Inspiration4 : des touristes en orbite terrestre en Crew Dragon

Ce 16 septembre (horaire UTC), un équipage 100% privé va décoller dans un vaisseau spatial pour tourner autour de la Terre. Son nom : Inspiration4.

Rollout at Launch Complex 39A
L’équipage « Inspiration4 » lors du roulage du lanceur Falcon 9 le 11/09/2021 (crédit Inspiration4 / John Kraus)

Inspiration4 est le nom de cet équipage de 4 personnes dont aucun n’est un astronaute professionnel.

Les médias américains (surtout), les appellent les « civilians » bien que de nombreux « civils » soient déjà allés dans l’espace (par exemple Thomas Pesquet n’a pas de passif militaire). Plusieurs touristes sont déjà allé dans l’espace, tous en Soyouz et à destination de la Station Spatiale Internationale (le premier, Dennis Tito en 2001, et 7 autres ont suivi) pour un court séjour, mais ils étaient toujours accompagnés de 2 astronautes professionnels.

Avec ce vol privé de Crew Dragon, une nouvelle ère du tourisme orbital commence.

L’équipage

Flying by Kennedy Space Center
Jared Isaacman (crédit: Inspiration4 / John Kraus)

Hayley Arceneaux, 29 ans, est assistante médicale à l’hôpital de recherche pour enfants St. Jude. Elle a été choisie par l’hôpital St. Jude comme ambassadrice de la mission. Hayley a été traitée dans cet hôpital à l’âge de 10 ans pour un ostéosarcome, ou cancer des os, du fémur gauche. Elle est la première personne avec une prothèse (une tige de métal dans son fémur) à s’envoler pour l’espace.

Elle est le médecin hygiéniste du vol Inspiration4 et occupera le siège « Espoir« .

Hayley deviendra la plus jeune Américaine dans l’espace.


Space Camp visit in Huntsville, Alabama
Chris Sembroski lors d’une visite au Space Camp de Huntsville, Alabama (crédit: Inspiration4 / John Kraus)

Sian Proctor, 51 ans, est professeur de géosciences au South Mountain Community College de Phoenix, en Arizona.

Elle a effectué quatre missions spatiales analogiques [de simulation], dont la mission entièrement féminine « Sensoria Mars » de 2 semaines début 2020 au Hawaii Space Exploration Analog and Simulation (HI-SEAS).

Elle a participé à la sélection d’astronautes de la NASA en 2009.

Dr Sian Proctor a été sélectionnée sur la mission Inspiration4 dans le cadre d’un concours visant à créer une boutique de commerce électronique sur la plate-forme Shift4Shop appartenant à la société Shift4Payments de Jared. Sa boutique propose des dessins pour sensibiliser et discuter des femmes de couleur dans l’industrie spatiale.

Pilote d’un Cessna 172, Sian sera la pilote du Crew Dragon sur le siège « Prospérité« .

Jared Isaacman, 38 ans, fondateur et PDG de l’entreprise Shift4 Payments, est milliardaire. C’est lui qui a commandé auprès de SpaceX le lancement et la mission en Crew Dragon.

L’annonce du vol a été effectuée par SpaceX en février dernier soulignant que Jared Isaacman faisait don des trois autres sièges « aux membres d’équipage qui seront sélectionnés pour représenter les piliers de la mission que sont le leadership, l’espoir, la générosité et la prospérité ».

Avec son expérience d’environ 6 000 heures de vol dans divers types d’avions y compris de chasse, c’est lui qui commandera le vaisseau.

Tandis que Jared Isaacman réalise son rêve d’enfant, il utilise la mission Inspiration4 pour tenter de collecter 200 millions de dollars pour aider le St. Jude Children’s Research Hospital, une institution à but non lucratif consacrée au traitement des enfants atteints de cancer et d’autres maladies pédiatriques. Il a lui-même fait un don de 100 millions de dollars.


Weightlessness during ZERO-G flight
Hayley Arceneaux lors d’un vol 0g (crédit: Inspiration4 / John Kraus)

Chris Sembroski, 41 ans, est ingénieur chez Lockheed Martin et ancien conseiller de l’US Space Camp (centre d’entraînement et d’initiation au spatial pour les enfants et les adolescents), ainsi qu’un ancien volontaire de ProSpace, un groupe de pression spatial qui vise à permettre aux entreprises spatiales commerciales telles que SpaceX de mener des opérations. 

Il vole sur le siège « Générosité » qui a été décerné au gagnant d’une campagne de financement qui demandait uniquement aux participants de faire un don à St. Jude. Un ami a en fait remporté le siège, puis l’a transmis à Sembroski.


Dr. Sian Proctor at Launch Complex 39A
Sian Proctor au Kennedy Space Center (crédit: Inspiration4 / Sian Proctor)

Un entraînement express

Avant de s’envoler dans l’espace, les 4 membres de l’équipage ont effectué un entraînement minimal depuis avril.

Ces 4 astronautes en devenir ont effectué par exemple des essais en centrifugeuse au National Aerospace Training and Research Center (NASTAR) de Southampton, en Pennsylvanie, simulant autant que possible le différentes phases de vol, supportant jusqu’à 6G (6 fois sa masse), et le balancement qu’ils ressentiront après que le vaisseau ait touché l’océan après la rentrée atmosphérique.

