Pourquoi investir dans l’exploration spatiale ?

Quelles sont les retombées du spatial ?

Elles sont tout d’abord scientifiques : mieux connaitre l’univers, confirmer les théories comme celle de la gravité, essayer de trouver d’où venons-nous, ou comment la vie a pu apparaître sur Terre et pas ailleurs dans notre système solaire, observer le solaire et voir les conséquences de son activité sur notre météo, …

Image d'Hubble

Image d’Hubble

Le soleil vue par Soho

Le soleil vue par Soho

Le programme Apollo a permit des retombées techniques considérables :   les matériaux isolants multi-couches, les produits ignifuges, les techniques de purification d’eau, la lyophilisation des aliments, l’outillage portatif, les prothèses médicales, l’informatique grand public, ….

Aliment lyophilisé

Aliment lyophilisé

isolant multicouche

isolant multicouche

Outillage portatif

Outillage portatif

Dorénavant, les progrès continuent : le GPS, les télécommunications par satellites, les prévisions météorologiques, la gestion des récoltes, la gestion des désastres, la télé-médecine, la télé-éducation, la robotique, …

Image météo par satellite

Image météo par satellite

Télémédecine

Télémédecine

Robonaut

Robonaut

Les vidéos du CNES pour mieux comprendre ce que l’espace apporte à chacun dans nous au quotidien.

Il y a également les retombées économiques :

Pour les Etats Unis, le programme spatial Apollo a coûté environ 25 milliards de dollars, soit 4% du budget fédéral de l’époque, mais il a eu un rendement plusieurs fois supérieur à cette somme. Il y a eu un retour sur investissement pendant les trente années suivantes. Cela a été un moteur de technologie qui a permit aux Etats unis de devenir la première puissance économique mondiale.

Pour l’année 2011, le revenu du marché des communications par satellite s’élevait au chiffre impressionnant de 177,3 milliards de dollars, avec une croissance annuelle de 5%.

Donc, pourquoi investir en Europe ?

Linterview récente de Jean-François Clervoy, spationaute de l’ESA, par mon ami Norédine de Gizmodo, résume bien la situation : le spatial peut aider l’Europe à sortir de la crise. C’est un vecteur d’emploi et de retombée sur des dizaines d’années.

Laisser un commentaire