Derniers préparatifs pour l’ATV 5 « Georges Lemaitre »

L’ATV5, le cargo automatique européen ravitailleur de l’ISS, vit ses derniers jours au sol. Son lancement est prévu au sommet d’une ARIANE 5 depuis le Centre Spatial Guyanais le 29 juillet à 23h47 UTC.

Vue d'artiste et vue coupée de l'ATV-5, Georges Lemaître, dans Ariane 5 (© ESA-D. Ducros, 2014)

Vue d’artiste et vue coupée de l’ATV-5, Georges Lemaître, dans Ariane 5 (© ESA-D. Ducros, 2014)

L’ATV 5 porte le nom de Georges Lemaitre, physicien belge et père de la théorie du Big Bang (1894-1966)

Logo ATV 5 Georges Lemaitre

Logo ATV 5 Georges Lemaitre

Arrivée à Kourou fin octobre 2013, les équipes en charge de la préparation de l’ATV ont donc passé 9 mois pour assembler, tester et charger le cargo.

En effet, celui-ci est arrivé en 3 « morceaux » principaux :

  • le Module de Service et le Module Avionique, qui comprennent les systèmes de propulsion, d’énergie électrique, des ordinateurs, des communications et de l’avionique
  • Le Module de Fret ou « Integrated Cargo Carrier » (ICC), qui représente 60% du volume total de l’ATV, avec une partie pressurisée pour le fret « sec » (matériel scientifique, nourriture, habillement de rechange pour les astronautes, matériel de rechange, …) et une partie non pressurisée pour la cargaison liquide pour l’ISS (eau, carburant, …)
  • Les 4 panneaux solaires, qui une fois déployés en vol auront une envergure de 22,3 mètres, pour fournir l’énergie électrique pour les batteries de 4800 Watts en moyenne.
Schéma de l'ATV

Schéma de l’ATV

Il a donc fallut tester ces parties pour vérifier si elles n’avaient pas subies de dommages pendant le transport depuis l’Europe, assembler les différentes parties, et mettre en place le chargement dans l’ICC.

Un bon résumé dans cette vidéo :

Avec une masse totale d’environ 20,3 tonnes, l’ATV 5 « Georges Lemaître » dépassera ses quatre prédécesseurs en étant la plus lourde charge utile jamais injectée en orbite par un lanceur Ariane. Au total, il transporte un peu moins de 6,6 tonnes de fournitures, dont près de 4 tonnes pour le carburant, l’eau et l’air, et environ 2,7 tonnes de denrées alimentaires, vêtements et équipements de recherche empaquetés dans 154 sacs.

Le chargement du fret sec se déroule en 2 temps :

  • Environ 2/3 du fret sec avant assemblage du Module de Service et de l’ICC, par l’arrière du module

Après l'achèvement du chargement du fret initial, la grande ouverture à l'arrière de l'ATV ICC est scellé (© ESA-CNES-ARIANESPACE / Optique Vidéo du CSG)

Après l’achèvement du chargement du fret initial, la grande ouverture à l’arrière de l’ATV ICC est scellé
(© ESA-CNES-ARIANESPACE / Optique Vidéo du CSG)

Assemblage ATV5, ICC et Service Module  le 05/05/2014 (© ESA-CNES-ARIANESPACE / Optique Vidéo du CSG)

Assemblage ATV5, ICC et Service Module le 05/05/2014 (© ESA-CNES-ARIANESPACE / Optique Vidéo du CSG)

  • et le dernier tiers, la cargaison de « dernière minute » après l’installation de l’ATV sur le lanceur Ariane 5. 1234 kg (répartis dans 57 sacs) pour les articles qui ne peuvent être chargés qu’entre quatre semaines et 20 jours avant le lancement (fruits frais par exemple). Pour ce chargement, les équipes de l’ATV utilise un « ascenseur » spécial, le LCAM, Late Cargo Access Means, afin de rentrer par le sas qui sera ouvert après l’amarrage à l’ISS.

L’ATV-5 acheminera également divers matériels et équipements d’expérimentation à bord de l’ISS, notamment le lévitateur électromagnétique (EML). Il s’agit d’un four de traitement sans conteneur destiné à la recherche sur les matériaux à l’intérieur du laboratoire spatial européen Columbus. L’EML a été conçu pour approfondir le champ des connaissances en matière d’alliages avancés et de semi-conducteurs, ainsi que leurs propriétés à l’état fondu, afin d’optimiser les processus de coulée à l’échelle industrielle et la recherche fondamentale.

Pour cette dernière mission, l’ATV 5 embarque le démonstrateur de technologie LIRIS, Laser InfraRed Imaging Sensors : trois caméras fonctionnant dans l’invisible et l’infrarouge et des capteurs Lidar. Trois jours avant l’amarrage,  les données enregistrées par ces équipements lors d’une phase de vol de 5 heures sous l’ISS «fly under», à environ 15 km de la Station, serviront à améliorer le guidage et la navigation des prochains engins spatiaux.

Illustration de l'ATV approchant de l'ISS avec LIRIS capturant des images (source ESA Blog)

Illustration de l’ATV approchant de l’ISS avec LIRIS capturant des images (source ESA Blog)

 

Ce « fly under » et la phase d’amarrage, et toute la mission de l’ATV 5 sera opérée, comme pour les précédents ATV depuis le Centre de Contrôle du CNES à Toulouse, l’ATV-CC.

Depuis le départ de l’ISS de l’ATV 4, les opérateurs du centre de contrôle se prépare également à effectuer la mission de l’ATV 5

L'ATV-CC en pleine répétition finale du lancement (source ESA blog)

L’ATV-CC en pleine répétition finale du lancement (source ESA blog)

Le décollage du lanceur Ariane 5 ES est prévu à un instant précis :

KOUROU : 20h47, le 29 juillet 2014

GMT / TU : 23h47, le 29 juillet 2014

PARIS : 01h47, le 30 juillet 2014

ATV5 poster

Lancement à suivre sur Arianespace TV, ou bien sur Twitter @idariane, car je serai au CNES à Toulouse pour ce lancement.

Mie à jour 29/07 : photos d’ARIANE 5 sur son pas de tir

Ariane 5 / ATV 5 sur son pas de tir (Credits: ESA–S. Corvaja)

Ariane 5 / ATV 5 sur son pas de tir (Credits: ESA–S. Corvaja)

Après le lancement, voici ce qui attend l’ATV 5 et les équipes de l’ATV-CC :

Pour en savoir plus et sources de l’article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *