VKD-47 à l’ISS : une des sorties spatiales pour préparer l’arrivée du module Nauka

Mercredi 18 novembre, Sergey Ryzhikov et  Sergey Kud-Sverchkov ont réalisé la 47e sortie dans l’espace russe à la station Spatiale Internationale. La durée de l’activité extravéhiculaire est de 6 heures 47 minutes.

Portraits de Sergey Ryzhikov (en haut) et  Sergey Kud-Sverchkov (en bas) sur l’écran d’affichage au centre de contrôle de l’ISS russe à Moscou (crédit Roscosmos)

Pour les deux cosmonautes, il s’agissait de la première sortie dans l’espace de la carrière et de la 55e du programme de travail russe à l’extérieur de la Station Spatiale Internationale. La précédente EVA russe datait de fin mai 2019.

Pour la première fois, la sortie dans l’espace russe a été effectuée à partir du compartiment d’amarrage du module Poisk, au lieu du sas habituellement utilisé pour les EVA (Extra Vehicular Activity) au niveau du module Pirs [et vous allez savoir pourquoi plus bas].

Sergey Ryzhikov avait un scaphandre Orlan de commandant à rayures rouges (Orlan-MKS # 5), Sergey Kud-Sverchkov portait un Orlan à bande bleue (Orlan-MKS # 4). Puisque les cosmonautes portent le même prénom, les contrôleurs au sol les ont appelés respectivement « Sergei 1 » et « Sergei 2 ». L’astronaute américaine Kate Rubins a aidé les cosmonautes à s’habiller et a surveillé leurs activités depuis l’intérieur de la Station.

Expedition 64 cosmonauts prepare for a spacewalk
Kate Rubins aide les 2 Sergey a revêtir leurs scaphandres pour la sortie spatiale VKD-47 (crédit NASA)

Plusieurs tâches étaient au programme de la sortie spatiale VKD-47 (pour ВКД = Внекорабельная деятельность = activité hors-vaisseau) mais toutes non pas pu être réalisées comme prévu.

Avant de commencer ces activités, les cosmonautes ont vérifié le fonctionnement du système de verrouillage de l’écoutille qui n’avait pas été ouverte depuis environ 11 ans.

Les 2 cosmonautes devaient remplacer la vanne trois voies RRZh2 d’une des 2 boucles du sous-système de refroidissement NGK du module Zarya. Mais ils ont été incapables d’ouvrir le conteneur pressurisé renfermant la vanne de remplacement à cause d’un boulon grippé. Il y aura sans doute une nouvelle tentative lors d’une prochaine sortie.

Un boulon récalcitrant a empêché l’ouverture du conteneur pressurisé contenant une nouvelle vanne devant être installée sur le module Zarya (crédit NASA TV)

Dans le cadre de l’expérience spatiale ИМПАКТ (Impact) qui mesure l’impact des gaz d’échappement des tuyères des moteurs utilisés pour le repositionnement de la Station et des résidus de carburant sur différents matériaux (il a déjà été observé de la corrosion par exemple aux environs des tuyères), les cosmonautes ont remplacé la tablette n°1 et l’ont remplacée par une autre.

En haut à droit, l’expérience « Impact » visible sur cette photo issue d’images d’une caméra GoPro lors de l’EVA 43 russe du 17/08/2017 (crédit Roscosmos)

Dans le cadre des investigations sur la fuite de pression observée depuis plusieurs mois dans l’ISS, les 2 cosmonautes ont examiné et photographié la face externe du module Zvezda dans la zone d’une fissure qui avait été précédemment découverte à l’intérieur de la chambre intermédiaire du module. Après une inspection superficielle, ils n’ont pas remarqué de traces extérieures de dommages. L’hypothèse de la fissure apparue à cause d’un impact sur la coque de la Station n’a pu être confirmée.

À la fin de la sortie dans l’espace, l’activité de nettoyage des vitres du module Zarya a été reportée à une sortie dans l’espace ultérieure.

Expedition 64 cosmonauts during a spacewalk
Sergey Ryzhikov (scaphandre Orlan à rayures rouges) et Sergey Kud-Sverchkov (Orlan à bande bleue) lors de l’EVA 47 russe (crédit NASA)

Préparer à l’arrivée de Nauka

C’était également la première EVA d’une série de tâches qui préparent le désamarrage et l’élimination du module Pirs en vue de l’amarrage du module de laboratoire multifonctionnel Nauka (Sciences en russe) en 2021.

Nauka est arrivé au cosmodrome de Baïkonour le 19 août dernier pour les derniers préparatifs avant son lancement actuellement prévu sur une Proton-M au plus tôt le 20 avril 2021. Ce lancement est attendu depuis plus de 13 ans [article spécifique à venir en 2021].

Arrivée du module Nauka au Cosmodrome de Baïkonour dans un gros conteneur rouge (crédit Roscosmos)

Les cosmonautes ont ainsi basculé l’antenne Transit-B du système de télémétrie du module Pirs vers le module Poisk. Puis, ils ont changé la position de capteurs de pression.

Pirs a deux fonctions principales jusqu’à présent : servir de port d’amarrage pour les vaisseaux Soyouz et les cargos Progress et servir de sas pour les sorties spatiales russes. Pirs permet également le transfert de carburant des réservoirs d’un cargo de ravitaillement Progress vers le système de propulsion intégré du module de service Zvezda ou le module Zarya.

Le segment russe de la Station Spatiale Internationale (crédit Roscosmos)

Actuellement le cargo Progress MS-15 est amarré au module Pirs de la Station. Il est prévu au départ du cargo, que les connexions entre Pirs et le module Zvezda soient supprimées et que le Progress détache le compartiment d’amarrage Pirs de l’ISS.

Actuellement, la Russie ne dispose que de deux petits modules de laboratoire, Rassvet et Poisk. Après son arrivée, Nauka deviendra le premier module de laboratoire sur le segment russe, après une décennie de retard.

C’était la 8e sortie spatiale de l’année à l’ISS [page ISS en 2020].

Publicités

1 Comment

  1. NB : on devrait écrire Kud’-Sverchkov.

    ***

    Cette EVA (ou VKD) fut la 232e effectuée dans le cadre de l’ISS, la 55e russe, la 53e effectuée depuis Pirs et la 1ère de l’expédition 64.

    Ryzhikov et Kud’-Sverchkov sont devenus les 135e et 136e astronautes ou cosmonautes – ainsi que les 31e et 32e cosmonautes russes – à avoir effectué des EVA dans le cadre de l’ISS.

    Pour ce qui est de la durée des EVA (et ce depuis celle de Leonov en 1965), ils occupent actuellement les 180e et 181e places sur 237 (EVA, LEVA, SEVA et IVA) ou sur 230 (EVA et LEVA uniquement). Ce sont aussi les 50e et 51e Russes (ou ex-Soviétiques) sur 68.

    NB : LEVA = Lunar EVA ; SEVA = Stand-up EVA ; IVA = Intra (ou Internal) EVA.

    ***

    La VKD-48 devrait être effectuée également par Ryzhikov et Kud’-Sverchkov. Les VKD-49 à 52 devraient être effectuées par Oleg Novitsky et Pyotr Dubrov (constituant avec Sergei Korsakov le prochain équipage russe qui sera lancé à bord de Soyuz MS-18, en principe le 1er avril 2021).

    Selon certaines sources, Dubrov et Korsakov pourraient effectuer un vol d’un an (en 2021-22), on verra bien… Ce sera leur premier vol spatial.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.