Envoyez votre enregistrement sur Mars avec Exomars 2020 !

Après la NASA et ses nombreux projets impliquant le grand public (exemple), l’Agence Spatiale Européenne met de plus en plus à contribution aussi ceux qui le veulent, comme pour le nom du rover d’Exomars 2020.

Logo d’Exomars (credit ESA)

Après Exomars 2016, la prochaine mission conjointe de l’ESA et de Roscosmos, ExoMars 2020, qui doit être lancé en juillet 2020 et arriver sur Mars neuf mois plus tard, verra le déploiement d’un rover européen sur la surface martienne. Ce rover sera le premier à forer à une profondeur de 2 mètres sous la surface de la planète rouge, à la recherche des traces de vie passée ou présente et à prélever des échantillons [plus de détails dans un article ultérieur].

Exomars 2020, c’est aussi une plateforme scientifique

Roscosmos et l’Institut de recherche spatiale de l’Académie des sciences de Russie sont responsables de la fabrication du module d’atterrissage (l’ESA est responsable de la fabrication du module de vol et du rover). Une fois déconnecté du module de vol, le module d’atterrissage, nommé Kazachok, déploiera le rover et il servira de plateforme de surface pour des instruments scientifiques.

La plateforme Kazachock développée par Roscosmos et NPO Lavochkin est arrivée chez Thales Alenia Space à Turin le 29 mars pour son assemblage final et tests (credit Thales_Alenia Space)

Kazachok examinera l’environnement de surface sur le site d’atterrissage. 17 instruments feront de l’imagerie contextuelle du site d’atterrissage, la surveillance du climat à long terme, des études atmosphériques, des études de la distribution de l’eau sous la surface du site d’atterrissage, et des études géophysiques de la structure interne de la planète.

Plateforme d’atterrissage Exomars 2020 développée par NPO. S.A. Lavochkin dans différentes configurations (credit NPO Lavochkin)

 

 

Embarquez votre fichier sonore sur Maigret

L’un des instruments sur Kazachok s’appelle MAIGRET. Il embarque un analyseur d’ondes électromagnétiques WAM (Wave Analyzer Module) de fabrication tchèque, pour la recherche de fréquences électromagnétiques typiques des décharges de foudre. Des observations ont montré que la foudre existe sur Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, mais qu’en est-il sur Mars ? Est-ce que les décharges électriques existent dans les nuages martiens ainsi que dans les tourbillons de poussière? Est-ce que les ondes électromagnétiques peuvent pénétrer depuis l’espace dans le sol de la planète? Maigret devrait répondre à ces questions.

Modèle structural et thermique du capteur pour l’analyseur d’ondes électromagnétiques MAIGRET, un instrument scientifique sur la plate-forme de l’atterrisseur ExoMars 2020. Les chercheurs veulent étudier l’existence de décharges de foudre sur Mars en mesurant les fluctuations du champ électromagnétique dans la gamme des fréquences audibles (credit Institute of Scientific Instruments CAS, Brno, Czechia–I. Vlcek)

Ondrej Santolik, le chercheur principal de l’instrument MAIGRET, explique sur le site de l’ESA : «Nous devons stocker des données de test sur la puce mémoire de l’instrument pour les retransmettre sur Terre et vérifier la fonctionnalité de l’instrument. Plutôt que d’inclure des formes d’onde arbitraires, nous avons décidé d’utiliser cette opportunité comme un événement de sensibilisation du public.  »

La puce mémoire stockera 11 extraits sonores de 30 secondes pour se rendre sur Mars, mais un seul sera choisi pour être retransmis sur Terre. Une fois que le son de test a été renvoyé sur Terre sous forme d’ondes radio, il sera analysé pour confirmer que l’équipement est prêt à commencer à exécuter ses tâches scientifiques. Les enregistrements seront ensuite remplacés dans la mémoire par des données scientifiques qui seront diffusées de Mars vers la Terre au cours de toute la mission.

Jorge Vago, scientifique du projet rover ExoMars de l’ESA, ajoute : « Le concours n’affecte pas la mission et constitue un moyen créatif de vérifier la fonctionnalité de l’instrument. Nous espérons qu’il en inspirera beaucoup à se joindre à notre voyage à la recherche de signes de vie sur Mars. »

Le concours

La compétition est organisée par l’Institut de physique de l’atmosphère de l’Académie des sciences de la République tchèque.

Vous pouvez envoyer des enregistrements vocaux, musicaux ou sonores arbitraires s’ils constituent l’œuvre propre du participant et ne violent pas les droits de tiers (utilisation non autorisée de propriété intellectuelle, de marques existantes ou de marques déposées).

Le fichier audio de qualité ne doit pas accéder une demi-minute au format wav non compressé, d’une taille d’environ 8.5 MB (version 48 000 Hz, 24 Bit, Stéréo). Votre enregistrement doit être limité car la quantité d’espace réservé dans la mémoire de la sonde ExoMars est limitée, et la vitesse de transmission de Mars vers la Terre est faible. Tous les formats audio sont acceptés (idéalement mp3, mp4, wav).

La date limite d’inscription est le 20 avril 2019. Soumettez votre enregistrement ou votez pour votre favori sur mars.vesmir.cz

A suivre sur Twitter avec #CallFromMars

4 commentaires sur “Envoyez votre enregistrement sur Mars avec Exomars 2020 !”

  1. NB : le rover d’ExoMars 2020 a été baptisé « Rosalind Franklin » (source : Espace&Exploration n° 50, page 06).

    J’ai d’abord cru à un poisson d’avril (April Fool), on ne sait jamais…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.