Centrifuge training at NASTAR Center
Essai en centrifugeuse pour Jared au NASTAR (crédit: Inspiration4 / John Kraus)

Un vol en avion zéro-G leur a permis de voir pendant quelques secondes cumulées la micro-gravité qu’ils vont expérimenter une fois sur orbite.

Weightlessness during ZERO-G flight
L’apesanteur pendant le vol ZERO-G (crédit: Inspiration4 / John Kraus)

Ils ont également effectué un entraînement sportif et un vol en avion de chasse.

L’équipage a suivi aussi des cours théoriques. En tant que commandant, Jared Isaacman sera responsable de toutes les communications avec les contrôleurs au sol et de la supervision du fonctionnement global du Crew Dragon. Sian Proctor, en tant que pilote, exécutera les commandes émises par Jared et assumera les responsabilités du commandant s’il est occupé par une urgence ou un autre imprévu. Chris Sembroski, en tant que spécialiste de la charge utile, s’occupera de la conduite des expériences ainsi que de l’arrimage et du placement de l’équipement en particulier pour la rentrée atmosphérique pour le correct équilibrage du vaisseau. 

Si tout se passe bien, le Crew Dragon est globalement automatisé, donc l’équipage pourra profiter du voyage.

Le Crew Dragon de Crew-1 modifié

Le vaisseau qui est utilisé pour Inspiration4 est celui utilisé lors de la première mission opérationnelle vers l’ISS avec Crew-1 à bord. Lors de l’annonce de la mission, Elon Musk a déclaré que la NASA avait été informée de la mission Inspiration4 et qu’elle la soutenait.

Représentation du Crew Dragon Relisience modifié (crédit SpaceX)

Toutefois le Crew Dragon « Resilience » est modifié pour cette mission : SpaceX a retiré le système d’amarrage du Crew Dragon, inutile pour ce vol, pour le remplacer par une « coupole » vitrée pour offrir à l’équipage une meilleure vue sur la Terre.

Essai chez SpaceX de la coupole ajoutée au Crew Dragon de la mission Inspiration4 (crédit Inspiration4 / SpaceX)

Le vol

Contrairement au vols suborbitaux privés réalisés en juillet avec Virgin Galactic et Blue Origin, Inspiration4 est un vol orbital.

Le Crew Dragon devrait se mettre sur orbite autour de la Terre à une altitude d’environ 575 kilomètres. Cette altitude n’a jamais été atteinte par un équipage depuis la dernière visite de la Navette Spatiale au télescope spatial Hubble en 2009.

Infographie de l’orbite du Crew Dragon Inspiration4 (crédit SpaceX)

Le vol devrait durer 3 jours. L’équipage effectuera quelques recherches scientifiques en orbite. En étant lui-même sujets d’étude, l’équipage effectuera diverses expériences en santé pour accroître les connaissances sur l’impact des vols spatiaux sur le corps humain (électrocardiogrammes, le mouvement, le sommeil, le rythme cardiaque, le rythme, la saturation en oxygène dans le sang, le bruit de la cabine et sensibilité à la lumière, avant, pendant et après le vol).

Puis le retour sur Terre se fera par un amerrissage assisté par parachutes au large des côtes de la Floride, dans le golfe du Mexique ou dans l’océan Atlantique, selon les conditions météorologiques.

Une mission ultramédiatisée et une œuvre de bienfaisance aussi

Jared Isaacman a acheté la mission auprès de SpaceX pour une somme non divulguée à ce jour. Le coût a été estimé à au moins 200 millions de dollars car la NASA paye un « siège » d’astronautes à 50 millions de dollars (coût du lancement, de la récupération, du support de mission inclus).

La mission Inspiration 4 est très médiatisée, surtout aux Etats-Unis. Netflix y consacre par exemple une mini-série [je ne l’ai pas regardée à l’heure où je publie ce post].

Cette mission est aussi l’occasion de mettre en avant le mois de la sensibilisation au cancer chez l’enfant en septembre aux Etats-Unis. Une marche virtuelle est organisée le 25 septembre avec plus de 60 célébrités (#30DaysForStJude   et  #ShowYourGoldpour sensibiliser et soutenir la mission vitale de St. Jude : trouver des remèdes, sauver des enfants.

Le Crew Dragon va transporter aussi 32 kilogrammes de houblon, un ingrédient qui ajoute de l’amertume et de l’arôme à la bière. Isaacman prévoit de vendre aux enchères ce « houblon spatial » à une brasserie et de faire don des fonds à l’hôpital de recherche pour enfants St. Jude en retour.

Malgré le caractère plus « démocratique » que les vols touristiques suborbitaux de juillet dernier, il reste encore de sérieux obstacles à surmonter avant que des gens « ordinaires » puissent aller dans l’espace comme ils peuvent prendre l’avion car le vol spatial reste encore très largement hors de prix de beaucoup d’entre nous, à moins d’être invité.

Pour compléter :

Publicités

1 Comment

  1. NB : le St. Jude Children’s Research Hospital Cancer Institute se trouve à Memphis, Tennessee.

    NB : à noter que cette mission est « superbement » ignorée par le site web russe « astronaut.ru ».

    ***
    Si tout va bien, ce seront les 568e à 571e hommes (au sens large) de l’espace, vols orbitaux seuls, Sian Proctor et Hayley Arceneaux devenant pour leur part les 65e et 66e femmes de l’espace, toujours vols orbitaux seuls, soit 11,56 %.

Répondre à Michel Clarisse Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.