#CYGNUS a rendez-vous avec l’#ISS

Après un décollage réussi de la fusée ANTARES le 18 septembre, le vaisseau inhabité CYGNUS de la société privée ORBITAL a rendez-vous avec l’ISS. L’engin spatial emporte un peu moins de 600 kg de marchandises, de la nourriture et de l’habillement à l’équipage de l’ISS.

Le vaisseau Cygnus 1 lors de son couplage sur la lanceur Antares (source: NASA / Orbital)

Le vaisseau Cygnus 1 lors de son couplage sur la lanceur Antares (source: NASA / Orbital)

Le rendez-vous était programmé pour ce dimanche, mais en raison d’un problème de logiciel bord, le rendez-vous a été décalé à mardi : dimanche matin, Cygnus a établi le contact avec la Station Spatiale et a constaté que certaines des données reçues avaient des valeurs qu’il ne s’attendait pas. Du coup, il y a eu une interruption de la séquence de rendez-vous. Orbital a trouvé les causes de cet écart et développe un correctif logiciel . Le délai minimum pour reprendre l’approche de l’ISS après une interruption de ce type est d’environ 48 heures en raison de la mécanique orbitale de la trajectoire d’approche.

Mise à jour du 23/09 : l’accostage ne se fera pas avant le samedi 28 septembre au mieux, en raison de la priorité donnée à l’amarrage du vaisseau Soyouz amenant les 3 nouveaux membres d’équipage de l’Expédition 37.

Pour l’instant, le premier vol du CYGNUS est une réussite : lors de ses 2 premiers jours d’orbite, le cargo a démontré sa capacité à s’orienter dans l’espace, a fait un vol libre après avoir éteint ses moteurs et a réalisé une manœuvre d’évitement. Il lui reste désormais à démontrer ses capacités à suivre une trajectoire avec des « checkpoints » réguliers qui lui permettent d’aller à l’étape suivante.

Pour l’accostage à l’ISS, CYGNUS devra se rapprocher au plus près laboratoire Kibo et faire un pointage laser sur un réflecteur. Puis à environ 10m du point de capture,  les propulseurs du Cygnus seront éteint afin qu’il soit en dérive libre. Ensuite, ce sera le bras Canadarm2 manœuvré par l’astronaute européen Luca Parmitano qui devra se saisir du cargo, puis l’attacher au module Harmony de l’ISS.

Représentation d’une mission CYGNUS type :

Orbital Sciences est la deuxième entreprise privée à envoyer un vaisseau-cargo commercial à la station spatiale, après SpaceX avec son cargo Dragon, qui a déjà réalisé 2 missions de ravitaillement commerciaux réussis et deux missions de démonstration.

Infographie CYGNUS et ANTARES (par Space.com)

Infographie CYGNUS et ANTARES (par Space.com)

Le site web d’Orbital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *