Voici les 4 astronautes d’Artemis 2 pour le premier vol autour de la Lune

Ce 3 avril, la NASA a dévoilé les 4 astronautes qui prendront part à la première mission de retour d’humains autour de la Lune, Artemis 2.

Comme prévu, ce sont 3 astronautes de la NASA et un astronaute de l’Agence Spatiale Canadienne (ASC-CSA) qui ont été désignés.

Reid Wiseman, commandant de la mission,
Victor Glover, pilote du vaisseau Orion,
Christina Hammock Koch, spécialiste de mission,
Jeremy Hansen, spécialiste de mission.

G. Reid Wiseman, 48 ans, a été ingénieur de vol à bord de l’Expédition 41 de l’ISS en 2014. Il a passé 165 jours dans l’espace et un peu plus de 12 heures en 2 sorties spatiales. Il vient de quitter le poste de chef du bureau des astronautes (remplacé par Joseph Acaba).

Victor J. Glover, Jr, 47 ans, a été sélectionné comme astronaute en 2013. C’était le pilote et commandant en second de l’équipage Crew-1 en 2020-2021, et la première mission commerciale du Crew Dragon. Il a été ingénieur de vol dans l’Expédition 64 et a passé 167 jours dans l’espace. Il a effectué 4 sorties spatiales à cette occasion avec 26 heures cumulées.

Christina Hammock Koch, 44 ans, a établi le record pour le plus long vol spatial en une mission par une femme avec un total de 328 jours dans l’espace avec les Expedition 59,60 et 61. Elle a effectué les premières sorties dans l’espace entièrement féminines (au nombre de 3). Elle cumule 42 heures de sorties dans l’espace avec 6 EVA.

Jeremy Hansen, 47 ans, de l’Agence Spatiale Canadienne, a été sélectionné en 2009. Artemis 2 est sa première mission spatiale.

jsc2023e016454_alt
L’équipage Artemis 2, Christina Koch, Victor Glover, Jeremy Hansen et Reid Wiseman, devant une maquette d’Orion au Centre Spatial Johnson à Houston (crédit NASA/James Blair)

C’est la première fois qu’un astronaute non américain et qu’une femme vont s’envoler au-delà de l’orbite terrestre.

Leur mission sera de confirmer que tous les systèmes du vaisseau spatial Orion fonctionnent comme prévu avec pour la première fois un équipage à bord.

Le profil de la mission Artemis 2 s’appuie sur les résultats du vol d’essai sans équipage Artemis 1.

L’équipage de 4 astronautes embarquera dans le vaisseau Orion qui sera installé sur le lanceur Space Launch System (SLS) en configuration Block 1.

Après une première phase de vol similaire à Artemis 1, Orion et l’étage supérieur ICPS (étage de propulsion cryogénique provisoire) feront 2 orbites elliptiques autour de la Terre pour s’assurer que les systèmes d’Orion fonctionnent comme prévu avant d’aller sur une orbite de croisière vers la Lune. Après un peu plus de 24 heures autour de la Terre, l’ICPS sera séparé du vaisseau. L’équipage fera ensuite des vérifications du vaisseau en pilotage manuel en effectuant des opérations de proximité autour de l’ICPS. Après ces vérifications, si tout va bien, le contrôle automatique du vaisseau sera repris par le centre spatial Johnson de la NASA à Houston qui déclenchera l’allumage du moteur principal d’Orion pour l’injection translunaire (TLI pour Trans Lunar Injection). Le reste du vol est prévu comme pour Artemis 1 avec un survol de la Lune au plus près à une dizaine de kilomètres de la surface et ensuite un retour sur Terre après une dizaine de jours de voyage.

Décollage prévu à ce jour en novembre 2024 !

La trajectoire prévue pour la mission Artemis 2 (crédit NASA)

Le SLS se prépare déjà pour Artemis 2

Le lanceur de la mission Artemis 2 est déjà en cours d’assemblage.

Au Michoud Assembly Facility de la NASA à la Nouvelle-Orléans, les cinq structures constituant l’étage principal du SLS ont été intégrées.

Assemblage de l’étage principal du SLS Artemis 2 (crédit NASA)

Bientôt les 4 moteurs RS-25 seront installés sur l’étage principal, une fois la section moteur montée.

Les moteurs RS-25 issus du programme des Navettes Spatiales ont été mis à niveau pour le SLS. Deux des quatre moteurs ont déjà volé sur 20 vols de Shuttles. Les troisième et quatrième moteurs sont de nouveaux moteurs qui incluent du matériel ayant précédemment volé (crédit : NASA / Kevin O’Brien)
Arrivée des 4 moteurs RS-25 à Michoud (crédit NASA)

L’étage supérieur ICPS est en cours d’assemblage final chez United Launch Alliance (ULA) en Floride. Les deux adaptateurs SLS, le LVSA et l’OSA, d’Artemis 2 sont complètement construits.

Les paires de SRB fournies par Northrop Grumman pour les missions Artemis II et Artemis III sont terminées et attendent d’être expédiées au Kennedy Space Center.

Tous les propulseurs à poudre, les SRB, du SLS pour Artemis II sont terminés et seront préparés pour être expédiés depuis les installations de Northrop Grumman dans l’Utah au Kennedy Space Center de la NASA en Floride plus tard cette année (crédit : Northrop Grumman)

Orion en cours d’assemblage

Le vaisseau Orion est également en cours d’assemblage.

Le module de service ESM (European Service Module), fabriqué en Europe et fournit par l’ESA, a reçu courant janvier son moteur principal livré par la NASA.

KSC-20230116-PH-NAS01_0001
Les techniciens du Kennedy Space Center de la NASA en Floride ont fini d’installer la tuyère du moteur du système de manœuvre orbitale et le bouclier thermique du module de service européen Artemis II le 16 janvier 2023 (crédit : NASA)

L’ESM a ensuite été installé sur le cône d’adaptateur de vaisseau (Spacecraft Adapter) et le Crew Module Adapter, l’interface active entre le module d’équipage et le module de service, a été installé sur le dessus de l’ESM. Les panneaux solaire seront installés ultérieurement.

KSC-20230221-PH-KSL03_0022
L’European Service Module d’Artemis II au Neil Armstrong Operations and Checkout Building au Kennedy Space Center le 21 février 2023 (crédit NASA)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :