Hayabusa-2 : le cratère artificiel dévoilé

Le 5 avril, la sonde japonaise Hayabusa-2 réalisait une première mondiale en créant un cratère artificiel sur l’astéroïde Ryugu avec un impacteur [(re)lire Hayabusa-2 ou comment créer un cratère à la surface d’un astéroïde]

Illustration de l’opération SCI (Small Carry-On Impactor) de la sonde Hayabusa-2 (credit JAXA)

Les premières images réalisées par une caméra déployée en même temps que l’impacteur montraient de la matière arrachée à la surface de l’astéroïde Ryugu.

Image prise par la caméra déployable, DCAM3 de la sonde Hayabusa-2 où l’on voit des particules éjectées de l’astéroïde après impact du SCI. A gauche un plan large de la surface de l’astéroïde Ryugu ; à droite, un zoom sur la zone encerclée de rouge (credit JAXA)

Mais un cratère avait-il été bien formé ? De quelle taille ? Est-ce qu’il sera possible d’aller collecter des échantillons du matériau désormais « à découvert » sur la surface de l’astéroïde avec la « trompe » d’Hayabusa-2 ? Ce sont les questions auxquelles les ingénieurs et scientifiques de la mission tentent de répondre depuis le 5 avril avec les données de la sonde et des observations spécifiques.

 

Des images du SCI en pleine descente

Le 21 avril, l’agence spatiale japonaise a publié des images de la descente de l’impacteur SCI du 5 avril réalisée juste après sa séparation de la sonde :

 

La sonde Hayabusa-2 se rapproche pour observer

Image de Ryugu le 25/04/2019 depuis une altitude de 2600 m par la caméra de navigation ONC-T (via @haya2e_jaxa)

Le 25 avril, la sonde Hayabusa-2 s’est rapprochée de la surface de Ryugu jusqu’à une distance de 1,7 km afin d’observer la zone d’impact du 5 avril.

S1 est la zone sélectionnée pour la création du cratère artificiel au cours de l’opération SCI. CRA2 correspondant à la zone d’observation de la sonde Hayabusa-2 le 25 avril 2019 (Crédit : JAXA, Université de Tokyo, Université de Kochi, Université de Rikkyo, Université de Nagoya, Institut de technologie de Chiba, Université de Meiji, Université de Aizu, AIST.)

La JAXA a confirmé grâce aux images de la caméra de navigation ONC-T de Hayabusa-2 qu’un cratère avait bien été créé à la surface de l’astéroïde.

Deux images prises par la caméra ONC-T de la sonde Hayabusa-2 : à gauche, le 22 mars 2019 et à droite le 25 avril 2019. En comparant les deux images, les responsables de la mission confirment qu’un cratère artificiel a été créé dans la zone entourée de lignes pointillées. La taille et la profondeur du cratère sont en cours d’analyse. (Crédit image: JAXA, Université de Tokyo, Université de Kochi, Université de Rikkyo, Université de Nagoya, Institut de technologie de Chiba, Université de Meiji, Université de Aizu, AIST)

La taille et la forme exactes du cratère artificiel seront examinées en détail dans le futur, mais la JAXA estime que le terrain d’une zone d’environ 20 m de large a changé.  Ils s’attendaient à un cratère de 4 mètres de large, donc il semblerait que l’impact ait été au-delà des espérances.

On en saura probablement davantage après le 9 mai, date de la prochaine conférence de presse de la JAXA sur la mission Hayabusa-2.

 

2 commentaires sur “Hayabusa-2 : le cratère artificiel dévoilé”

  1. Est-ce une première mondiale ? Il me semble qu’il y a déjà eu des impacteurs précipités vers la surface d’astéroïdes ou autres planétoïdes qui aient créés des cratères artificiels ! Cordialement.
    DURIAU A

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.