New Horizons : bientôt sur sa destination ultime

La mission New Horizons de la NASA, lancée en janvier 2006, a réalisé sa mission principale en juillet 2015 avec le survol de Pluton.

Images comparatives de Pluton entre celle de Hubble en 2010 et celle de New Horizons du 14 juillet 2015 (crédits NASA)

La sonde étant toujours fonctionnelle, la NASA avait décidé de prolonger la mission vers une destination encore plus lointaine : un petit objet de la Ceinture de Kuiper, à 4 milliards de kilomètres du Soleil, 2014 MU69 (surnommé Ultima Thule), éloigné à plus d’un milliard de kilomètres de Pluton [re(lire) Donnez un nom à 2014 MU69, la prochaine destination de New Horizons].

 

Le survol d’Ultima Thule est prévu pour le 1er janvier 2019.

L’étude du plus lointain objet spatial à ce jour

Ultima Thule possède une orbite presque circulaire autour du Soleil et comme les températures dépassent à peine le zéro absolu dans cette partie éloignée du Système Solaire, les scientifiques pensent qu’Ultima est un échantillon ancien du Système Solaire.

Cette image composite d’Ultima Thule a été prise le 1er décembre 2018 et a permis d’affiner la trajectoire de New Horizons. À gauche, l’image LORRI (Imageur de reconnaissance à longue portée) complète (une moyenne de 10 expositions individuelles de 30 secondes) avec un cercle jaune centré sur l’emplacement d’Ultima Thule. Contrairement aux images LORRI prises entre août et octobre 2018, Ultima apparaît désormais clairement parmi les nombreuses étoiles de fond, même sans traitement supplémentaire. Néanmoins, Ultima se démarque vraiment après avoir soustrait les étoiles en arrière-plan; la région située à l’intérieur de la boîte jaune a été étendue dans la version en soustraction d’étoiles de l’image de droite (de nombreux artefacts des soustractions d’étoiles imparfaites sont visibles dans cette image). Ultima se trouvait à 6,47 milliards de kilomètres du Soleil et à 38,7 millions de kilomètres du satellite New Horizons lorsque les images ont été prises. (Credit: NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute)

New Horizons va cartographier Ultima, devrait déterminer sa composition de surface, son nombre de lunes et déterminer s’il possède des anneaux ou même une atmosphère. Il réalisera également d’autres études, telles que la mesure de la température et peut-être même de la masse d’Ultima.

On ne sait pas grand chose de cet objet : il mesure probablement environ 20 à 35 kilomètres, soit environ 10 fois le diamètre de la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko de Rosetta. Il semble avoir une forme très irrégulière. C’est peut-être un objet binaire (deux objets en orbite proche) ou un bilobé (comme 67P). Sa surface est rougeâtre.

Un survol à basse altitude visé

Le 18 décembre, New Horizons a effectué sa dernière manœuvre de correction de trajectoire pour le survol d’Ultima à un point de visée précis :  à seulement 3 500 km d’altitude.

Cette image a été réalisée en combinant des centaines d’images prises entre août et la mi-décembre par l’imageur de reconnaissance à longue portée de New Horizons (LORRI). Elle a été colorée en bleu profond pour les régions les plus sombres et en jaune pour les plus brillantes. Ultima Thule est la tache jaune vif au milieu. Les deux distances de survol possibles pour New Horizons sont indiquées par les deux cercles concentriques. Le centre de mission a décidé de suivre le chemin le plus rapproché, en direction du point cible marqué d’un X. Les images individuelles contiennent de nombreuses étoiles de fond, mais en combinant des images prises à différentes distances de Ultima Thule, la plupart des étoiles peuvent être identifiées et supprimées. Cependant, certaines d’entre elles laissent des traces, ce qui peut être perçu comme de légers cercles qui s’éloignent du point cible. (Credit: NASA/Johns Hopkins Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute)

 

New Horizons voyageant à environ 50 000 km/h, une particule aussi petite qu’un grain de riz pourrait être mortelle pour la sonde de la taille d’un piano. Au Centre de Mission du Johns Hopkins Applied Physics Laboratory, à Laurel (Maryland), une équipe spécialisée dans la recherche des objets potentiellement dangereux sur la trajectoire de la sonde utilise le Long Range Reconnaissance Imager (LORRI) afin d’optimiser la route de New Horizons, mais elle est limitée par la taille des objets détectés : seulement de taille supérieure à 3 km de diamètre. Tous les jours, l’équipe analyse les images de navigation optique d’Ultima réalisées quotidiennement. Ces images, associées au suivi radio de l’engin spatial, aident les navigateurs à déterminer s’il est nécessaire de mettre à jour les fichiers des principaux ordinateurs de la sonde afin d’améliorer le pointage d’observation de survol et le point de survol au plus proche. La dernière possibilité de mettre à jour ces fichiers ne pourra être faite que la veille du jour du survol lui-même, le signal radio entre la sonde et la Terre, située à environ 6,6 milliards de kilomètres, mettant environ 6 heures aller.

Première détection d’Ultima Thule utilisant le mode de résolution le plus élevé de l’imageur de reconnaissance à longue portée (LORRI) à bord de New Horizons. Trois images distinctes, chacune avec un temps d’exposition de 0,5 seconde, ont été combinées pour produire l’image. Les trois images ont été prises le 24 décembre, lorsqu’Ultima était à 6,5 milliards de kilomètres du Soleil et à 10 millions de kilomètres de New Horizons. (Credits: NASA/JHUAPL/SwRI)

Un événement à suivre en direct le 1er janvier

En raison du « shutdown » aux États-Unis (fermeture des administrations américaines ou tournant au ralenti), il n’y aura peut-être pas de live sur NASA TV, mais il y en aura sur la chaîne YouTube du Johns Hopkins Applied Physics Lab. L’événement est à suivre sur Twitter avec les comptes @NASANewHorizons , @NewHorizons2015 et @AlanStern (le responsable scientifique de la mission).

Retransmissions du
mardi 1er janvier 2019
05:15 – 05:45 UTC
Compte à rebours du survol au plus près attendu vers 5h33 UTC avec des simulations
14:45 – 15:15 UTC
Acquisition du signal de New Horizons
16:30 – 17:30 UTC
Conférence de presse avec l’état de la sonde, les dernières images reçues et le programme de réception des données
Credit Tyler Nordgren / www.tylernordgren.com

Retrouvez tous les articles sur New Horizons et les découvertes de Pluton dans la section New Horizons – Pluton.

Publicités

2 commentaires sur “New Horizons : bientôt sur sa destination ultime”

  1. NB : S. Alan Stern (nom prédestiné…) avait été candidat astronaute. Il fut l’un des présélectionnés du groupe 16 de la NASA en 1995-96 (rappel).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.