L’actualité spatiale de la semaine du 31 décembre au 6 janvier : une semaine historique d’exploration

Quelle semaine historique !!! Si le reste de l’année est comme cette première semaine, on ne va pas s’ennuyer avec l’actualité spatiale et surtout il va être difficile de suivre le rythme des événements ! Aucun décollage mais de l’exploration comme je l’aime ?

Osiris-Rex en orbite autour de Bennu

La sonde de la NASA Osiris-Rex  orbite autour de l’astéroïde Bennu depuis le 31 décembre.

Détails sur Osiris-Rex photographie la Terre depuis Bennu

Photo de l’astéroïde Bennu (en haut à droite), et de la Terre et de la Lune (en bas à gauche) par la sonde Osiris-Rex (Credit: NASA/Goddard/University of Arizona/Lockheed Martin Space)

New Horizons survole Ultima Thule

Le 1er janvier, la sonde New Horizons de la NASA a survolé avec succès l’objet de la Ceinture de Kuiper, Ultima Thule, à plus de 51 000 km/h.

A retrouver dans l’article dédié : New Horizons survole Ultima Thule, un objet très lointain de notre Système Solaire

Image traitée en gros plan et haute résolution d’Ultima Thule après le survol, prise le 01/01/2019 à 5h01 UTC. La résolution de l’image est d’environ ~ 140 mètres / pixel. (Credit : The Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory)

Chang’e-4 et Yutu 2 sur la face cachée de la Lune

Le 3 janvier, Chang’e-4 se pose sur la face cachée de la Lune et marque l’histoire. Après les premières photos du sol prises par Chang’e-4, le rover Yutu-2 a effectué son premier mètre sur le sol lunaire une demi-journée après l’alunissage.

Toute l’histoire de cette mission historique dans l’article de DanielChang’e 4 et Yutu2 sur la Lune : la conquête spatiale made in China

 

Et pendant ce temps…

SEIS en cours d’ajustement

Après sa dépose réussie sur le sol martien le 19 décembre, le sismomètre SEIS a été nivelé le 27 décembre, passant de 2,55 degrés à 0,07.

Les sismomètres large bande [pendules VBB, voir article SEIS sur Mars : tout commence !] ont été ensuite équilibrés, démontrant leur bon état de santé après le décollage, le vol de croisière de plusieurs mois dans le vide spatial froid, l’atterrissage et le froid martien. Ils ont commencé leurs mesures et sont donc « désormais à l’écoute du cœur de Mars » selon par Philippe Laudet, chef de projet de l’instrument SEIS.

L’atterrisseur InSight a acquis cette image de la zone située devant l’atterrisseur à l’aide de sa caméra ICC (Instrument Context Camera) montée sur l’atterrisseur. Cette image a été acquise le 3 janvier 2019, au Sol 37 de la mission InSight. Chaque image ICC a un champ de vision de 124 x 124 degrés. (Credit: NASA/JPL-Caltech)

Le 3 janvier, la boîte du « cordon ombilical de SEIS » a été ouverte afin qu’une plus grande longueur de câble soit disposée sur le sol. Le câble est désormais totalement en contact avec le sol, limitant l’impact de ses éventuels mouvements (consécutifs au vent ou à ses déformations thermo-élastiques) sur le sismomètre.

L’atterrisseur InSight a acquis cette image de la zone située devant l’atterrisseur à l’aide de sa caméra ICC (Instrument Context Camera) montée sur l’atterrisseur. Cette image a été acquise le 4 janvier 2019, au Sol 38 de la mission InSight, après ouverture de la boite du câble (Credit: NASA/JPL-Caltech)

Le 6 janvier, la boucle de relaxation (LSA) devrait être ouverte à son tour. Puis si besoin, la « pinning mass » sera éloignée en utilisant le bras robotique, afin d’élargir la boucle un peu plus. Cette boucle est prévue pour absorber les déformations thermo-élastiques du Tether (câble) afin que celles-ci ne fassent pas bouger le sismomètre.

Image annotée d’une photo acquise par la caméra ICC de l’atterrisseur InSight le 4 janvier 2019, au Sol 38 de la mission, montrant la boucle de relaxation au niveau du sismomètre SEIS (Credit: NASA/JPL-Caltech)

Puis le déploiement du bouclier protecteur qui, pour l’instant, est toujours sur le pont de l’atterrisseur devrait avoir lieu. L’opération est prévue autour du 19 janvier.

 

Crew Dragon se prépare

Un article à venir pour vous expliquer le décollage à venir du nouveau vaisseau habité américain, construit par SpaceX, 8 ans après le dernier décollage d’une Navette Spatiale américaine en 2011.

Le résumé en vidéo

Disponible à 18h

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.