L’atterrisseur lunaire Vikram n’est toujours pas localisé

Le 6 septembre dernier, l’Inde tentait de se poser sur la Lune, mais perdait le contact avec l’atterrisseur Vikram de la mission Chandrayaan-2 [(re)lire L’Inde sur la Lune : Chandrayaan-2 (chapitre 2 : l’atterrissage de Vikram)]

Depuis, l’agence spatiale indienne, l’ISRO, continue d’investiguer sur les causes de l’anomalie et essaye de localiser le lander ou sa zone de crash.

Vikram est de toute façon perdu

Bien que l’ISRO ait annoncé le 10 septembre que l’orbiteur de Chandrayaan-2 avait photographié Vikram à la surface de la Lune, pour l’instant, rien n’a été publié.

Même si l’atterrisseur Vikram a atterri intact, il n’a été conçu que pour une mission de deux semaines. Désormais, la zone est dans la nuit lunaire (28 jours) et l’atterrisseur n’a pas été conçu pour survivre à cette nuit froide, sans possibilité d’alimenter ses panneaux solaires.

Le rover Pragyan et l’atterrisseur Vikram de la mission Chandrayaan-2 en cours d’intégration sur Terre (crédit ISRO)

LRO observe la zone d’atterrissage visée

La sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la NASA orbitant autour de la Lune depuis juin 2009, a survolé le site d’atterrissage visé de Chandrayaan-2 le 17 septembre.

Alors que LRO avait réussi à imager le site du crash de la sonde israélienne Beresheet, Vikram n’a pas été repéré par ce premier passage. Jusqu’à présent, l’équipe en charge de l’analyse des images n’a pas été en mesure de localiser l’atterrisseur.

Lunar Reconnaissance Orbiter a effectué un survol rapide de la région d’atterrissage présumée de Vikram. Cette image représente une zone d’environ 150 kilomètres de large centrée sur cette région (Crédits: NASA/Goddard/Arizona State University)

 

La cartographie de la zone par LRO a été effectuée au crépuscule de la journée lunaire. Du coup, de grandes ombres couvraient une grande partie de la région. Il est possible que le lander Vikram se trouve dans une zone ombragée.

Un autre survol avec de meilleures conditions d’éclairage est prévu le 14 octobre.

Une vue large d’une série d’images de la caméra à angle étroit de LRO recueillies le 17 septembre, montre la zone du site d’atterrissage de Vikram ciblé. L’échelle est de 28314 pixels par 1041 lignes. La résolution est de 34 mètres par pixel (Crédits: NASA / Goddard / Arizona State University)

Une mosaïque en pleine résolution est disponible à l’ adresse suivante : http://lroc.sese.asu.edu/posts/1128. Cette mosaïque est assez grande (28314 pixels par 57851 lignes) avec environ 900 millions de pixels éclairés (pixels de 1,25 mètre, grille de 1000 mètres, projection stéréographique polaire).

 

Chandrayaan-2 fonctionne très bien

L’ISRO a confirmé que l’orbiteur Chandrayaan-2 continuait de fonctionner nominalement : toutes les charges utiles de l’orbiteur sont en fonctionnement et ont passé avec succès les essais initiaux en vol. Les performances de toutes les charges utiles de l’orbiteur sont satisfaisantes jusqu’à présent.

Illustration de l’orbiteur Chandrayaan-2 (crédit ISRO)

Source principale de l’article : Obscured in the Lunar Highlands?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.