Ceres, sa « pyramide » et ses taches blanches toujours mystérieuses

La sonde Dawn de la NASA est en orbite autour de la planète naine Ceres depuis le 6 mars 2015.

Depuis, les images de ce corps de la ceinture d’astéroïdes, entre Mars et Jupiter, deviennent de plus en plus détaillées à mesure que la sonde orbite à des altitudes basses.

La « pyramide » de Ceres : plutôt une butte

Durant l’été, Dawn nous avait dévoilé une forme pyramidale surprenante d’environ 5 km de haut [lire l’article Les mystérieux points blancs de Cérès encore cachés aux « yeux » de Dawn].

A une distance de 1470 km, la pyramide se révèle plutôt comme une montagne conique à sommet plat, et d’une hauteur réévaluée à 6 km de haut :

La sonde Dawn de la NASA a repéré cette montagne conique sur Ceres à une distance de 1470 kilomètres. Son périmètre est nettement défini, avec des débris presque pas accumulés à la base de la pente brillamment striée. L'image a été prise le 19 Août 2015. (Credit: NASA / JPL-Caltech / UCLA / MPS / DLR / IDA)

La sonde Dawn de la NASA a repéré cette montagne conique sur Ceres à une distance de 1470 kilomètres. Son périmètre est nettement défini, avec des débris presque pas accumulés à la base de la pente brillamment striée. L’image a été prise le 19 août 2015. (Credit: NASA / JPL-Caltech / UCLA / MPS / DLR / IDA)

Malgré l’effet d’optique de l’image, il s’agit bien d’une montagne et non d’un cratère. Les stries observées seraient des fractures, et il est encore trop tôt pour savoir si les reflets sont de même nature que les mystérieux points blancs observés par ailleurs.

Les taches blanches toujours mystérieuses

Les dernières images dévoilées de Ceres prises à l’altitude de 1470 km par Dawn montrent une vue plus détaillée du cratère Occator où se trouve la plus grande zone brillante. Ces images sont environ trois fois de meilleure résolution que celles publiées en Juin, et près de 10 fois mieux que celles de la première orbite de l’engin spatial en Avril et Mai.

Cette image, faite en utilisant des images prises par la sonde Dawn de la NASA, montre le cratère Occator sur Ceres, qui abrite une collection de points lumineux intrigants. (Crédit image: NASA / JPL-Caltech / UCLA / MPS / DLR / IDA)

Cette image, faite en utilisant des images prises par la sonde Dawn de la NASA, montre le cratère Occator sur Ceres, qui abrite une collection de points lumineux intrigants. (Crédit image: NASA / JPL-Caltech / UCLA / MPS / DLR / IDA)

Les points lumineux sont beaucoup plus lumineux que le reste de la surface de Cérès, et ont tendance à apparaître surexposés dans la plupart des images. Cette photo est un composite de deux images d’Occator, l’une en exposition courte qui capture le détail dans les points lumineux, et une en exposition normale pour le fond du cratère.

Les scientifiques ont également produit des animations qui fournissent une carte topographique du cratère :

L’orbite de la sonde va être encore abaissée

A une distance de 1470 km, la sonde nous dévoile des terrains variés sur la planète naine. Chaque image prise depuis cette orbite a une résolution de 140 mètres par pixel, et couvre moins de 1 pour cent de la surface de Cérès. Il faut 11 jours pour faire une cartographie complète de la planète, soit 14 orbites.

La sonde Dawn de la NASA a pris cette image qui montre une crête de montagne (coin inférieur gauche de l'image), qui se trouve dans le centre du cratère Urvara de Ceres. (Crédits: NASA / JPL-Caltech / UCLA / MPS / DLR / IDA)

La sonde Dawn de la NASA a pris cette image qui montre une crête de montagne (coin inférieur gauche de l’image), qui se trouve dans le centre du cratère Urvara de Ceres.
(Crédits: NASA / JPL-Caltech / UCLA / MPS / DLR / IDA)

Dans le même temps, les spectromètres de cartographie infrarouge et visible de Dawn recueillent des données qui permettront aux scientifiques de mieux comprendre les minéraux trouvés sur la surface de Cérès. Les signaux radios sont également utilisés pour mesurer le champ de gravité de la planète. Cela aidera à déterminer la répartition de la masse à l’intérieur de la planète Ceres et pourrait fournir des indices s’il y a de l’eau liquide sous sa surface.

En outre, ses données radios aideront les planificateurs de la mission à concevoir les manœuvres pour abaisser l’orbite de Dawn encore plus. À la fin Octobre, la sonde devrait commencer à modifier son orbite vers une orbite finale à une altitude de 375 kilomètres.

Nous en saurons alors peut être un peu plus sur ces mystérieuses taches blanches.

Pour finir, faites le tour de l’étrange Ceres ! Visitez son cratère de 6 km profondeur et sa montagne de 6 km de haut dans cette vidéo narrée par le directeur de mission Marc Rayman. Préparez vos lunettes rouge/bleu prêtes pour la finale, une vue globale de la planète naine en 3D.

Sources de l’article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *