Des nouvelles de Tianwen-1 et Zhurong

La China National Space Administration (CNSA) a annoncé cette semaine que l’orbiteur Tianwen-1 et le rover Zhurong ont tous deux achevé les missions d’exploration scientifique prévues initialement. L’occasion pour l’agence spatiale chinoise de dévoiler de nouvelles (trop rares) images de la mission.

Ascraeus Mons et son cratère central imaginé par la caméra moyenne résolution de Tianwen-1 (crédit : CNSA / PEC)

Tianwen-1 avait décollé le 23 juillet 2020. La sonde fonctionne normalement depuis plus de 700 jours selon la CNSA.

Arrivé sur orbite martienne le 10 février 2021, l’orbiteur a désormais acquis des images à résolution moyenne couvrant l’ensemble du globe de Mars. À ce jour, l’orbiteur a tourné autour de Mars 1 344 fois. Selon la CNSA, il prépare déjà les futures missions car il va continuer à cartographier la surface martienne.

Une section du système de canyons qui forme Valles Marineris capturés par la caméra moyenne résolution de Tianwen-1 (crédit : CNSA / PEC)

Tianwen-1 devrait aussi effectuer plus tard cette année un test d’aérofreinage, utilisant l’atmosphère de Mars pour ralentir sa vitesse, en préparation d’une future mission de retour d’échantillons du sol martien dont la Chine prévoit le lancement en 2028, soit 2 ans avant la mission Mars Sample Return de la NASA et de l’ESA.

Un bord de cratère imagé par la caméra haute résolution de Tianwen-1 (crédit : CNSA / PEC)

Le 15 mai 2021, le rover Zhurong avait atterri dans sa zone d’atterrissage présélectionnée à Utopia Planitia, une vaste plaine martienne, marquant le premier atterrissage de la Chine sur Mars. Le rover avait commencé à rouler sur Mars le 22 mai 2021. Depuis le 15 août 2021, Zhurong avait terminé la mission conçue initialement pour 90 jours martiens mais il a continué à faire une « exploration plus approfondie du sol martien » selon la CNSA.

Une dune photographiée par le rover Zhurong avant d’entrer en hibernation en mai 2022 (crédit : CNSA / PEC)

Zhurong et l’orbiteur Mars Express de l’ESA ont effectué des tests de communication relais en orbite en novembre 2021. Il s’agissait de tests « à l’aveugle » car le rover envoie des télémesures alors qu’il n’est pas sûr que l’orbiteur va les recevoir car ils n’ont pas été conçus pour « discuter » entre eux.

Après avoir parcouru environ 1 921,5 mètres à la surface de Mars, Zhurong est passé le 18 mai 2022 en mode dormant en raison de l’hiver froid (-20°C le jour et jusqu’à -100°C la nuit) et des tempêtes de poussières plus nombreuses sur la planète rouge. Il reprendra ses activités vers décembre 2022 lorsque les conditions météorologiques s’amélioreront.

Une vue de la calotte glaciaire sur le pôle sud de Mars depuis la caméra moyenne résolution de Tianwen-1 (crédit : CNSA / PEC)

Selon la CNSA, le rover et l’orbiteur ont acquis 1 040 gigaoctets de données scientifiques brutes grâce à leurs 13 charges utiles scientifiques embarquées en 2 ans de fonctionnement. Relayées sur Terre par l’orbiteur, les données brutes sont ensuite transformées en produits de données scientifiques standards, qui sont ensuite analysées par les scientifiques. Ces données scientifiques seront ouvertes aux scientifiques du monde entier qui en feront la demande selon un processus spécifique.


Image de couverture :

Cratères dispersés à Arabia Terra photographiés par la caméra moyenne résolution de Tianwen-1 (crédit : CNSA / PEC)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.