition 62 (crédit NASA)

Les centres de contrôle de l’ISS toujours opérationnels 24/7

Le suivi des opérations de la Station depuis le sol se poursuit quasi-nominalement 24 heures sur 24.

A ce jour, la moitié des installations de la NASA se trouvent à l’étape 4 du schéma d’intervention COVID-19 de l’agence, étape la plus restrictive, qui implique la fermeture des installations, sauf à un nombre limité de personnes requises pour des activités prioritaires et pour maintenir la sûreté et la sécurité des centres.

Principe de réponse au covid-19 de la NASA pour ses centres (source)

Le Johnson Space Center est actuellement à l’étape 3. Le centre n’est pas fermé mais restreint l’accès au personnel essentiel, comme c’est le cas pour les contrôleurs de vol du Mission Control de l’ISS.

Etat au 28/03/20 des centres de la NASA face au Covid-19 (crédit NASA) – source actualisée

Au TsUP (Tsentr Upravlyeniya Polyotom, le centre de mission russe près de Moscou, principalement en charge des opérations du segment russe de la Station, on se prépare à une éventuelle quarantaine, avec la possibilité de faire certaines activités à distance. La venue de personnes non russes ne sera possible qu’après une quarantaine de 2 semaines et un test de dépistage au coronavirus selon TASS.

Afin de préparer l’arrivée du prochain vaisseau, le Soyouz MS-16, le TsUP va superviser la relève de l’orbite de la Station à l’aide du cargo Progress MS-13 actuellement amarré à l’ISS. Cette opération est prévue le 2 avril et devrait augmenter l’altitude de l’orbite de la Station de 900 mètres pour la placer à environ 420 km au-dessus de la Terre.

Le prochain cargo de ravitaillement se prépare aussi

Au cosmodrome de Baïkonour, la préparation du cargo Progress MS-14 en vue de son lancement dans le cadre du programme de ravitaillement de la Station Spatiale Internationale se poursuit également.

Le cargo Progress MS-14 à la sortie du caisson à vide à Baïkonour (crédit RSC Energia / Roscosmos)

Le 27 mars, le cargo a terminé l’essai sous vide qui permet de garantir l’étanchéité des compartiments et des systèmes embarqués.

Le lancement du cargo Progress MS-14 vers l’ISS à bord d’une Soyouz-2.1a est prévu pour le 25 avril 2020 depuis le cosmodrome de Baïkonour. 

Il amènera à l’équipage de l’Expedition 63 et à la Station du matériel, du carburant et de l’oxygène.

Source : Roscosmos

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.