Cassini c’est fini !

La fin annoncée de la mission Cassini autour de Saturne a eu lieu ce vendredi 15 septembre.

A court de carburant, la NASA a préféré contrôler la trajectoire de la sonde pour éviter une collision avec les lunes Encelade et Titan qui pourraient faire l’objet de prochaines missions d’exploration en raison de leur nature. En effet, la sonde n’a pas été neutralisée de toutes contaminations humaines, et donc il ne faudrait pas contaminer Encelade qui possède un océan liquide sous sa croûte glacée (possibilité d’une « vie » marine ?) ou Titan et ses lacs de méthane [Lire : Le testament de Cassini et Cassini, bientôt la fin d’une superbe mission autour de Saturne].

Fin de 13 ans de mission

Après 7 ans de voyage et 13 ans d’une mission fabuleuse autour de Saturne, et près de 8 milliards de kilomètres parcourus, Cassini a terminé crashée dans l’atmosphère de la planète Saturne à environ 111.000 km/h à 9,4° de latitude nord, à 53° de longitude ouest.

Montage d’images en infrarouge de la zone d’impact de Cassini dans l’atmosphère de Saturne le 15/09/2017 (credit NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute)

Son antenne de 4 mètres de diamètre a envoyé ses dernières données à la Terre jusqu’aux derniers instants. Le signal mettant 83 minutes pour atteindre la Terre, il a fallu attendre 11h55 UTC pour voir disparaître le signal.

Pour certaines personnes de l’équipe du projet Cassini-Huygens, c’est aussi la fin d’une grande partie de leur carrière. C’est le cas notamment au JPL, de Earl Maize, le responsable de programme, qui travaille sur la mission depuis 1992, ou de Julie Webster responsable des opérations de la sonde depuis 2003.

Cassini End of Mission (NHQ201709150037)

Le chef de programme de Cassini au JPL, Earl Maize, à gauche et Julie Webster, responsable de l’équipe d’opérations spatiales pour la mission Cassini, s’embrassent après le dernier plongeon de la sonde dans l’atmosphère de Saturne le 15/09/2017 (credit NASA / Joel Kowsky.)

Il n’y a aucune nouvelle mission programmée à ce jour vers Saturne par aucune agence spatiale.

Dernières images de Cassini

Saturne le 13 septembre 2017 par Cassini. Mosaïque de 7 images composites de 3 images chacune en RGB (Credit: NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute/Jason Major)

Dernière image monochrome de l’atmosphère de Saturne par Cassini le 14/09/2017 à 634 000 km de la planète (credit NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute)

Cassini par les chiffres

Les grandes dates de la mission :

  • Plus de 450 000 photos de Saturne et de ses lunes. A découvrir ici : https://saturn.jpl.nasa.gov/galleries/images/
  • 635 GBits de données pour les scientifiques, qui vont être encore analysées pendant de nombreuses années à venir, et déjà près de 4000 publications.
  • 294 orbites au total autour de Saturne
  • 6 lunes et 2 océans souterrains découverts
  • 27 pays contributeurs

Les chiffres clés de la mission Cassini-Huygens (credit NASA/Jet Propulsion Laboratory-Caltech)

Le tableau ci-dessous résume la mission Cassini avec le nombre d’orbites par année de mission (1 à 13), le nombre de survols de Titan, Encelade et des autres lunes, ainsi que la position relative de Saturne vue depuis le Soleil :

Résumé des survols rapprochés complets et planifiés des lunes de Saturne lors des missions principale (prime), prolongée (« Equinox ») et étendue (Solstice) . Credit NASA/JPL

Pour compléter :

  • Un e-book à télécharger de la NASA
  • Mes quelques tweets du 15 septembre sur les derniers instants de Cassini lors d’une conférence à la Cité de l’espace de Toulouse

2 réflexions sur “Cassini c’est fini !

  1. « Après 7 ans de voyage et 13 ans d’une mission fabuleuse autour de Saturne, et près de 8 milliards de kilomètres parcourus, Cassini a terminé crashée dans l’atmosphère de la planète Saturne à environ 111 km/h à 9,4° de latitude nord, à 53° de longitude ouest. »
    Dans votre commentaire relatif aux derniers instants de la sonde Cassini vous signalez une entrée de 111km/h dans l’atmosphère de Saturne, je pense plutôt à une vitesse de 111.000km/h !
    Belle journée.
    Albert D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *