Dernières informations sur les rovers chinois sur Mars et la Lune

Les nouvelles de l’état de santé des rovers chinois sur la Lune et Mars sont sporadiques. Alors je vous propose dans un seul article les informations qui ont été relayées dernièrement.

Yutu 2 avance toujours

Le rover Yutu 2 et l’atterrisseur Chang’e4 se sont réveillés les 15 et 16 janvier après leur 51e nuit lunaire sur al face cachée de la Lune.

Photographies de la Lune par Yutu-2 prises le 18/01/2023 (CLEP)
Au centre, la grosse pierre d’environ 25 cm de long se situe à environ 4 m du rover. Adroite, le cratère d’environ 5 mètres de diamètre se situe à environ 25m du rover.

Le rover se met en hibernation pendant les 14 nuits lunaires même s’il est équipé des radiateurs isotopiques RHU (radio-isotope heater units) en plus de ses panneaux solaires, car les nuits lunaires sont glaciales. L’atterrisseur Chang’e4 a enregistré des températures descendantes jusqu’à -190°C sur la surface.

Photographies de la Lune par Yutu-2 prises le 18/01/2023 (CLEP)

A ce jour, Yutu-2 aurait parcouru 1455,2 mètres depuis son atterrissage le 3 janvier 2019.

Zhurong en difficultés ?

En juillet 2022, je donnais les dernières nouvelles reçues sur le rover martien chinois Zhurong. Après avoir parcouru environ 1 921,5 mètres à la surface de Mars, Zhurong est passé le 18 mai 2022 en mode dormant en raison de l’hiver martien très froid (-20°C le jour et jusqu’à -100°C la nuit) et des tempêtes de poussières plus nombreuses sur la planète rouge. Il devait reprendre ses activités vers décembre 2022 lorsque les conditions météorologiques se sont améliorées et que Mars est passée en équinoxe de printemps.

Le cycle des saisons sur Mars (source)

Jia Yang, concepteur en chef adjoint de la mission Tianwen 1, a déclaré à des journalistes en septembre 2022 que Zhurong se réveillerait de manière autonome lorsque deux conditions seraient remplies : une température supérieure à -15°C et d’une production d’énergie supérieure à 140 watts (source).

A l’instart d’Insight, le rover aurait-il récolté trop de poussières sur ses panneaux solaires, ce qui les empêche de générer assez d’électricité malgré un revêtement anti-poussières spécial sur ses panneaux solaires, qu’il a incliné avant d’hiberner ?

L’orbiteur Tianwen-1 en charge de relayer les télécommunications du rover vers la Terre, en plus de sa propre mission scientifique, semble éprouver des problèmes de communication. Fin septembre, les communications entre Tianwen-1 et la Terre auraient commencé à connaître des pannes partielles ou complètes en raison de perturbations causées par le rayonnement du Soleil. Des opérateurs de radio amateur ont même observé que les stations au sol de Tianwen 1 semblent avoir perdu le contact avec l’orbiteur pendant plusieurs semaines. Le 21 janvier, le signal semble être de retour.

Aucune nouvelle officielle de l’agence spatiale chinoise n’a été publiée à ce jour sur Zhurong, ni l’état de Tainwen-1.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :