Cosmonautes de l’#ISS et #Soyouz pour finir 2013

Le spatial russe sur le devant de la scène spatiale en cette fin d’année 2013 avec la sortie spatiale EVA 37 et le lanceur Soyouz 2.1v.

EVA 37 (source Rick Mastracchio, astronaute dans l'ISS)

EVA 37 (source Rick Mastracchio, astronaute dans l’ISS)

Il s’agissait de la 5e EVA pour Oleg Kotov et la seconde pour Sergey Ryazansky. C’était la 3e sortie spatiale en 1 semaine après celles des 2 astronautes américains (EVA 24 et EVA 25) qui avaient permit la réparation du système de refroidissement de l’ISS.

Malheureusement l’objectif principal de l’EVA n’a pas été rempli : l’installation de 2 caméras haute et moyenne résolution pour l’imagerie de la Terre à des fins commerciales ou éducatives [projet www.urthecast.com]. Les 2 caméras ont bien été initialement installées, mais une fois leur raccordement électrique fait, les contrôleurs de vol à Moscou n’ont pas reçu de télémétries d’une des 2 caméras. Après avoir déconnectés les caméras, pris des photos des connecteurs pour investigations, les 2 cosmonautes sont rentrés à bord de l’ISS avec les 2 caméras.

Les 2 cosmonautes lors de l'EVA 37 depuis l'intérieur de l'ISS (source NASA TV)

Les 2 cosmonautes lors de l’EVA 37 depuis l’intérieur de l’ISS (source NASA TV)

Mise à jour du 30/12 Le site UrtheCast a annoncé les raisons du retour à bord de l’ISS des 2 caméras : les 2 caméras ne fonctionnaient pas (contrairement à 1 seule annoncée précédemment) et elles ont été ramenées à bord de l’ISS car il n’y avait pas confirmation que les caméras recevaient la puissance nécessaire pour leur permettre de survivre aux fluctuations de la température de l’environnement spatial.

Mise à jour :  le problème avec la caméra vidéo haute résolution venait d’une anomalie de câblage interne qui a été facilement corrigé. Le problème de la caméra moyenne résolution venait d’un câblage externe qui n’avait pas été connecté à la borne appropriée.

Après plusieurs reports ces derniers jours, le lanceur a finalement décollé, malgré un nouvel arrêt de la chronologie à 10h UTC. Les officiles russes ont confirmé environ 1 heure après le décollage, le largage réussi des charges utiles depuis l’étage supérieur Volga : 1 petit satellite de 53 kg « AIST » et 2 sphères de calibration du Ministère de la Défense Russe.

Soyouz 2v1 sur son pas de tir (via @RussianSpaceWeb)

Soyouz 2v1 sur son pas de tir (via @RussianSpaceWeb)

Ce lanceur Soyouz 2.1v est une fusée de nouvelle génération pour amener sur orbite des charges utiles plus légères que la version Soyouz actuellement en activité à Baïkonour ou à Kourou. Mais comme il est équipé du moteur NK-33 qui équipait le projet de lanceur lunaire russe, des versions plus lourdes Soyuz-2-3Soyuz-3 and Soyuz-2-3v pourraient voir le jour [beaucoup plus d’informations en anglais sur russianspaceweb.com]

Un reportage sur la TV russe : www.1tv.ru/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *