L’actualité spatiale de la semaine du 1er aout : Long March 3, Curiosity et Yutu

Encore une semaine assez calme côté lancement, mais l’anniversaire d’un rover, et un autre dont la mission s’est terminée, et un décompte à J-100…

Un lancement chinois encore secret

Une fusée Long March 3B a décollé du centre de lancement de Xichang avec à son bord un satellite de télécommunications le vendredi 5 août à 16h22 UTC.

Ce satellite nommé Tiantong-1, positionné en orbite géostationnaire, fournira des services de télécommunications mobiles sur une vaste région centrée autour de la Chine, allant de l’Afrique orientale à la région du Pacifique, d’après des articles publiés par la presse chinoise. Toutefois, aucune annonce officielle sur la mission du satellite, et encore moins du lancement lui-même comme c’est souvent le cas avec les Chinois.

4 ans sur mars pour le rover Curiosity

Le 5 août 2012, le rover Curiosity atterrissait sur Mars. Depuis 4 ans terrestres, le rover a parcouru presque 13,6 km, pris 128000 images, a tiré avec son laser de fabrication française plus de 362000 fois et a effectué 17 forages. Il a surtout permis de confirmer l’habitabilité de la planète Mars, et que de l’eau liquide a coulé à sa surface.

Cette auto-portrait du rover Curiosity le montre sur un site de forage d'échantillon appelé 'Okoruso,' sur le 'Plateau Naukluft' en bas du mont Sharp. La photo combine plusieurs images prises avec la caméra Mahli le 11 mai 2016 au cours du SOL 1338 (ou journée martienne) des travaux du rover sur Mars (Crédit image: NASA / JPL-Caltech / MSSS)

Cette auto-portrait du rover Curiosity le montre sur un site de forage d’échantillon appelé ‘Okoruso,’ sur le ‘Plateau Naukluft’ en bas du mont Sharp. La photo combine plusieurs images prises avec la caméra Mahli le 11 mai 2016 au cours du SOL 1338 (ou journée martienne) des travaux du rover sur Mars (Crédit image: NASA / JPL-Caltech / MSSS)

Relire les anciens articles sur Curiosity : #Curiosity

La vidéo anniversaire du JPL :

 

Yutu est mort sur la Lune

Yutu, le rover chinois qui a atterri sur la Lune le 14 décembre 2013 a terminé sa mission selon une annonce officielle de l’administration chinoise.

le Rover chinois Yutu sur le sol lunaire autour du site d'atterrissage. Photo prise par l'atterrisseur Chang'e-3 (source : CNSA)

Le Rover chinois Yutu sur le sol lunaire autour du site d’atterrissage. Photo prise par l’atterrisseur Chang’e-3 (source : CNSA)

Après 31 mois de fonctionnement, le rover a été définitivement déclaré mort. Déjà en janvier 2014, le rover avait cessé de bouger à cause de multiples défaillances.

Le « lapin de Jade » a tout de même collecté d’énormes quantités de données scientifiques, qui ont servi de base à de nombreuses découvertes par des scientifiques chinois au sujet de la structure géologique profonde de la Lune et l’astronomie lunaire basé sur l’observation de la Terre notamment, avec plus de 100 articles publiés dans de grands magazines académiques comme Nature. Un des résultats de la mission a été la découverte d’un nouveau type de roche, un basalte différent de celui des échantillons revenus de la Lune avec les astronautes d’Apollo et des atterrisseurs Luna soviétiques.

La Chine avait publié courant 2014 une image panoramique à 360 degrés du site d’atterrissage, réalisée par l’assemblage de plus de 50 images prises par Yutu en janvier 2014 lorsque le rover était encore pleinement fonctionnel. Ce panorama montre l’atterrisseur Chang’e 3 et la surface lunaire perturbée autour de lui comme résultat de l’atterrissage. On distingue également les traces de Yutu dans le régolite lunaire. 

Yutu a établi un nouveau record pour la plus longue exploitation d’un rover sur la surface lunaire. Le précédent record de longévité pour des rovers lunaires était détenue jusqu’à présent par Lunokhod-1 qui a survécu à près de dix mois sur la surface lunaire en 1970-1971.

Photo du rover chinois Yutu prise par l'atterrisseur Chang'e-3 (credit CAST)

Photo du rover chinois Yutu prise par l’atterrisseur Chang’e-3 (credit CAST)

L’atterrisseur Chang’e-3 continue quant à lui sa mission, ayant dépassé de loin ses 14 mois d’espérance de fonctionnement initial.

J-100 avant le décollage de Thomas Pesquet et de ses coéquipiers

Lire l’article :J-100 avant le départ de Thomas Pesquet et ses coéquipiers de l’Expedition 50/51 vers l’ISS

A Baïkonour en juin 2016, Thomas Pesquet, Oleg Novitskiy et Peggy Whitson (credit GCTC/Andrei Shelepin.)

A Baïkonour en juin 2016, Thomas Pesquet, Oleg Novitskiy et Peggy Whitson (credit GCTC/Andrei Shelepin.)

2 réflexions sur “L’actualité spatiale de la semaine du 1er aout : Long March 3, Curiosity et Yutu

  1. A noter que Tiantong signifie « Enfant Céleste » (« Heavenly Child » en anglais).

    Le satellite Tiantong 1-01 a été lancé par la fusée CZ-3B/G2 numérotée 07-73 du pas de tir LC-3 de Xichang.
    C’est le premier d’une nouvelle série de satellites de télécommunications (comsat) devant être complète en 2020.

    ***

    Parmi les anniversaires, il y avait aussi celui de Vostok-2 (Gherman S. Titov) du 6 au 7 août 1961, soit une semaine avant le début de la construction du Mur de la Honte à Berlin dans la nuit du 12 au 13 août.

    Le Mur de la Honte est tombé mais le Mur des Cons est toujours debout.

    Gherman S. Titov (11-09-1935 / 20-09-2000) fut le 4e homme de l’espace après Yuriy A. Gagarin, Alan B. Shepard et Virgil I. Grissom, vols orbitaux et suborbitaux confondus, et le 2e après Yuriy A. Gagarin, vols orbitaux seuls.

    Devenu pilote d’essai, il fut le premier chef du groupe de cosmonautes impliqués dans le programme de mini-navette MiG-105-11 / EPOS appelée également « Lapot » ou « Sandal », dans le cadre du programme « Spiral », ce de 1966 au 15 juin 1970. Il fut alors remplacé par Filip’chenko.

    Outre Gherman S. Titov, au moins six pilotes d’essai furent impliqués dans ce programme :

    Aviard G. Fastovets, Aleksandr V. Fedotov, Valeriy Ye. Menitskiy, Pyotr M. Ostapenko, Vasily Ye. Uryadov et Igor P. Volk. Ce dernier devint cosmonaute.

    Ils furent rejoints par 12 cosmonautes (soit 14 avec Titov et Volk) :

    Anatoliy P. Kuklin, Vasily G. Lazarev, Anatoliy V. Filip’chenko, Leonid D. Kizim, Anatoliy N. Berezovoy, Anatoliy I. Dedkov, Vladimir A. Dzhanibekov, Vladimir S. Kozel’skiy, Vladimir A. Lyakhov, Yuriy V. Malyshev, Aleksandr Ya. Petrushenko et Yuriy V. Romanenko (par ordre plus ou moins chronologique).

    Parmi ces derniers, à noter que Kuklin, Dedkov, Kozel’skiy et Petrushenko ne sont pas allés dans l’espace.

  2. Pingback: Vidéo du jour : lancement et atterrissage d’une Falcon 9 en slow motion | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *