Gaia : injection sur orbite terminée !

Après une première manœuvre d’injection sur son orbite définitive le 7 janvier, une seconde manœuvre a eu lieu ce 14 janvier depuis le Centre de Contrôle de l’ESA, l’ESOC, à Darmstadt, afin de placer Gaia sur son orbite définitive.

Pendant toute la manœuvre, le satellite a été orienté de façon à ce que les télescopes ne voient jamais le soleil, ce qui pourrait fortement les endommager. Les tuyères de propulsion de Gaia ont été commandé pour faire une combustion d’environ 30 minutes, consommant environ 25k g de combustible.

Comment est l’orbite de Gaia, dans cette vidéo à 1 min :

Sans cette dernière manœuvre, l’orbite de Gaia aurait pu devenir celle en vert dans le schéma ci-dessous [en exagérant !!]

L'orbite de Gaia visée en bleue, et pire cas d'une orbite sans manœuvre en vert (source Astrium)

L’orbite de Gaia visée en bleue, et pire cas d’une orbite sans manœuvre en vert (source Astrium)

Gaia n’est toutefois pas sur orbite circulaire ou elliptique, mais sur une orbite de Lissajous.  Du coup, environ tous les 45 jours, une petite manoeuvre sera nécessaire afin de maintenir Gaia sur son orbite et éviter que Gaia ne dérive dans l’espace à cause des perturbations qui sont tout de même présentes en L2 (vent solaire résiduel par exemple).

Orbite de Lissajous (source ESA)

Orbite de Lissajous (source ESA)

La mission scientifique de Gaia devrait commencer début de mai, après une phase de tests complets pour s’assurer que les instruments scientifiques fonctionnent normalement. C’est la phase de recette en vol.

Gaia sera rejoint au point de Lagrange L2 par le télescope spatial James Webb de la NASA (JSWT – James Webb Space Telescope) vers 2018. Mais ça ce sera une autre aventure…

Pour compléter, une sélection des articles sur le web sur cette arrivée sur orbite L2 : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *