Anniversaire : il y a 50 ans, la France lance sa première fusée Diamant

Le 26 novembre 1965 à 9h52 UTC, une fusée française, Diamant A, décolle depuis la base de lancement du Centre interarmées d’essais d’engins spéciaux (CIEES) d’Hammaguir en Algérie.

La France rentre dans le club très fermé des états à avoir son indépendance spatiale, soit ses propres fusées, après l’Union Soviétique et les Etats-Unis.

Diamant a volé 12 fois, dont 2 échecs, avant son départ à la retraite en 1975. Ensuite place aux lanceurs de la famille Ariane avec le premier lancement à Noël 1979. Mais ça c’est une autre histoire !

Le satellite français, Asterix 1, est placé en orbite basse

Le satellite Asterix sur le 3e étage de la fusée Diamant A en novembre 1965 (source ECPAD)

Le satellite Asterix sur le 3e étage de la fusée Diamant A en novembre 1965 (source ECPAD)

Le lancement du satellite a été conçu principalement pour tester la capacité de la fusée. Astérix, d’un poids de 42 kg, comprenait un émetteur et devait effectuer des mesures ionosphériques. Mais les antennes du satellite ont été endommagées au moment du retrait de la coiffe et le satellite n’a jamais fonctionné !  Bien qu’inopérant, Astérix orbite toujours autour de la Terre, toutes les 107 minutes, dans une orbite terrestre basse elliptique. Astérix va d’un périgée de 523 km à un apogée de 1 697 kilomètres. Astérix ne devrait pas rentrer dans l’atmosphère avant plusieurs siècles.

Des maquettes de la fusée Diamant A et la maquette à l’échelle 1 du satellite Astérix sont à voir à la Cité de l’espace de Toulouse ou au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.

Maquette à l'échelle 1 du satellite Asterix de la Cité de l'espace à Toulouse

Maquette à l’échelle 1 du satellite Asterix de la Cité de l’espace à Toulouse

Maquette de la fusée Diamant A (Asterix est installé en haut)

Maquette de la fusée Diamant A (Asterix est installé en haut)

A lire :

 

 

 

 

 

 

A voir, une vidéo du CNES :

 

A voir, 3 documentaires de RMC Découvertes sur l’épopée de la France spatiale :

Une réflexion sur “Anniversaire : il y a 50 ans, la France lance sa première fusée Diamant

  1. Ne pas oublier que la France a bénéficié de l’apport de nombreux savants et techniciens allemands « récupérés » en 1945. (idem pour les USA, l’URSS et le Royaume-Uni ainsi que certains autres pays…)

    Véronique, Diamant, Ariane et les autres sont en réalité des fusées franco-allemandes.
    De même que les missiles balistiques qui équipent nos SNLE.

    Ce n’est pas politiquement correct mais c’est bien la vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *