Virgin Galactic : 3e vol suborbital réussi

Après un premier vol réussi en avril 2013 , Virgin Galactic a emmené encore plus haut son avion spatial depuis le Mojave Air and Space Port : le SpaceShipTwo a réalisé un troisième vol supersonique et a volé à 71000 pieds d’altitude ce samedi 11 janvier.

Les 2 pilotes d’essais on pu tester le système de manœuvre du vaisseau ainsi que le revêtement de protection thermique nouvellement installé sur la queue des mâts de l’avion spatial, et le système de rentrée.

Dans un premier temps, le porte-avion « WhiteKnightTwo » a emmené le SpaceShipTwo (SS2) à une altitude d’environ 46000 pieds. A la séparation du transporteur, le moteur du SS2 a été allumé emmenant l’avion à une vitesse maximale de Mach 1,4.

SpaceShipTwo juste avant le décollage du 11 janvier 2014 (source @jdivenere)

WhiteKnightTwo transportant SpaceShipTwo juste avant le décollage du 11 janvier 2014 (source @jdivenere)

SpaceShipTwo a passé le mur du son (source Virgin Galactic)

SpaceShipTwo a passé le mur du son (source Virgin Galactic)

SpaceShipTwo moteur allumé (source Virgin Galactic)

SpaceShipTwo moteur allumé (source Virgin Galactic)

SpaceShipTwo à 71000 pieds d'altitude et la Terre en fond (source Virgin Galactic)

SpaceShipTwo à 71000 pieds d’altitude et la Terre en fond (source Virgin Galactic)

Le premier vol « commercial » était initialement prévu pour Noël 2013. Désormais, Richard Branson prévoit un vol avant l’été 2014, accompagné de ses propres enfants.

Plus d’infos (en anglais) sur www.virgingalactic.com/

3 réflexions sur “Virgin Galactic : 3e vol suborbital réussi

  1. Lire : 71 000 pieds (soit 21 640 m arrondis à 21 ou 22 000 m).

    Lire : Les 2 pilotes d’essais ont (pas « on » !…) pu tester…
    Comment s’appelaient-ils ?

    Lire : 46 000 pieds (soit 14 021 m arrondis à 14 000 m)

    Le WhiteKnightTwo est peut-être un porte-avion mais il aurait mieux valu parler d’avion porteur… afin de ne pas le confondre avec un porte-avions !

    Pour le vol qu’il prévoit avec ses propres enfants, Sir Richard (Branson) pourra toujours repasser !…

    Je l’ai toujours trouvé incroyablement optimiste.

  2. suite.

    Par ailleurs, avec « seulement » 21 640 m (environ), on ne peut pas parler de vol suborbital.

    Officiellement, un vol suborbital commence à 100 km selon la définition de la FAI (ou IAF en anglais).

    Officieusement, il commence à 80 km, ou plus exactement 50 miles, soit environ 80 457 m, selon la définition de l’USAF qui fut utilisée notamment pour certains pilotes de X-15.

    A ce jour, seuls 7 hommes (5 Américains et 2 Soviétiques) ont effectué des vols suborbitaux à + de 100 km d’altitude :

    Alan B. Shepard et Virgil I. Grissom en 1961 (missions Mercury-Redstone MR-3 et 4), Joseph A. Walker en 1963 (X-15), Vasiliy G. Lazarev et Oleg G. Makarov « à l’insu de leur plein gré »… (échec au lancement de Soyuz-18A en 1975, dit « April 4 anomaly ») et, bien plus tard, Michael W. Melvill et Brian Binnie en 2004 (SpaceShipOne).

    Deux en ont effectué 2 :

    Joseph A. Walker en 1963 (X-15) et Michael W. Melvill en 2004 (SpaceShipOne).

    Par ailleurs, 14 hommes (12 Américains et 2 Soviétiques) ont effectué des vols suborbitaux à + de 80 km ou 50 miles d’altitude :

    Alan B. Shepard et Virgil I. Grissom en 1961 (missions Mercury-Redstone MR-3 et 4), Robert M. White en 1962, Joseph A. Walker et Robert A. Rushworth en 1963, Joe H. Engle et John B. McKay en 1965, William H. Dana en 1966, William J. « Pete » Knight et Michael J. Adams… qui s’est tué lors de ce vol en 1967 (X-15), Vasiliy G. Lazarev et Oleg G. Makarov « à l’insu de leur plein gré »… en 1975 (échec au lancement de Soyuz-18A) et, bien plus tard, Michael W. Melvill et Brian Binnie en 2004 (SpaceShipOne).

    4 en ont effectué 2 (ou plus) : Joseph A. Walker, Joe H. Engle, William H. Dana et Mike Melvill.

    2 en ont effectué 3 : le regretté Joseph A. « Joe » Walker et Joe H. Engle.

    A ma connaissance, aucun vol suborbital (piloté) n’a été effectué depuis celui de Brian Binnie, à savoir SS1-6 le 04.10.04.

  3. suite – correction.

    I’m sorry ! Soyuz-18A wasn’t April 4 but April 5 Anomaly…

    A noter que sur les 14 hommes qui ont effectué des vols suborbitaux (à plus de 80 km d’altitude), 5 ont effectué également des vols orbitaux.

    Il s’agit, par ordre chronologique, de Virgil I. « Gus » Grissom (Gemini-3), Alan B. Shepard (Apollo-14), Vasiliy G. Lazarev (Soyuz-12), Oleg G. Makarov (Soyuz-12, Soyuz-27 / Salyut-6 / Soyuz-26 et Soyuz-T3 / Salyut-6) et Joe H. Engle (STS-2 / Columbia-F2 et STS-51-I / Discovery-F6).

    Les 9 autres, tous Américains, n’ont fait « que » des vols suborbitaux, ce qui explique la différence (de 9 actuellement) entre ceux qui ont effectué des vols orbitaux (540), les seuls qui soient officiellement reconnus, et ceux qui ont effectué des vols spatiaux, orbitaux et suborbitaux confondus (549).

    Ceci avant le lancement imminent de Soyuz TMA-18M.

    A noter que je ne connais toujours pas la date de naissance exacte de Brian Binnie. Serait-ce un secret d’Etat ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *