Perseverance : sur Mars dans 100 jours

On croise les doigts, mais si tout va bien, dans exactement 100 jours, le 18 février 2021, à 20h43 UTC, le rover Perseverance de la mission Mars 2020 de la NASA aura atterri sur Mars.

Illustration des principales étapes d’entrée dans l’atmosphère martienne, de descente et d’atterrissage pour Perseverance (crédit: NASA / JPL-Caltech)

Il reste toutefois un peu plus de 201 millions de kilomètres à parcourir !

Pour savoir en temps réel la distance qu’il reste à parcourir pour Mars 2020 et sa vitesse, rendez-vous sur https://mars.nasa.gov/mars2020/

Tout est vérifié avant l’atterrissage

Depuis le décollage le 30 juillet dernier, les équipes de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) et à la NASA préparent activement cette étape cruciale qu’est l’atterrissage. Elles contrôlent un à un le bon état après lancement des différents sous-systèmes qui seront utilisés en février 2021.

Image prise depuis l’intérieur de Mars 2020 le 19 octobre 2020 : un câble électrique serpentant le long du matériau isolant à l’intérieur du bouclier thermique. La source de lumière est le Soleil, qui est probablement entré à travers un trou d’aération dans la porte du générateur thermoélectrique à radio-isotope multi-mission (MMRTG). La photo a été assemblée à partir de trois images prises à des moments différents par la Hazcam arrière gauche du rover Perseverance lors d’une vérification des systèmes. Les pixels colorés vus dans l’image sont dus au bruit numérique de la caméra (crédit NASA/JPL-Caltech)

Début octobre, les ingénieurs ont vérifié l’instrument Mars Entry, Descent, and Landing Instrumentation 2 (MEDLI2), un ensemble de capteurs qui mesureront les environnements aérothermiques et les performances des matériaux des systèmes de protection thermique pendant la phase d’entrée atmosphérique. Le test a permis de s’assurer que les capteurs et l’électronique étaient correctement alimentés et que les capteurs de pression et de température mesuraient comme prévu.

Les capteurs MEDLI2 sont installés sur l’écran thermique et la coque arrière de Mars 2020 avant le lancement. Crédits: NASA / JPL-Caltech

Le 9 novembre, l’équipe de mission a confirmé que le sous-système de propulsion de l’étage de descente, qui aidera à poser le rover sur Mars, fonctionnait bien. 

Perseverance utilise un étage de descente équipé de propulseurs pour la descente finale, comme celui utilisé par le rover Curiosity, comme le montre cette illustration. (crédit: NASA / JPL-Caltech).

Le « Lander Vision System », un système TRN (Terrain Relative Navigation) qui équipe pour la première fois une mission martienne, a été vérifié également. Ce système permettra à l’étage de descente d’éviter les dangers de manière autonome en déterminant rapidement son emplacement sur la surface martienne et en calculant son emplacement futur. À bord, l’ordinateur du rover stocke une carte des dangers dans le cratère Jezero, et si le point d’atterrissage calculé est jugé trop dangereux, TRN commandera un nouveau point étape d’atterrissage le plus sûr au lander.

A la mi-novembre, les instruments Pixl et SHERLOC et SuperCam devraient avoir été vérifiés également.

Les 7 instruments à bord de Perseverance (crédit NASA /JPL)

Des tests au sol avant le lancement

Toutes les étapes de l’atterrissage ont aussi été réalisées sur Terre pour la vérification du bon assemblage des différents systèmes.

Dans la vidéo, on peut voir successivement : Centrifuge Spin Test à Santa Clarita (Californie) en juin 2019, test de tir de parachute à Moses Lake (Washington) en mai 2019, test en soufflerie du parachute au NASA’s Ames Research Center à Moffett Field (Californie) en juin 2017, test du système Lander Vision dans la Death Valley (Californie) en mai 2019, test de chute des roues du rover au JPL (Californie) en août 2019.

Répétitions générales

En attendant le jour J, les équipes de la mission s’entraînent également.

Elles sont confrontées à plusieurs scénarios de test pour aider à évaluer les procédures et à former les contrôleurs de mission Mars 2020 pour les étapes importantes à venir. Lors de certains de ces tests de plusieurs jours, l’équipe rencontre des anomalies générés par des collègues qui jouent le rôle de « gremlins ». Lors d’une répétition générale de l’atterrissage le 29 octobre, l’équipe a réussi à faire atterrir sur Mars le rover simulé.

 » Dernières heures avant notre atterrissage simulé sur Mars! Nous avons dû faire face à diverses «fausses» anomalies, mais nous avons été récompensés par des masques officiels Perseverance! Seulement 3,5 mois avant la vraie EDL ! « 

Une autre étape importante de la mission sera répétée à partir du 16 novembre : il s’agira d’une simulation de cinq jours des opérations de surface comprenant la conduite du rover et la réalisation d’un échantillonnage. En décembre, l’équipe s’attend à ce qu’un ou deux « gremlins » fassent leur apparition lors d’une autre simulation de cinq jours.

A venir : correction de trajectoire

Le 18 décembre, une manœuvre de correction de trajectoire sera effectuée pour affiner la trajectoire de Mars 2020 vers Mars. Comme pour les précédentes manoeuvres [lire Tianwen-1, Perseverance, Hope en route vers Mars : où sont-elles ?] les huit propulseurs de l’étage de croisière seront allumés.

Source : https://mars.nasa.gov/news/8792/nasas-perseverance-rover-100-days-out/

Pour en savoir plus sur la mission de Perseverance :

Publicités

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.