Image du jour : récif cosmique par Hubble

Pour chaque grand anniversaire du télescope spatial Hubble ou HST (Hubble Space Telescope), la NASA et l’ESA (partenaire de la mission) publient une image qui démontre les capacités des instruments.

Pour le 30e anniversaire du HST, le sujet est la nébuleuse géante NGC 2014 et sa voisine NGC 2020 qui, ensemble, font partie d’une vaste région de formation d’étoiles dans le Grand Nuage de Magellan, une galaxie satellite de la Voie lactée, à environ 163 000 années-lumière de distance.

L’image est surnommée le «récif cosmique» car elle ressemble à un monde sous-marin. Elle a été prise par la Wide Field Camera 3 installée en mai 2009 par la dernière opération de maintenance sur Hubble.

Crédit : NASA, ESA et STScI

Description complète de l’image [source] :

Les régions de formation d’étoiles vues sur cette image sont dominées par la lueur des étoiles au moins 10 fois plus massives que notre Soleil. Ces étoiles ont une courte durée de vie de seulement quelques millions d’années, par rapport à la durée de vie de 10 milliards d’années de notre Soleil.

NGC 2014 est un groupe d’étoiles brillantes et lourdes près du centre de l’image qui a fait exploser son cocon d’hydrogène gazeux (coloré en rouge) et de poussière dans lequel il est né. Un torrent de rayonnement ultraviolet provenant de l’amas d’étoiles illumine le paysage qui l’entoure. Ces étoiles massives déclenchent également des vents violents qui érodent le nuage de gaz au-dessus et à droite d’eux. Le gaz dans ces zones est moins dense, ce qui facilite le passage des vents stellaires, créant des structures en forme de bulles.

En revanche, la nébuleuse de couleur bleue sous NGC 2014 a été façonnée par une étoile « mammouth » qui est environ 200 000 fois plus lumineuse que notre Soleil. C’est un exemple d’une rare classe d’étoiles appelées étoiles Wolf-Rayet. On pense qu’elles sont les descendantes des étoiles les plus massives. Les étoiles Wolf-Rayet sont très lumineuses et ont un taux élevé de perte de masse par des vents puissants. L’étoile sur l’image de Hubble est 15 fois plus massive que le Soleil et déchaîne des vents puissants qui ont dégagé la zone autour d’elle. Elle a éjecté ses couches externes de gaz, les balayant dans une forme conique et exposant son cœur brûlant. La géante apparaît décalée par rapport au centre parce que le télescope regarde le cône sous un angle légèrement incliné. Dans quelques millions d’années, l’étoile pourrait devenir une supernova. La couleur bleue brillante de la nébuleuse provient de l’oxygène gazeux qui est chauffé à environ 11 000°C, ce qui est beaucoup plus chaud que l’hydrogène gazeux qui l’entoure. 

Les étoiles, grandes et petites, naissent lorsque des nuages ​​de poussière et de gaz s’effondrent à cause de la gravité. Alors que de plus en plus de matériaux tombent sur l’étoile en formation, elle devient finalement suffisamment chaude et dense en son centre pour déclencher les réactions de fusion nucléaire qui font briller les étoiles, y compris notre Soleil. Les étoiles massives ne représentent que quelques pour cent des milliards d’étoiles de notre univers. Pourtant, elles jouent un rôle crucial dans la formation de notre univers, à travers les vents stellaires, les explosions de supernova et la production d’éléments lourds.

Les 100 meilleures images de Hubble

Hubble a produit à ce jour 1,4 million d’observations et fourni des données que les astronomes du monde entier ont utilisées pour rédiger plus de 17 000 publications scientifiques validées, ce qui en fait l’un des observatoires spatiaux les plus prolifiques de l’histoire.

Voyagez jusqu’à cette image avec cette animation de la NASA :

L’ESA a mis en ligne une animation 3D qui explore l’image du 30e anniversaire de Hubble avec des détails impressionnants :

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.