#Retro2020 – Année des échantillons d’astéroïdes

Pour finir cette retrospective de ce qu’il s’est passé en 2020 dans l’actualité spatiale, retour sur l’une des missions les plus fabuleuses de mon point de vue de cette année (et des précédentes) et sur sa « petite soeur » non moins prometteuse.

En 2020 la sonde Osiris-Rex (Origins, Spectral Interpretation, Resource Identification, Security, Regolith Explorer) a enfin réalisé le but principal de sa mission : prélever un échantillon de la surface de l’astéroïde Bennu.

Avant de réaliser cet objectif, il y a eu 2 répétions générales, « Checkpoint » le 14 avril et « Matchpoint » le 11 août pour tester le système de navigation autonome de la sonde et le déploiement du mécanisme d’acquisition d’échantillons TAGSAM (Touch-And-Go Sample Acquisition Mechanism).

Le 20 octobre, Osiris-Rex a réalisé avec succès sa collecte d’échantillons sur la surface de l’astéroïde Bennu, à près de 230 millions de kilomètres de la Terre.

Les images vues depuis le bras de collecte déployable sont assez impressionnantes, non ?

Depuis le 28 octobre, les matériaux prélevés sont bien à l’abri dans la capsule de retour sur Terre. Mais soyez patient, la sonde ne sera de retour sur Terre qu’en 2023 !


De mon point de vue, LA mission de l’année est Hayabusa-2.

Après 6 ans de mission principale, la sonde japonaise est revenue vers la Terre et a largué le 5 décembre la capsule d’échantillons prélevés sur l’astéroïde Ryugu, vestige de la formation du Système Solaire.

Plusieurs grammes de grains ont été ramenés et les analyses ont déjà commencé !


Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.