New Horizons : une première carte de Pluton et un coeur

New Horizons, la première sonde à aller survoler la planète naine Pluton, nous révèle quasiment chaque jour des images de plus en plus précises de ce petit corps glacé.

Mais à la différence des lunes glacées de Jupiter, Pluton est rouge ! Et elle nous réserve des surprises sans aucun doute.

Une première carte de Pluton

Cette carte de Pluton a été créé à partir d'images prises du 27 Juin au 3 Juillet par le Long Range Reconnaissance Imager (LORRI) de New Horizons, combinées avec des données de couleur basse résolution de l'instrument Ralph. Elle montre un large éventail de marques sombres et lumineuses de différentes tailles et formes. (Crédits: NASA-JHUAPL-SWRI)

Cette carte de Pluton a été créée à partir d’images prises du 27 Juin au 3 Juillet par le Long Range Reconnaissance Imager (LORRI) de New Horizons, combinées avec des données en couleurs et basse résolution de l’instrument Ralph. Elle montre un large éventail de marques sombres et lumineuses de différentes tailles et formes. (Crédits: NASA-JHUAPL-SWRI)

La zone sombre allongée surnommée officieusement «la baleine», le long de l’équateur sur le côté gauche de la carte, est l’une des régions les plus sombres observée par New Horizons. Elle mesure environ 3000 km de longueur.
Directement à la droite de « la tête » de la baleine, la région plus brillante visible sur la planète, d’environ 1600 km de large. Cela pourrait être une région de dépôts relativement frais de gel (méthane congelé, azote et / ou du monoxyde de carbone ?).
A droite encore, le long de l’équateur, quatre taches sombres mystérieuses qui ont intriguent les scientifiques.
A l’extrême gauche, dans « la queue » de la « baleine », un élément brillant en forme de beignet d’environ 350 km de large. À première vue, il possède des caractéristiques circulaires déjà vu ailleurs dans le système solaire, comme des cratères d’impact ou des volcans. Mais les scientifiques se gardent de toute interprétation à ce jour en attendant d’autres images plus détaillées. (source NASA)

Un « coeur » sur Pluton

Cette image de Pluton du Long Range Reconnaissance Imager (LORRI) de New Horizons a été reçue le 8 Juillet, et a été combinée avec les informations en couleur de basse résolution de l'instrument Ralph. (Crédits: NASA-JHUAPL-SWRI)

Cette image de Pluton du Long Range Reconnaissance Imager (LORRI) de New Horizons a été reçue le 8 Juillet, et a été combinée avec les informations en couleur de basse résolution de l’instrument Ralph.
(Crédits: NASA-JHUAPL-SWRI)

Dans les premières heures du matin du 8 Juillet, les scientifiques de la mission ont reçu cette nouvelle représentation de Pluton. L’image a été prise le 7 Juillet, lorsque la sonde était à environ 8 millions de kilomètres de Pluton, la première depuis l’incident du 4 Juillet.
Ce point de vue est centrée à peu près sur la zone qui sera survolée le 14 Juillet. Ce côté de Pluton est dominé par trois grandes régions de luminosité variable. On y retrouve la zone sombre allongée à l’équateur, surnommée «la baleine», et un grand espace lumineux en forme de coeur mesurant environ 2000 km de large sur la droite. Au-dessus de ces zones, une région polaire qui est de luminosité intermédiaire. (source NASA)

Lors du survol de New Horizons le 14 juillet, l’image devrait être de résolution d’environ 500 fois meilleure qu’actuellement.

Après l’anomalie du 4 juillet, le vaisseau spatial fonctionne normalement.

Glen Fontaine, le chef de projet de New Horizons, du Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, a déclaré lors d’une conférence de presse que « L’ordinateur a essayé de faire deux choses en même temps, et c’était trop pour le processeur. Le processeur a voulu faire la compression des données scientifiques et l’écriture des séquences de commandes tout en utilisant trop de mémoire flash ».

« Donc, le processeur a dit: « Je suis surchargé «. Puis le vaisseau spatial a fait exactement ce qu’il était censé faire. Il est passé à l’ordinateur redondant et est passé en mode sans échec (safe mode). À ce moment, nous avons perdu la liaison descendante de l’ordinateur principal. Nous avons rapidement réalisé ce qui était arrivé et nous avons mis en place un plan de récupération et nous l’avons récupéré ».

Moins de 1% des données scientifiques prévues ont été perdues durant les trois jours où les instruments ont été éteints.

le survol de New Horizons à suivre en direct de la Cité de l'espace

le survol de New Horizons à suivre en direct de la Cité de l’espace

N’oubliez pas de suivre le 14 juillet le survol de New Horizons en direct sur Twitter : @NASANewHorizons le compte officiel de la sonde de la NASA, ou en français @CiteEspace, @RevesdEspace (ce blog) ou @idariane. #Pluto #NewHorizons #plutoflyby

et sur YouTube à partir de 13h30 https://youtu.be/QplRAM9Xrdc

2 réflexions sur “New Horizons : une première carte de Pluton et un coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *