Hayabusa-2 est arrivée sur Ryugu !

La sonde japonaise Hayabusa-2 est arrivée à sa destination cible, l’astéroïde Ryugu, ce 27 juin après 1302 jours de voyage depuis son décollage le 3 décembre 2014.

Désormais à 20 km de distance, l’objet se dévoile avec de grands et petits cratères et de nombreux rochers à sa surface.

Image de l’astéroïde Ryugu par la caméra de navigation optique ONC-T de Hayabusa-2, le 26/06/2018. Crédit : JAXA, Université de Tokyo, Université de Kochi, Université de  Rikkyo, Université de Nagoya, Institut de Technologie de Chiba, Université de Meiji, Université de Aizu, AIST.

Malgré ce que laisse penser l’image ci-dessus, Ryugu est un objet sombre, comme le montre cette comparaison d’une image de la Terre par Hayabusa-2 et de Ryugu avec les mêmes filtres. D’après les observations depuis la Terre, l’albédo (réflectivité de la lumière) de Ryugu avait été estimé à seulement 0,05 (0 toute la lumière est absorbée, 1 toute la lumière est réfléchie).

La Terre et Ryugu photographiés par la caméra ONC-T de Hayabusa-2. L’image de la Terre a été prise immédiatement après le survol de la Terre du 4/12/2015. L’image couleur naturelle de Ryugu a été créée à partir de l’image multibande prise le 21 juin 2018 en utilisant les filtres b, v et w (longueur d’onde 0,48, 0,55, 0,70 microns). Crédit : JAXA, Université de Tokyo, Université de Kochi, Université de  Rikkyo, Université de Nagoya, Institut de Technologie de Chiba, Université de Meiji, Université de Aizu, AIST.

L’approche finale a été réalisée après une phase de croisière qui a utilisé les moteurs ioniques de la sonde. Ceux-ci ont été arrêtés le 3 juin dernier, puis c’est la propulsion chimique qui a pris le relais. DIx manœuvres (Trajectory Correction Maneuvers ou TCM) délicates ont permis l’approche finale sur l’astéroïde. Lors de la TCM10, la vitesse relative entre Hayabusa-2 et Ryugu était de 1 cm/s au plus.

Désormais, Hayabusa-2 restera près de Ryugu et observera l’astéroïde. Les scientifiques vont ensuite déterminer les meilleurs endroits pour permettre les atterrissages de MASCOT développé par le DLR (l’agence spatiale allemande) et le CNES et des 3 petits rovers MINERVA-2 (un premier modèle décolla à bord d’Hayabusa-1 en 2003) [lire Hayabusa-2 : l’explorateur d’astéroïde japonais]

Images successives de l’astéroïde Ryugu prises par la caméra ONC-T de Hayabusa-2 entre les 5 et 26 juin 2018. Crédit : JAXA, Université de Tokyo, Université de Kochi, Université de  Rikkyo, Université de Nagoya, Institut de Technologie de Chiba, Université de Meiji, Université de Aizu, AIST.

Source principale de l’article : Arrival at Ryugu!

A lire aussi : Hayabusa-2 explore Ryugu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.