Un nouveau Dragon #SpX4 bientôt sur l’ISS

Le quatrième cargo Dragon de Space X est prévu de s’envoler pour la Station Spatiale Internationale grâce à une fusée Falcon 9, ce samedi 20 septembre à 6h14 UTC depuis Cap Canaveral (Floride, USA)

image

Falcon 9 / Spx4 sur son pas de tir (via @ISS101)

Le cargo Dragon lors de son premier accostage à l'ISS en 2012 (source NASA)

Le cargo Dragon lors de son premier accostage à l’ISS en 2012 (source NASA)

Pour l’instant les conditions météorologiques donnent 60% de chance pour le lancement, donc un report de tir est toujours envisageable. En cas de report, la Falcon 9 pourrait être lancée le dimanche mais ensuite la priorité sera donnée au lancement du Soyouz TMA-14 le 25 septembre avec à son bord le nouvel équipage de l’ISS.

Pour ce lancement, la fusée Falcon 9 n’aura pas ses « jambes » qui permettrait de tester un retour sur Terre du premier étage [voir explications dans article précédent  Lancement de Falcon 9 – Dragon SPX-3]

A bord du Dragon Spx4, du fret pour l’équipage de l’ISS (nourriture, vêtements, …) , du ravitaillement pour la station (eau, air neuf, …) mais aussi des expériences scientifiques.

Parmi toutes ces expériences, il y aura :

  • La première imprimante 3D dans l’espace
En Avril, cette imprimante 3-D passé des tests au Marshall Space Flight Center de la NASA à Huntsville, Alabama.(Credit: NASA/Emmett Given)

En Avril, cette imprimante 3-D a passé des tests au Marshall Space Flight Center de la NASA à Huntsville, Alabama.(Credit: NASA/Emmett Given)

  • La première machine à rayons X de la Station Spatiale, un densitomètre osseux qui  sera utilisé pour étudier la perte osseuse chez les rongeurs en raison de l’apesanteur et à terme mieux comprendre ce qui arrive aux os des humains dans l’espace.
Le densitomètre osseux développé par Techshot, Inc. permettra de tester des rayons X pour les études de recherche à bord de la Station spatiale internationale.  Crédit Image: ACERS

Le densitomètre osseux développé par Techshot, Inc. permettra de tester des rayons X pour les études de recherche à bord de la Station spatiale internationale.
Crédit Image: ACERS

  • Un habitat de « rats-stronauts ». Une étude sur les rats qui pourra durer entre 30 et 90 jours au lieu des missions précédentes de 2 semaines maximum (dans la navette essentiellement). Ils seront utilisés pour étudier les effets de longue durée sur les vols spatiaux sur le sens, les muscles, les nerfs, le cœur et d’autres systèmes de l’organisme.
L'AEM-X est un module avancé de l'habitat du rongeur conçu pour des missions de longue durée à bord de la Station spatiale internationale. La NASA espère lancer rats à la station spatiale dans le cadre d'une étude sur les effets biologiques des missions spatiales de longue durée.

L’AEM-X est un module avancé de l’habitat du rongeur conçu pour des missions de longue durée à bord de la Station spatiale international. (Credit: NASA Ames Research Center)

Lancement à suivre sur NASA TV.

Launch timeline sur spaceflightnow.com

Press KIT

Plus de détails sur la composition de la charge utile du Dragon Spx4 sur nasa.govspaceflight101.com

Infographie (©Space.com)

Infographie (©Space.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *