Le satellite GOCE va-t-il nous tomber sur la tête ?

Cet article sera mis à jour lors des évolutions de la page ESA dédiée ou des infos sur le web  : à voir en bas d’article.

Le Satellite GOCE (Gravity Field and Steady-State Ocean Circulation Explorer) a terminé sa mission après 4 ans et demi en orbite basse autour de la Terre.

GOCE en orbite (vue d'artiste - source ESA)

GOCE en orbite (vue d’artiste – source ESA)

Lancé en mars 2009, depuis le Cosmodrome de Plesetsk en Russie, pour une mission de durée initiale de 35 mois, GOCE est un satellite de l’ESA qui a étudié principalement le champ magnétique de la Terre. Ses découvertes ont été fortement utilisées pour des applications en océanographie, géophysique, géodésie, glaciologie et climatologie. GOCE a dressé une carte précise de la surface de référence de notre planète  : la « géoïde ». Cela permet notamment d’avoir une meilleure connaissance du fonctionnement des océans. Le satellite est devenu le premier sismomètre en orbite. C’est lui qui avait détecté les ondes sismiques du terrible tremblement de terre qui avait secoué le Japon le 11 mars 2011.

La  «géoïde» de GOCE. Les couleurs dans l'image représentent des déviations de hauteur (-100 m à 100 m) à partir d'une géoïde idéal. Les nuances de bleu représentent les valeurs faibles et les rouges / jaunes représentent des valeurs élevées. (source ESA)

La «géoïde» de GOCE.
Les couleurs dans l’image représentent des déviations de hauteur (-100 m à 100 m) à partir d’une géoïde idéal. Les nuances de bleu représentent les valeurs faibles et les rouges / jaunes représentent des valeurs élevées.
(source ESA)

GOCE évoluait à une orbite extrêmement basse, vers 255 km. Du coup, il était en constante chute vers la Terre, compensée par ses propulseurs ioniques. GOCE a un design aérodynamique lui valant d’être surnommé la « Ferrari de l’espace ». Il pèse un peu plus d ‘1 tonne pour 5,3 m de long.

GOCE en intégration chez TAS

GOCE en intégration chez TAS

Le 21 octobre, la fin de mission a été déclarée par l’ESA après avoir épuisé son carburant en gaz propulseur xénon. L’orbite du satellite décroit de jours en jours. Son orbitale nominale avait été déjà descendue à 224 km. Au 31 octobre, la satellite est désormais à une altitude de 205 km. En raison de l’activité solaire plus intense ces derniers jours, la décrue de l’orbite devrait s’accélérer.

Lorsque le satellite atteindra une altitude entre 100 et 120 km, il commencera à brûler dans les hautes couches de l’atmosphère. Au 1er novembre, la rentrée de GOCE dans l’atmosphère a été évalué entre le 5 et le 10 novembre selon le Centre des Opérations de l’Agence spatiale européenne (ESOC) à Darmstadt en Allemagne.

Toutefois, les spécialistes pensent qu’entre 20 à 40% de la masse du satellite pourrait arriver sur Terre, en petites débris. Le satellite est surveillé étroitement par l’ESOC et le Comité Inter-Agence de Coordination des Débris Spatiaux. Le système de contrôle d’attitude à bord fonctionne toujours nominalement. 

C’est seulement quelques jours et ensuite quelques heures avant la rentrée, que les spécialistes pourront fournir avec précision le lieu du crash des débris. Espérons qu’ils tomberont sur dans une zone inhabitée ! Heureusement, la Terre compte 2/3 de surface océanique…

Mise à jour du 4 novembre : Une publication sur le site de l’ESA indique que GOCE est désormais à 192 km d’altitude.

Mise à jour du 7/11 : sur www.spaceflight101.com, GOCE est désormais sur une orbite entre 176 et 184 km d’altitude . Sa chute de 6 km par jour entraîne une estimation de sa rentrée finale au 11 novembre..

Mise à jour du 09/11 : comme expliqué sur cette page de l’ESA, GOCE devrait se détruire aux environs de 80 km d’altitude. Selon www.spaceflight101.com, le satellite GOCE est en train de perdre rapidement de l’altitude et se trouve actuellement dans une orbite entre 167 et 174 kilomètres d’altitude. Le soleil était actif au cours des derniers jours et les éruptions solaires envoyées vers la Terre ayant augmenté la traînée atmosphérique du satellite GOCE, son déclin d’orbite s’accélère. Au cours des 24 dernières heures, les prévisions de rentrée sont passées de la mi-journée du lundi au courant de la nuit sur entre le 10 et le 11 ​​Novembre.

Mise à jour du 10/11 : sur le site de l’ESA, la rentrée de GOCE est désormais estimée entre 18h30 UTC et 24h ce dimanche 10 novembre.

 Plus d’info sur GOCE (en anglais) sur : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *