ARES III : une mission martienne… en Pologne !

De 4 au 19 août 2018, 6 jeunes venus des quatre coins du monde ont été sélectionnés pour vivre dans une reproduction de base martienne pendant 2 semaines. Parmi eux, 2 étudiants français. Dans les semaines à venir, ils vont nous transmettre leur journal de bord.

Ce type de simulation, comme les MDRS dont je vous ai parlé en décembre dernier, est essentiel pour préparer les futures missions habitées sur Mars.

La mission : ARES III

Patch de Mission Officiel ARES III (©Szymek Drobniak / ARES III)

La mission au nom de code « ARES III », permettra d’effectuer de la recherche en neuropsychologie, biologie, géologie, et facteurs humains. Des expériences évalueront la performance, le stress, la dynamique de groupe, et les capacités cognitives des astronautes en confinement. Une attention toute particulière sera également portée sur l’amélioration des opérations comme la télé-robotique, les procédures d’urgence ou les sorties hors de l’habitat réalisées en combinaison encombrante.

En dehors des activités scientifiques, et démonstrations technologiques, l’équipage fera du sport, communiquera sur les réseaux sociaux, préparera à manger, et les astronautes pourront profiter d’une heure de temps libre par jour pour leurs activités personnelles favorites.

La station de recherche LUNARES

La station LUNARES qui va héberger la mission est une ancienne base militaire située à Piła en Pologne.

La base Lunares ©Anna B. Gregorczyk

Elle a été aménagée en un habitat permettant de simuler des missions lunaires ou martiennes. A l’intérieur, on y trouve des laboratoires, des cultures hydroponiques, une salle de contrôle, les quartiers de l’équipage, un atelier, une cuisine, et un terrain pour y piloter des rovers ou pour y simuler des sorties extravéhiculaires en combinaison.

Un équipage équilibré

Commandante : Angelique Van Ombergen (28 ans, Belgique)

Vice-Commandante  : Jinjin Zhao (32 ans, Chine)

Pilote et Communication : Jan Krowiranda (24 ans, Pologne)

Spécialiste de Mission : Simon Bouriat (22 ans, France)

Médecin et Ingénierie : Agnieszka Elwertowska (23 ans, Pologne)

Ingénieur Système de Support Vie : Patrick Fleith (24 ans, France)

D’autres personnes sont essentielles à la mission. Il s’agit du Centre de Contrôle de Mission basé à Kraków en Pologne. Leur tâche est d’assurer le contrôle des activités (planning et tâches à exécuter par l‘équipage), le support médical en cas d’urgence ou de maladie, le support technique en cas de panne dans l’habitat, et le support scientifique pour les expériences réalisées. Mais bien sûr, ceci s’effectuera avec des délais de communications qui rendent l’exercice beaucoup plus difficile que pour une mission en orbite terrestre (ISS) ou lunaire, soit avec environ un décalage de 40 minutes pour un aller-retour de communications « entre la Terre et Mars ».

Pour suivre la mission :

Twitter: https://twitter.com/ares3_mission

Facebook: https://www.facebook.com/ares3mission/

Posez vos questions: #AskAres3

Source de l’article : communiqué de presse envoyé par Patrick Fleith, en attendant son vécu personnel !

Une réflexion sur “ARES III : une mission martienne… en Pologne !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.