L’atterrisseur Beresheet est arrivé en orbite lunaire

L’atterrisseur lunaire Beresheet de SpaceIL est entré avec succès en orbite lunaire ce jeudi 4 avril.

Joie chez SpaceIL après le succès de la mise en orbite lunaire de Beresheet le 4 avril (credit Eliran Avital)

Depuis son lancement le 21 février, Beresheet a effectué 12,5 orbites elliptiques terrestres dont sept à 70 000 km d’altitude, deux à 131 000 km d’altitude, deux à 265 000 km d’altitude et 1,5 à 420 000 km. Après la séparation du lanceur, l’engin spatial avait déployé ses quatre jambes d’atterrissage.

 

Tout n’a pas été de tout repos avant d’arriver : les contrôleurs au sol ont identifié un problème avec les caméras de suivi des étoiles peu après le lancement. Les caméras permettent de localiser la position des étoiles dans le ciel, aidant ainsi à déterminer l’orientation de Beresheet dans l’espace. Beresheet a également manqué l’un de ses allumages de moteur sur orbite à la fin du mois de février en raison d’une réinitialisation de l’ordinateur, mais les ingénieurs ont maintenu la mission dans les délais pour son arrivée sur la Lune.

L’engin spatial a effectué sept manœuvres au total pour se rapprocher de la Lune. La sonde a déjà parcouru 5,5 millions de kilomètres et elle effectuera un million de kilomètres de plus en orbite autour de la lune.  L’engin a utilisé 80 kg de carburant jusqu’à présent.

 

Le moteur de l’engin spatial a été allumé pendant 271 secondes à partir de 14h18 UTC, et a consommé 55 kg de carburant, tout en réduisant l’Apolune de 10 400 km à 750 km de la lune. Les contrôleurs de la mission dans la salle de contrôle de Beresheet à Yehud (Israël) ont surveillé le fonctionnement du moteur en temps réel, la sonde ayant réduit sa vitesse relative par rapport à la Lune de 1 000 kilomètres à l’heure pour pouvoir être capturée par la gravité lunaire. Si l’allumage ne s’était pas correctement déroulé, Beresheet aurait raté son insertion et aurait continué au-delà de la Lune échappant à l’emprise gravitationnelle de la Terre, s’évadant loin dans le Système Solaire, mettant ainsi fin à la mission.

Joie chez SpaceIL après le succès de la mise en orbite lunaire de Beresheet le 4 avril (credit Eliran Avital)

Des photos de la face cachée de la Lune

[mise à jour 06/04/2019] Beresheet a envoyée des photos de la Lune lors de son insertion lunaire :

La Lune par Beresheet à 10 400 km (credit SpaceIL)

 

La Lune par Beresheet à 750 km (credit SpaceIL)

 

La face cachée de la Lune et la Terre en arrière plan par Beresheet (credit SpaceIL)

 

La face cachée de la lune pendant la manœuvre à 470 km d’altitude (credit SpaceIL)

 

Et bientôt l’atterrissage

La sonde fait maintenant le tour de la Lune toutes les 14 heures sur une orbite estimée à 10 000 km sur 500 km. D’autres manoeuvres devraient circulariser l’orbite sur une altitude de 200 km environ.

 

Beresheet va désormais orbiter autour de la Lune pendant 1 semaine, pour un atterrissage prévu le 11 avril. Si c’est réussi, Beresheet deviendra la première sonde privée à atterrir sur la Lune.

Photo de la Terre capturée par Beresheet le 19 mars à une distance de 15 000 kilomètres. La côte ouest de l’Amérique du Sud est visible près du centre (credit SpaceIL)

Détails sur Beresheet dans l’article le présentant : Beresheet : la première sonde privée vers la Lune

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.