Des nouvelles d’Exomars : tout va bien !

Après un lancement sans encombres et une séparation du lanceur comme prévu, la sonde européenne Exomars est en route pour Mars [lire ExoMars en route pour la planète rouge !].

Le seul problème observé jusqu’à présent, quelques heures après l’établissement d’un lien de communication avec ExoMars, concerne un accroissement anormal de la température de son moteur principal qui sera utilisé plus tard au cours de la croisière et lors de l’arrivée sur Mars. Selon les ingénieurs de Thales Alenia Space, le maître d’oeuvre de la mission, cela a été corrigé en changeant de quelques degrés l’orientation du satellite afin que le moteur ne soit pas constamment éclairé par le Soleil.

La directrice adjointe des opérations du satellite ExoMars , Silvia Sangiorgi, de l'équipe de contrôle en vol à l'ESOC de Darmstadt (credit ESA / J. Mai)

La directrice adjointe des opérations du satellite ExoMars, Silvia Sangiorgi, de l’équipe de contrôle en vol à l’ESOC de Darmstadt (credit ESA / J. Mai)

Dans les semaines suivant le lancement, le Centre de Contrôle de l’ESA, l’ESOC, à Darmstadt en Allemagne, vérifie tous les systèmes à bord de l’orbiteur TGO ( puissance, communications, senseurs stellaires, système de guidage et de navigation, …). Les systèmes de l’atterrisseur Schiaparelli seront également vérifiés.

À partir d’avril, l’ESOC travaillera avec les équipes scientifiques pour commencer la mise en marche et la mise en service des instruments scientifiques.

En juin, l’ESAC, le centre de contrôle de la science de l’ESA, près de Madrid, en Espagne, va commencer à travailler avec les équipes des différents instituts responsables d’instruments, et le centre des opérations scientifiques de Roscosmos, pour effectuer un contrôle à mi-croisière des instruments de TGO.

La trajectoire d’ExoMars

Pour arriver sur Mars, la sonde ExoMars / TGO suit une trajectoire courbe elliptique entre la Terre et Mars d’une distance équivalente à environ 500 000 000 km.

En vidéo la trajectoire : 

Il lui faudra précisément 218 jours 16 heures 56 mins depuis la séparation de l’étage supérieur Breeze à 20h13 UTC le 14 Mars jusqu’à la mise en orbite martienne à 13:09 UTC le 19 Octobre.

Ce qui donne une vitesse héliocentrique moyenne au cours de la croisière de 26,5 km/seconde (à comparer avec la vitesse moyenne héliocentrique de la Terre (30 km/s) et de Mars (24 km/s)).

Le 19 octobre, TGO utilisera son moteur principal lors d’un allumage long de 134 minutes (estimation à ce jour) pour ralentir suffisamment pour être capturé par la gravité de Mars.

Les différentes phases de la mission d'Exomars (source Thales Alenia Space)

Les différentes phases de la mission d’Exomars (source Thales Alenia Space)

Sources de l’article : « ExoMars performing flawlessly » et « the speed with which we get to mars »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *